The Third Memory - Et de cela rien ne ressort

The Third Memory - "Et de cela rien ne ressort"
The Third Memory - Et de cela rien ne ressort (chronique)
Voici le premier album de THE THIRD MEMORY, qui nous vient tout droit d'Aix en Provence. Après plusieurs titres remarqués sur divers splits et compilations mais aussi 2 démos, la signature sur IMPURE MUZIK (gantz, Amen Ra, Gameness, etc...) va certainement leur permettre de franchir un palier supplémentaire, et ainsi se faire connaitre d'un public plus large.

Mais avant tout ça, encore faut-il réussir le cap assez difficile d'un premier album. En écoutant "Nos épaules meurent", on peux se dire que ça commence plutôt bien. Leur rock chaotique se mets en place et on découvre la force de frappe que peut avoir le combo. On ne s'ennuie pas et la puissance rock'n'rollesque des titres est très entrainante. Ils le disent eux-mêmes: "Nous jouons du rock'n'roll violent". il est vrai que les cris désesperés (très screamo sur certains passages, même s'ils ne veulent pas trop l'accepter) du chanteur donnent un aspect assez sombre au résultat, qui amplifie le contraste avec la pochette de ce disque, à la couleur blanche ultra dominante. Le son de la gratte assez clair me fait penser à du Jr Ewing, la basse n'en fait pas de trop, et la batterie manque un peu de pêche (dans le son, pas dans le style!).
L'album dure 40 minutes (avec 2 chansons cachées comprises, qui sont plus des délires, avec un "Marseille on t'aime" à la fin d'une des deux). Donc si l'on ne compte que les "vraies" chansons, 11 au total, le résultat passe assez rapidement (30 minutes). Vous me direz, c'est le style qui veut ça, et vous avez raison. Une petite chose, il y a un riff qui revient en boucle en 3e piste et en fin d'album après "Vos chutes sont sinueuses.". Au départ, cette partie de gratte est sympa, mais au bout de quelques écoutes, elle devient vite énervante et stressante; je ne sais pas si c'était le résultat souhaité. Mais si l'on passe outre cela, certains titres comme "Il a fallu ne rien dire.", "Il a songé représenter les murs par des histoires." ou encore le premier titre "Nos épaules meurent." sont vraiment bons, alternant passages électrisants et parties un peu plus calmes (calme relatif quand même), toujours avec cette envie oppressante de vous en foutre plein la gueule. Niveau textes, ils sont assez bien foutus (même si relativement courts). Mais n'allez pas non plus chercher midi à quatorze heure, dans leur bio, il est bien marqué: " Groupe très engagé, The Third Memory est contre la misère dans le monde, et pour les rouleaux à la saucisse et les samoussas". Voilà, avec ça, vous êtes grillés les gars!

On peux noter que le mastering a été fait par Mr Allan Douches (DILLINGER ESCAPE PLAN, CONVERGE, etc...), ce n'est pas rien! Et que donc le résultat donne un son bien sympa, pas trop produit car je pense que l'envie de ne pas faire quelque chose de trop lisse était là. Mais peut-être que je me trompe. Au final, cet album est vraiment intéressant, la pêche dégagée par ces Marseillais est contagieuse et les appuis sur replay sont assez répétés. Dommage que le riff tournant en boucle dont je parle plus haut m'énerve au plus haut point.
photo de Pidji
le 14/10/2005

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme

CD album CD album (41:04)

Acheter The Third Memory Et de cela rien ne ressort sur Amazon

Tracklist

01. Nos épaules meurent.
02. Il y a des états que je ne peux laisser en dehors de la maladie.
03. Perdre le sens, surtout.
04. Je pratique l'ascétisme.
05. Il a fallu ne rien dire.
06. Il a songé représenter les murs par des histoires.
07. Mal acquis.
08. Parlez de cordes.
09. Les fuites, sous la table, amusent son regard.
10. Le chrome et la cendre.
11. Vos chutes sont sinueuses.

DANS LA VEINE

Mistaken element - Engraved in memoryMistaken element - Engraved in memory

évènements

  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019