Red Fang - Murder The Mountains

Red Fang - "Murder The Mountains"
chronique Red Fang - Murder The Mountains

Il serait peut-être temps d’instituer une sorte de S.A.V. chez COREandCO. Parce que même dans notre grande science du rock’n’roll, il nous arrive de passer complètement à côté d’un album qui se révèle être digne de figurer au top annuel de la rédaction. Parmi ceux-ci, Murder The Mountains est sans conteste un des grands oubliés de l’année 2011.

 

Signé chez ZE label à testostérone, Relapse Records, Red Fang est pourtant un groupe atypique de la scène stoner actuelle. Avec leur premier album éponyme, les natifs de Portland avaient déjà réussi à imposer leur mix de stoner décadent et de metal vintage. Deuxième opus, deuxième vitesse : la vitesse lapin sur le microtracteur. Avec un son signé par l’un des producteurs les plus en vue du moment, Chris Funk (Kings Of Leon, The White Stripes, The Raconteurs…), Murder The Mountains est un petit condensé de psychédélisme poisseux et de déflagrations épiques. Pas de congé sabbathique dans le bayou de la côte ouest, ma gueule ! En assumant complètement leur côté happy looser (notamment dans des bijoux de vidéoclips), les quatre de Red Fang sont des je-m’en-foutistes géniaux. Bière, décibels, bière comme Sainte Trinité, le combo balance la sauce sans les condiments et compte les points ensuite. À l’image de « Wires », entre mélodies martelées à la massette et passages en puissance jouissifs, le groupe allie l’efficacité qu’il manque à Mastodon à l’énergie de Torche dans une atmosphère moite et électrique. Une véritable machine de guerre, vintage, rouillée, qui pue le mazout et oubliée dans une grange depuis vingt ans mais toujours aussi redoutable !

 

De mémoire de barbu, ça faisait longtemps qu’un tel album n’avait pas passé l’épreuve du crash test auditif avec autant de brio. Enfin un peu de second degré dans ce monde de brutes, enfin du vrai qui sent sous les aisselles, enfin du original taste non markété à outrance. Toutes nos excuses pour cet oubli de casting, Monsieur Red Fang, on ne le fera plus, promis !

 

photo de Geoffrey Fatbastard
le 27/04/2012

8 COMMENTAIRES

Pidji

Pidji le 27/04/2012 à 09:52:03

En effet je suis moi-même passé à côté de ce disque. Je vais essayer d'y jeter une oreille !

Crom -Cruach

Crom -Cruach le 27/04/2012 à 17:52:35

Intéressant....
As-tu jeté une esgourde sur le dernier "High On Fire" Fatbastard ??

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 27/04/2012 à 18:14:25

En écoute en ce moment et je confirme...comment c bon !!

R.Savary

R.Savary le 28/04/2012 à 09:35:39

Oui très bon ce Red Fang. Dans le genre "passé à côté" de la part des média, il y avait aussi le toujours mortel Ruders From Survive des Capricorns...

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 28/04/2012 à 09:51:12

C'est noté R.Savary, vais tester

Crom -Cruach

Crom -Cruach le 28/04/2012 à 19:40:29

et de deux bon albums de Stoner inconnu pour moi merci R.Savary

Geoff FaTbaStArD

Geoff FaTbaStArD le 01/05/2012 à 11:43:59

High On Fire? Nouveau disque? Mais pourquoi on ne me dit jamais rien, à moi?????

Crom -Cruach

Crom -Cruach le 01/05/2012 à 14:00:33

Et en plus il meule meule meule !!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019