Slope - Freak Dreams

Chronique CD album (35:12)

chronique Slope - Freak Dreams

Cela fait depuis la mi-novembre que Freak Dreams est arrivé dans les bureaux de CoreAndCo. Mais on préférait attendre que les fêtes de fin d’année soient passées pour vous en parler. Car Noël et Slope ne font pas bon ménage. C’est du moins ce qu’il est ressorti du vote organisé au siège des Verts, quand ceux-ci ont été appelés à se prononcer sur la meilleure surprise Fusion de 2021. Lors du dépouillement, ce fut la quasi-unanimité. « Quasi », car une fois comptabilisées toutes les voix exprimées, surprise :

 

Toutes des Slope, sauf Mamère

 

 

 

Sacré Noël !

 

Du coup, depuis, j’évite de mélanger dinde aux marrons et Jump Metal teuton.

 

 

 

**** Hum... ****

 

 

 

… Notez que d’autres auraient catégoriquement refusé de commencer cette chronique sur un calembour aussi misérable.

Les pleutres.

Sans peur et sans honte, que l’on est, sur CarambarAndCo !

 

Et si l’on parlait un peu musique, quand même ? Vous êtes là pour ça, non ?

D’autant que ça va être simple : Freak Dreams est tout pareil que Street Heat avant lui. Même version encorifiée de la Fusion Rap&Funk Metal. Même esthétique arty décalée. Même duo énergique au chant. Même jumperies urbaines. Même tendance à pondre des compos non linéaires – qui trop souvent, même, abandonnent complètement ce qu’elles ont commencé à construire pour partir loin, ailleurs. Même propension à pondre des interludes inutiles (« It's Always You »). Même belle poignée de petits tubes impétueux. Même impression de passer 35 minutes avec des potes. Même kiff.

 

Mais rompons là cette liste de « même ». Car il existe néanmoins quelques différences. Un nouveau label, Century Media – le groupe passe manifestement à un autre niveau. Et puis un glissement assez net vers plus de Fusion, et moins de pur Hardcore. Alors évidemment, si : le type de chant (dont des chœurs !), l’attitude bagarreuse, les mosh parts de zoulous, les petites touches à la Biohazzard parfois… Tout cela justifie largement qu’on continue de parler Tatouages, Tatanes et Terrains vagues quand on évoque Freak Dreams. Surtout qu’au début de « Out Of The Blue Into The Black » les lascars sont à deux doigts de sombrer dans le jumelage Core / Death metal.

 

Pas très Fishbone, quoi.

 

Mais c’est surtout sur la 2e partie de l’album (la face B, comme dirait Papy) que ça sue et que ça bastonne dru. Car sinon, Slope est plus que jamais passé du côté Fusion de la Force. Les Beastie Boys, Infectious Grooves, Mucky Pup, les Red Hot… C'est ce genre de groupes à bermudas et grosse banane qui semble avoir présidé à la conception de ce round #2. Et vous vous en doutez peut-être : ce n’est pas Bibi qui va s’en plaindre !

 

On rentre dans l’album par « Talk Big », comme dans des Vans, bien aidé en-cela par le chausse-pied d'une distorsion délicieusement funky. Mais cela n’est rien comparé au Rhaa Lovely provoqué par les terrassantes saccades moshy de « It’s Ticking », tellement fédératrices qu’elles pourraient réconcilier Vladimir et Volodymyr à l’occasion d’un fraternel pogo. On picore ensuite avec un plaisir réel les morceaux suivants, en manifestant juste une petite réserve pour « Hectic Life » qui donne l’impression d’avoir été ficelé un peu à la va-vite, notamment du fait d’extrémités assez peu travaillées. Vers l’arrière du peloton, c’est le morceau-titre qui sort clairement son épingle du jeu, le retour au Rap vivace et aux riffs funky n’étant pas étranger au sourire qui applique un filtre « Gros niais bienheureux » au selfie qu’on pourrait avoir l'idée de réaliser lors de son écoute.

 

... Diantre, comme tout cela file la patate !

C’est qu’on en verrait pousser des croûtes de skater à nos genoux !

