The Birds End - The birds end

The Birds End - "The birds end"
chronique The Birds End - The birds end

The birds end vient de Rouen, et est constitué d'ex-Venosa notamment.

Par contre, n'attendez pas une once de screamo ici ; les gaillards se sont assagis et nous balancent plutôt un rock instrumental bien foutu, accompagné de lectures de différents poèmes de Charles baudelaire.

 

On est immédiatement entrainé dans leur post-rock mélancolique, et les textes sombres choisis par le groupe collent parfaitement à leur musique. Avec le temps pourri de ce printemps, on peut dire que c'est une parfaite bande-son ambiante. Attention quand même à ne pas trop écouter ce disque en boucle sous peine de bonne déprime !

Toujours est-il que les riffs de gratte sont toujours bien sentis, je pense aux énormes ambiances atmosphériques de "Les Plaines de l'ennui - Dormir plutôt que vivre", tout en retenue sur la deuxième partie, qui nous bercent jusqu'à la mort.

Le début de "Mathilde" n'est pas en reste, même s'il reste assez classique finalement, alternant passages calmes puis enchainement sur grosses distos.

"L'oreiller du mal" est peut-être le plus électrifié, et les 2 guitares superposées sont jouissives à souhait, surtout sur la dernière partie du titre ; ce qui me fait penser que si les visuels du groupe en live sont aussi bons que leur mélodies, l'expérience The birds end en concert doit valoir son pesant de cacahuètes.

 

Même si sur le papier on pense évidemment à Microfilm pour l'idée des textes posés sur des mélodies, l'utilisation faite ici est différente ; d'une part car on a toujours la même voix qui parle, mais également car les rouennais vont beaucoup plus loin au niveau mélancolie et tristesse.

J'emettrai juste un doute pour un éventuel album plus conséquent ; 30 minutes pour 4 titres, c'est bien. Si un jour le groupe s'essaie à une plus longue durée, j'ai peur que la lassitude se fasse sentir, et empêche d'aller jusqu'au bout du disque. Mais on n'en est pas là, et pour le moment, cet vinyle éponyme mérite vraiment toute votre attention, surtout si vous appréciez déjà des groupes comme Godspeed you! black emperor et compagnie.

photo de Pidji
le 28/05/2013

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019