Vile - The new age of chaos

chronique Vile - The new age of chaos
Vile est un quartet américain qui incorpore différents éléments musicaux au sein de leur death; a classer entre Canibal Corpse pour le groove et Deicide pour le côté haineux.

La musique emploie la panoplie complète du gros death metal qui tache: les guitares sont lourdes, grasses et catchy; les solos font vraiment typiquement death floridiens. Ils ont l´air technique, ils sont rapides, ressortent bien de la musique sans effacer celle-ci. La batterie a tendance à toujours être à fond sur la double pédale, cela passe divinement bien dans les parties les plus black metal; par contre dès que l´on revient au death (ce qui est comme même la majorité de l´ album), c´est pareil, le batteur déroule sa double pédale au taquet en y ajoutant que très peu de variation. Ca va vite, c´est impressionnant, c´est physique ! Mais l´impression de toujours écouter la même partie de batterie se fait vite ressentir. Heureusement qu´il n´est pas manchot et qu´il varie plus avec les bras dans les partie death. Selon moi le batteur devrait se retenir de jouer avec les jambes dans les parties les plus lentes ou les rythmes hachés prendraient plus de valeur; surtout qu´après les gars ont vite tendance à partir dans un espèce de death-black des plus sympathiques.

Le bassiste apporte du volume et de la rondeur à l´ensemble : la basse sonne un peu comme dans Deicide, elle renforce le côté malsain des riffs de guitare qui pourraient être empruntés à certaine compos de black metal quand les gratteux jouent rapidement le même écartement de doigts à différents endroit sur leurs manches ( en gros, prenez du black suédois, dark funeral par exemple, écoutez les guitares et on retrouve ici la même façon de créer de la mélodie tout en brutalité). On a le droit à un chanteur officiant dans le growl massif presque compréhensif (avec les paroles ça doit être audible!); son manque de puissance de feu est compensé par des parties plus écorchées et plus aigues qui font varier les parites vocales. La production relativement chaude laisse tous les instruments s´exprimer. La durée de l´albume est peut être un peu courte: 30 minutes. On aurait aimé avoir neuf vrais morceaux et pas huit morceaux + une outro.
photo de Sepulturastaman
le 13/12/2005

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019