Mono - Hymn to the immortal wind

chronique Mono - Hymn to the immortal wind
Mono tient son chef d'œuvre.
La longue discographie des japonais était pourtant chargée de bons albums, mais cette fois, Hymn To The Immortal Wind dépasse les espérances des plus optimistes.

7 titres, homogènes par leur beauté. Une production parfaite de Steve Albini toujours derrière les manettes.
Le groupe, assisté d'un orchestre de chambre va se sublimer durant 67 minutes.
Dés "Ashes in the snow" tout sera parfait et avec un terrible final sur "Everlasting light", on aurait pas pu imaginer mieux.

Un sixième album qui est encore mené par les guitares (la puissance de la fin de "The battle to heaven"), mais parfois poussé par un piano ou des violons qui augmentent la portée, l'intensité des morceaux (comme pour "Silent flight sleeping dawn").

Les titres sont longs : 5 de plus de 10 minutes, un de 6 minutes et un de 4 minutes, mais jamais lassants...

Alors que l'on pensait considérer Mono comme un groupe post rock bruitiste parfois inégal, cet album est un bijou de poésie, de lyrisme, une des plus belles BO pour notre imagination.
Avec en plus une pochette aussi belle que celle de leur dvd, des titres aux noms marquants la mélancolie s'empare de nous pour ce qui sera assurément un des disques de l'année.

Si vous aimez le post rock vous adorerez.
photo de Tookie
le 20/04/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019