 

Alors il est vrai qu’il y a dans tout cela un petit côté joyeux foutoir. C'est ce qui contribue – je me répète – à développer cette impression qu’on passe 35 minutes avec une bonne bande de potes. Mais c'est également ce qui invite à reléguer le groupe au grade de "simple" Colonel, plutôt qu’à celui de Général des Armées de la Fusion Conquérante.

… Vous conviendrez tout de même que le titre reste respectable. D’ailleurs on vous le confirme : Slope mérite tout votre respect.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chronique, version courte : la Fusion encorifiée de Street Heat nous avait affolé oreilles et hypothalamus en l’année de grâce 2021. Eh bien Freak Dreams passe la 2e couche, sans la moindre fausse note ni rature. On y retrouve tout ce que nous avions aimé alors (ce côté bande de potes, ces décalages arty, cette énergie bouillonnante, ce mariage d’action et de décontraction), la seule différence notable étant un glissement sensible mais sans heurts vers toujours plus de Funk et de Rap Metal.

photo de Cglaume
le 05/02/2024

17 COMMENTAIRES

pidji

pidji le 05/02/2024 à 10:32:46

Punaise il faut que l'écoute attentivement

cglaume

cglaume le 05/02/2024 à 10:57:10

Oui, comme ils ont tendance à ne pas rester dans des structures de morceau classiques, il faut y revenir plusieurs fois avant d'y voir bien clair :)

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 05/02/2024 à 11:03:35

... et ma soeur ! 

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 05/02/2024 à 11:06:10

Et tu n'as pas cité Dog Eat Dog ?? Plus évident selon moi comme ref. que les méchants Biohazard.

cglaume

cglaume le 05/02/2024 à 11:56:42

Ouais mais je connais très mal Dog Eat Dog. CQFD 😅

FEDAYKYN

FEDAYKYN le 05/02/2024 à 15:23:39

Très bon skeud, j'apprécie ma fusion typée 90's ! Outre les groupes cités j'y rajouterai une bonne louche de H-Blockx, autre groupe allemand qui avait déjà bien pompé (en bien, moi j'adore les 2 1ers H-Blockx) les vieux red hot et ratm sur leurs deux 1ers albums il y a bientôt 30 ans.

cglaume

cglaume le 05/02/2024 à 16:08:16

H-Blockx, voila un autre groupe qu'il faudra bien qu'on finisse par chroniquer ici aussi !

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 05/02/2024 à 17:31:42

Ah non : c'est tout moisi.

cglaume

cglaume le 05/02/2024 à 17:48:08

Trop courte ta chronique 😝😝

pidji

pidji le 06/02/2024 à 08:38:09

Bon ok, il est cool ce disque !

fedaykyn

fedaykyn le 06/02/2024 à 12:20:14

Je suis pour la réhabilitation des 1ers albums de H-BLOCKX au côté de Clawfinger, Urban Dance Squad et même Silmarils !

cglaume

cglaume le 06/02/2024 à 12:30:00

Pas besoin de réhabiliter Clawfinger et U.D.S. : ils n'ont jamais été dénigrés (... j'ai dit non !! 😁)

🤘🤘🤘

noideaforid

noideaforid le 06/02/2024 à 13:46:01

Cette basse sexy me fait vibrer le zizi.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 06/02/2024 à 20:18:01

Dénigrons clairement Silmarils. Et causons Oneyed Jack.

pidji

pidji le 06/02/2024 à 21:17:32

Je plussoie Cromy ! Oneyed Jack rules !!

el gep

el gep le 06/02/2024 à 22:43:46

Oneyed Jack ! Du Jane's Addiction glauque mélangé à du Hip-Hop et à ... euh plein d'autres trucs.
C'était cool, ouééé.
(on radote)

fedaykyn

fedaykyn le 07/02/2024 à 07:37:15

Oui Oneyed Jack c'était très bien aussi.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Bongzilla + Tortuga + Godsleep à Paris, Glazart le 14 mai 2024
  • Seisach' metal night #5 et les 20 ans de COREandCO !