The Mars Chronicles - The Mars Chronicles

The Mars Chronicles - "The Mars Chronicles"
The Mars Chronicles - The Mars Chronicles (chronique)

Un ep signé chez Send the wood (qui abrite Lies, Hord, Gnô...), une tournée en support de Klone, un line-up pour le moins experimenté (Eyeless/Myrath/Eths).

Les choses débutent plutôt bien pour The Mars Chronicles, qui s'est déjà forgé un univers visuel.

 

Bref, avant même de pousser le cd on est en droit d'attendre à quelque chose.

Il y a une déception.

Pas grand chose à reprocher au son. Propre, javelisé, nickel, moderne. Bref, froid, aseptisé, donc sans grande chaleur humaine ou instrumentale.

Quelque part ce n'est pas plus mal pour des "martiens". Avec cet angle de musique différente, venue d'ailleurs, l'idée n'est pas mauvaise...mais même sous n'importe quel autre angle : on ne s'y retrouve pas.

 

Explications : 

Tout le monde fait bien son boulot.

 

Le chant est parfait, sans aller jusqu'à Mars, on peut déjà traverser l'Atlantique et se dire qu'un accent pareil n'est pas dégueu. C'est assez fin, mélodique, mélodieux, pas trop trop lourd d'effets. Tout en légéreté histoire de faire un gros contraste avec l'instrumental qui se veut plus lourd.

Il y a bien une 2e voix au second plan qui, parfois, apparaît plus brutale...mais elle se fait discrète.

 

Un batteur qui jongle bien, qui bénéficie d'un son "caverneux" pour quelque chose qui se veut moderne...Et qui tire la couette durant les 5 titres. Remarquable. Vraiment.

 

Le copain de la section rythmique (bassiste) a dû partir pisser durant le mixage pour accepter d'être tant en retrait. A force de ratiboiser le son et d'épurer, le bassiste passe à la trappe sur "Constant show" et "Hell is born". Sur les autres pistes sa présence se fait un peu plus forte, mais demeure "plate" et discrète...

Discrétion compréhensible : le son de la basse ne correspond pas à la recherche d'un son en apesanteur.

 

Afin d'avoir une empreinte métal, c'est aussi sur le riffing qu'on se penche.

Histoire de faire quelque chose d'hyper contemporain le son est proche de toute la clique Djent/modern métal. et c'est d'ailleurs pas mal du tout...

Parfois agressif, parfois plus aérien, se la pétant gravec avec de jolis soli,  la "lead" guitar s'exprime sur de belles occasions : "Hell is born" (pas uniquement pour son intro bourrine, au contraire !)

 

L'ennui c'est qu'avec plein de gens talentueux et qui jouent bien, bien inspirés chacuns de leur côté, le résultat final n'est pas TOUJOURS emballant.

Imaginez un peu un film entre Stallone et Woody Allen : 2 grands, qui ne jouent pas dans la même catégorie. 

Et bien, on a parfois ce sentiment. La volonté de jouer sur les contrastes est claire mais parfois un peu bancale : on se retrouve avec un truc qui traîne en longueur ("Abyss") ou même carrément chiant parfois chiant ("One and only"), ...

 

Il y a quand même une tentative vachement intéressante de mêler le côté "pop" au métal djent pour en ressortir une forme de rock-métal plutôt accessible (la rage étant totalement absente).

Pour le moment le résultat n'est pas à la hauteur des ésperances laissées par l'aspect visuel du groupe ou l'optimisme du "dossier de presse", même si paradoxalement,  ce projet ne fouette pas (encore ?) la défaite...

Les meilleurs juges étant ceux qui cliqueront à gauche de cette page sur le lecteur intégré...

photo de Tookie
le 08/10/2013

2 COMMENTAIRES

wilfrid3@hotmail.fr

wilfrid3@hotmail.fr le 05/11/2013 à 08:19:50

c est d avoir une a se mettre au cul comme ca tu peux exprimer ta frustration de n etre qu un critique

pidji

pidji le 05/11/2013 à 09:30:57

Rien compris. Sauf que ça doit être un membre ou un pote du groupe.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme

CD album CD album (26:16)

Acheter The Mars Chronicles The Mars Chronicles sur Amazon

Tracklist

1. Constant Show
2. Redefined
3. Hell Is Born
4. One and Only
5. Abyss

DANS LA VEINE

Matgaz - T'arrives ou tu repars ?Matgaz - T'arrives ou tu repars ?

évènements

  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019
  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...

HASARDandCO

R.a.b - 2
Chronique

R.a.b - 2

Le 16/12/2015

Ieper fest 2010 - Photos diverses