S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Stangala - "Klañv"

Stangala - "Klañv"
chronique Stangala - Klañv
8/10 0

écouter "Marv int ar martoloded"

Acheter Stangala Klañv sur Amazon

CD album CD album (47:08)

 

Style musical : 

BigouDOOM

 

Année : 

2016

 

Tracklist :

Bigoudened an Diaoul : Orinoù
Hent loar
Lutuned an noz
Klañv
N'eus ket dremmwel hiviz
Jan
Marv int ar martoloded
An Ankoù hag ar vor

 

Label : 

Finisterian Dead End
Dans le même style :
Stangala - Boued Tousek Hag Traou Mat All

La musique folk bretonne et celtique a toujours fait partie de mon background musical. Les cromornes, harpes et binious ont toujours été plus ou moins présents dans ma construction musicale, via Alan Stivell, Tri Yann, les sœurs Goadec, plus tard le trad irlandais, voire Malicorne, et Matmatah (non, je n'ai pas honte, mais en bon hipster musical que je suis, je connaissais et appréciais avant que le grand public ne s'en empare (clin d’œil à Mélanie)), et plus récemment Hiks. Toute cette digression personnelle pour dire que dès réception de la demande de chroniquer Klañv, deuxième album des quimperois de Stangala, je me suis fait une joie de jeter une oreille curieuse sur ce qu'on me présentait comme du doom celtique. Et j'allais pouvoir faire honneur à mon avatar sur ce site.

 

Je vous préviens tout de suite, si vous attendez de la musique festive à la Dropkick Murphys, ou un bagad pour égayer vos fêtes trad, une galette-saucisse dans une main et un bolet de cidre dans l'autre (quoi, Jean-Michel Clichés?), oubliez tout de suite! Les bretons sont un peuple de pêcheurs, vivant sur une terre qui n'est pas des plus hospitalières, et sa musique traditionnelle porte en elle la tristesse et la douleur de la femme du terre-neuvas qui comprend que son mari ne reviendra pas de sa saison de pêche. Ce que propose Stangala s'inscrit dans cet esprit. d'ailleurs l'Ankou de la pochette n'invite pas réellement à la gavotte.

 

La base de sa musique est un doom tel qu'il se faisait fin 70's début 80's, mid tempo, avec des riffs lourds et épiques, rappelant Candlemass. Le son est chaud et gras, et surtout analogique (si ce n'est pas le cas il fait bien semblant). Mais le groupe teinte son metal sabbathien de touches black metal, de trips psychédéliques et psychotropiques. Tout cela est largement rehaussé par l'utilisation d'instruments traditionnels celtiques, avec un sonneur qui est loin de démériter, mais aussi un orgue et un saxophone. Le chant est en breton, et les sonorités de la langue de mes ancêtres coule plutôt bien et se marie sans difficultés au reste du propos. Le timbre du chanteur est clair et loin d'être désagréable, sans être exceptionnel. Il sait également se faire plus menaçant et déchiré, comme sur le pont central de "An Ankou Hag Ar Vor", qui conclut l'album sur une touche jazzy, digne d'un piano bar brestois avant de partir totalement en couilles.

 

Un album massif comme un alignement mégalithique, à écouter sous champi dans la forêt de Paimpol.

 

photo de Xuaterc
le 25/05/2016

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

New Bomb Turks à Paris le 10 juillet 2017 : 2x2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Flotsam And Jetsam - Ugly Noise

Évènements

ALESTORM au Transbordeur à Villeurbanne le 18 octobre 2017IGORRR + PRYAPISME au CCO à Villeurbanne le 16 novembre 2017TEXTURES au CCO à Villeurbanne le 12 novembre 2017NEW BOMB TURKS + HARASSMENT au Petit Bain à Paris le 10 juillet 2017RIIP Fest #3 à l'espace Gentiana à Tours les 7 et 8 juillet 2017