Refused - The shape of Punk to come

Refused - "The shape of Punk to come"
chronique Refused - The shape of Punk to come

Dernier opus du combo suèdois, the shape of punk to come demeure leur ultime cadeau offert aux générations futures, il y a maintenant 6 ans de ça ; en 1998. « Alors pourquoi chroniquer un CD vieux de 6 ans ? », me direz vous. Et bien (et comme votre serviteur a réponse à tout) parce qu´il a été réédité cet été ainsi que d´autres titres de REFUSED. Et aussi parce qu´il a marqué un tournant musical indéniable (parfaitement Monsieur), et poser les fondations sur lesquelles se sont bâtis divers courants musicaux mélangeant hardcore, punk, et quelques pointes de métal.

 

De l´é-ner-gie ! ! ! Voilà ce que dégage REFUSED en premier lieu. Après, que ce soit sous une forme punkisante, hardcorienne ou métalleuse ça reste de l´énergie pure et elle gicle à travers les haut-parleurs, éclaboussant nos petites oreilles en extase. Les riffs sont tout simplement géniaux et servies par des guitares acérées et très très nerveuses, à l´image d´un Dennis Lyxzen hurlant sa haine et son dégoût du monde capitaliste dans lequel il se voit obligé de vivre. L´anti-capitalisme - tirant sur l´anarchie - est, en effet, le thème principal de ce disque mais je ne vais pas m´appesantir là-dessus ; pour plus de précision reportez-vous au chapitre #7 : « The refused party program ». Je préfère, et de loin, disserter sur la musique qui nous est offerte sur ce The Shape Of Punk To Come qui est riche d´influences diverses : jazz par moments, rock, punk, hardcore ou métal nous sont servis à toutes les sauces : mélangés, apposés, entrelacés et tout ça avec une aisance, une énergie indescriptible et une rage dont, seuls les groupes à la durée de vie éphémère savent faire preuve. Malgré tout ce melting-pot, l´ensemble est plus que cohérent et on ne s´égare jamais. Il faut également préciser que le son est trempé dans l´acier et donne un rendu gigantesque aux morceaux, d´où cette vague impression de « grosse claque dans ta gueule » pour presque chaque titre. Et quand, pour nous démontrer tout leur savoir faire, ou simplement pour ce défaire de ce sentiment d´urgence qui domine cet opus, ils nous servent des OVNIS tels que « The Apollo Program was a Hoax » ou « Tannhäuser/Derivè » là on tombe à la renverse tant ILS MAITRISENT TOUT CES MECS ! ! !

 

Tous ces titres sont des joyaux, des mets délicats à savourer (tout en headbanguant ou en jumpant comme un fou furieux) : quand tout le monde se met d´accord pour dire qu´un disque à révolutionné son époque, c´est quand même qu´il y a une raison - quelque part... Et malheureusement, comme l´explique fort bien le titre #9 : « refused are fucking dead » ! Et oui, comme s´ils avaient prédit le succès de ce chef d´oeuvre et que celui-ci le mènerait à leur perte... En effet, nos 4 suèdois ont splitté dans l´année de sortie de The Shape Of Punk To Come se sentant, vraisemblablement, incapables d´assumer un tel succès et les compromis qui sont censés en découler... Car s´il n´y a qu´une seule chose à retenir d´eux, mis à part cet opus bien sûr, c´est bien que le terme REFUSED (refusé) valait surtout pour les compromis. (A noter que certains membres sont désormais dans The international noise conspiracy).

photo de Mat(taw)
le 26/12/2004

3 COMMENTAIRES

Geoffrey FTBSTRD

Geoffrey FTBSTRD le 10/03/2011 à 11:36:02

+1milliard...

pidji

pidji le 18/06/2012 à 13:59:32

Quel concert samedi au Hellfest !!!!

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 18/06/2012 à 17:49:28

CLASSIQUE INDEMODABLE !!!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019