The jonbenét - Ugly / Heartless

Chronique CD album (44:58)

chronique The jonbenét - Ugly / Heartless
THE JONBENéT est un groupe qu'on a tout de suite envie d'aimer, rien qu'en lisant leur biographie. Musicalement, apparemment les bonhommes nous jouent un mélange de rock, de punk et de metal, et ont enregistré ce "Ugly / heartless" en live dans une grande chambre, sans se préoccuper de tout ce qui aurait pû être "numériquement" retouché en studio. Alors du coup on balance le CD avec envie dans le lecteur, et on écoute. Rock on baby !

Bon, y a pas à dire : les gars ont dit vrai ! Car en guise d'intro, c'est un bon ronronnement d'ampli qu'on entends, qui attends qu'une note soit jouée et sorte des micros des guitares, accompagné de petits larsens qui font frémir d'avance. Blam ! "Devils" démarre, et tout de suite c'est le déluge : les gros larsens me font penser à CONVERGE (sur "You fail me"), et musicalement, et bien nous avons le droit à un hardcore chaotique mélangé à des passages rock bien foutus. Parfois, le groupe se lâche même en balançant un riff limite death ("Love is a dog from hell", "Devils") et une grosse voix par dessus. Bref, ça sent bon le bordel, et c'est agréable ! Car c'est évident que le groupe a voulu sonner le plus "live possible" (d'ailleurs, le son limite garage est là pour en attester !) et le pari est réussi. Le côté punk est bien présent, dans cet esprit DIY, à la manière d'un HORSE THE BAND (en moins déjanté tout de même, et plus rock'n'roll) ou d'un EVERY TIME I DIE.

Du coup l'album passe à une vitesse grand V, les riffs rock'n'roll s'enchainent à d'autres plus Hardcore, toujours avec un petit côté sombre et chaotique, accompagné de la voix hurlée de Michael MURLAND. Le rythme effréné ralentit pourtant quelques fois, histoire de reprendre son souffle ("Zeppelin", le début de "It fell to the earth"), mais ne croyez pas pour autant que vous allez pouvoir vous endormir : le groupe arrive toujours à vous titiller les oreilles, juste ce qu'il faut pour vous maintenir concentré durant tout la durée du disque. les JONBENéT se paient même le luxe d'une chanson finale vraiment terrible, longue de quasiment 9 minutes. Le rythme est lent, on sent toute la lourdeur des riffs sur nos épaules et le refrain chanté à plusieurs nous met à terre. S'en suit un final de larsens et de n'importe quoi à la guitare, sous une pluie d'applaudissement enregistrés sur place, encore pour prouver qu'enregistrer un album en live, cela permet de garder toute cette intensité qui généralement n'est réservée que pour les concerts.

Et bien, on peut dire que le groupe frappe un grand coup avec ce "Ugly / heartless" ! Les riffs sont accrocheurs, l'intensité proche d'un live, le combo arrive à nous tenir en haleine tout au long de ces 45 minutes de chaos. Mieux : vous rappuyez sur play pour la seconde couche.
photo de Pidji
le 09/11/2006

1 COMMENTAIRE

MAT(taw)

MAT(taw) le 09/11/2006 à 08:53:53

ça donne envie tout ça, miam!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements