The Third Memory - The Third Memory

The Third Memory - "The Third Memory"
The Third Memory - The Third Memory (chronique)
Décidemment très actifs, les Marseillais de The Third Memory sortent un nouvel opus cette année, sobrement intitulé "The Third Memory". Bien reconnu dans le monde du screamo hexagonal grâce à de nombreux splits et sorties, le groupe a connu l'année passée une crise de line-up. Nicolas a décidé de quitter son poste de chanteur, résultat, un changement radical, le combo passe d'un quatuor à un trio. A présent, le chant est occupé à la fois pas Julien (batteur) et Adrian (bassiste).

Si sur le papier le changement peut paraitre troublant, sur le cd et en musique, la différence ne saute pas forcément aux yeux. La musique du groupe est toujours aussi intense, le double chant rajoutant encore plus de relief aux compositions. Ces dernières n'ont pas trop changé non plus, et on retrouve le même esprit qu'avant.

Très mouvementé, souvent violent et toujours très mélodique, le screamo du groupe rappelle également l'école italienne (Raien et consorts). La rythmique est très rapide, lorgnant de près un screamo signé Orchid la plupart du temps. Purement et simplement intenses, les deux chanteurs déversent leur désespoir, leur haine, se frayant un chemin au travers de guitares tantôt ravageuses, et d'autres fois mélodieuses façon émo comme pas permis, mais toujours terriblement bonnes. Tradition française oblige, les textes sont en français…bien que pour une fois le groupe fasse quelques petites exceptions avec des titres anglais. Mais soyons honnêtes, on ne comprend pas toujours à la perfection ce que les chanteurs hurlent, l'intensité et l'émotion priment par-dessus tout.

Sans trop tomber dans le cliché pathétique pur et dur, le groupe se fait et nous fait parfois violence avec des passages rock'n'rollesques et abruptes à souhait. Et si le chant à une place importante dans la musique des Marseillais (parfois un peu trop), les mélodies savent aussi s'exprimer seules, par l'intermédiaire d'un simple piano (la fin de "Page Trente-trois") ou de guitares acoustiques s'entremêlant avec grâce et sensibilité (le final "We Know You'll Be Just Fine"). Le trio réussit à jouer la carte de la nuance sur tous les fronts, mélodie, émotions et cela avec une facilité déconcertante.

Une fois de plus le groupe dévoile de nombreuses facettes émotionnelles à travers sa musique, jouant sans cesse sur la corde sensible, entre rage et émotions, plainte et colère exacerbée, le tout avec la plus grande authenticité. Et malgré le changement, The Third Memory reste un putain de groupe de Screamo.
photo de DreamBrother
le 08/04/2009

2 COMMENTAIRES

Jc

Jc le 10/04/2009 à 11:40:03

L'ancien chanteur nicolas est PRESENT sur l'album. "Si sur le papier le changement peut paraitre troublant, sur le cd et en musique, la différence ne saute pas forcément aux yeux".......logique.

C'est inscrit dans le livret. LIRE oui LIRE.

Bon groupe cela dit.

dreambrother

dreambrother le 10/04/2009 à 14:00:12

Primo je n'avais pas le livret et deusio de ce que j'ai lu à droite à gauche sur la toile, le groupe est un trio...sans nicolas...DOnc voilà pourquoi j'ai inscrit cela.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme

CD album CD album (50 minutes)

Acheter The Third Memory The Third Memory sur Amazon

Tracklist

1 : People Of The Hook and Some Things Off the Place
2 : Loin, Sale, Brillant, Partout
3 : Knives Talking, World Class Issues
4 : Sans la passion
5 : Page trente-trois
6 : Ce qu'il y'a c'est que le regard vient tout à la Fin
7 : Berlin
8 : Summer Ends When Roads Lead Home
9 : Body By Design
10 : We Know Youll Be Just Fine

DANS LA VEINE

Mistaken element - Engraved in memoryMistaken element - Engraved in memory

évènements

  • NOTHING au Gibus à Paris le 30 novembre 2018
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019
  • Tournée française SEEDS OF MARY du 15 septembre au 8 décembre 2018
  • Birds in row + Coilguns + KEN mode au Petit Bain à Paris le 29 novembre 2018
  • Loth x Acedia Mundi x Finis Omnium @ Le Cirque Electrique / Paris le 24 novembre 2018