UPHILL BATTLE - Wreck of Nerves

UPHILL BATTLE - "Wreck of Nerves"
chronique UPHILL BATTLE - Wreck of Nerves
Mes frères et mes soeurs (et mes soeurs qui étaient auparavant des frères, je ne vous oublie pas non plus), si nous sommes réunis en ce lieu aujourd'hui, c'est pour rendre hommage à un être qui n'aura pas eu le temps d'être cher à nos yeux tant le barbu l'aura rappelé un peu trop vite à ses côtés. Uphill de son prénom était, outre mon fils ma Battle ..... un putain de groupe. Disparu à l'automne 2005 après 7 années d'existence, ce groupe lancé par Relapse aura laissé derrière lui quelques splits, une compil et deux full-lenght dont le dernier portant le doux nom de « Wreck of Nerves » restera d'anthologie, le groupe se paiera même le luxe de le faire enregistrer par Matt Bayles (qu'on ne présente plus désormais) puis masteriser par Scott Hull de PIG DESTROYER, pour finalement le sortir en février 2004. Et un an et demi plus tard, à notre plus grand regret (enfin surtout le mien, le votre on s'en fout, en l'occurence) le groupe se scinde: Jeff (guitare) et Adi (guitare/voix) préfèrant se consacrer à MARS, un groupe de rock 70's, Casey (basse) part, lui, dans MONOTREMATA, quant à Danny (nan pas le yahourt, le batteur) et bien, il met désormais son talent au service des excellents INTRONAUT. Bon, assez disgressé maintenant, passons à l'essentiel...


.... La violence et la rapidité. Les principaux outils de la propagande uphillienne. Ca va vite, très vite, ça blaste avec une rigueur toute mécanique et ça riffe dur. Mais il est vrai que la machine rythmique d'UPHILL BATTLE est la première chose qui saute aux oreilles; du grind au passages hardcore, voire punk (dans l'esprit de NAPALM DEATH) on passe par tous les états et on prend bien pour son grade, pas vraiment de répit tout le long de ce « Wreck of Nerves » - qui porte décidément fort bien son nom. Et même quand ça démarre en mid-tempo au niveau des grattes (comme pour 'Lingering Existence') le rythme reste soutenu derrière quoi qu'il advienne, un peu leur marque de fabrique d'ailleurs... Le riffing puise, quant à lui, dans moult styles et influences diverses, une explosion continuelle, une pluie pyrotechnique de plans et de riffs qui vous scotchent (comme le génial 'Another Step'ou 'Shifting Pain' ou 'Cross Hatching' ou 'Still Born'... et merde, ils sont tous énormes en fait): empruntant parfois à du black sous amphèt pour passer à du punk/crust puis du grind (l'alternance est marquante sur 'Tear Everything Down' par exemple, ou sur 'Cross Hatching'), mais tout ça dans une cohérence absolue, cimentée par une hargne revendicatrice et devastatrice. En tout cas si vous êtes un fervent adepte des mosh parts, vous pouvez passer votre chemin tout de suite. L'esprit restant avant-tout proche du punk/grind des NAPALM DEATH (oui je me répète, et je m'en fous), le côté punk renforcé par une voix très criarde (un peu à la RAISED FIST, excusez du peu pour la référence) et le grind pour la construction des titres, la rapidité (ce blast sous cloche mes aïeux!) et ces riffs de grattes parkinsoniens alternés avec d'autres typés plus H*C (comme sur 'Breaking Down' , avant qu'ils ne sortent cet espèce de sample genre film d'horreur de série Z composé sur bontempi). La fin de 'Wreck of Nerves » arrive même en apothéose avec 'Conceptual Flame' qui résume à lui seul un album pétri d'idées géniales qui se succèdent à la vitesse de la lumière, même quand ils y casent un passage plus lourd il reste caractéristique et unique à l'image du groupe qui l'était assurément lui-même.

Que faire après la disparition d'un tel groupe sinon lâcher une dernière larmichette en pensant à ce qu'ils ont laissé derrière eux. En espèrant que ce genre de chronique fera qu'ils ne tomberont pas définitivement dans l'oubli, on peut toujours se consoler en appréciant le jeu de ce furieux de Danny derrière les fûts d'INTRONAUT. Comme le dit l'adage: faute de grive on mange des merles...
photo de Mat(taw)
le 16/03/2007

2 COMMENTAIRES

Pidji

Pidji le 17/03/2007 à 10:09:45

"Uphill de son prénom était, outre mon fils ma Battle ..... un putain de groupe"

Quel talent de comique ce mattaw ! hahaha

mat(taw)

mat(taw) le 17/03/2007 à 11:29:08

lol bah ouais ... il en fallait bien une

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019