Carnifex - Interview du 29/12/2011

Carnifex (interview)
 

Bonjour à tous ! Tout d’abord comment allez-vous en cette période de fêtes ?!
On va très bien, merci.

« Until I Feel Nothing » est sortie il y a presque 3 mois maintenant. Quel regard portez-vous sur cet album avec un peu de recul ? Quels retours en avez-vous eu ?
Jusqu'ici c'est vraiment notre album préféré. Nos fans ont l'air de l'apprécié aussi. Les réactions ont été très positives.

Vous avez choisi de collaborer avec Tim Lambesis sur cet album. Comment ça s’est passé avec lui en tant que producteur et musicien ?
Nous avons tourné ensemble dans le passé, l'atmosphère a été donc été amicale et sympa. On travaille bien ensemble. En arrivant au studio, il a été impressionné par le fait que nous étions trés préparés. On a facilité son travail.

Selon vous, quelle part doit prendre un producteur/ingénieur du son dans la musique du groupe ? A-t-il son mot à dire sur les structures de vos compos ?
En ce qui concerne Carnifex, un producteur fait des suggestions sur la manière améliorer les chansons, ajouter des effets, raccourcir ou retirer certains riffs...
Si nous n'aimons pas ses suggestions nous ne le faisons pas.
Quand nous sommes entrés en studio les chansons étaient pratiquement toutes finies, il restait quelques parties qui pouvaient être arrangées et c'est là que Tim nous a aidés.


C’est votre troisième album sous l’étiquette Victory Records. Comment est-ce que ça se passe avec eux jusque-là ? Répondent-ils à vos attentes/ambitions ?
 Notre contrat avec eux se termine bientôt.
 
Vous êtes un des groupe les plus actifs de la scène actuelle : quand vous n’êtes pas en studio, vous êtes sur les routes. Comment ce gère le travail de composition ? Dans le tourbus ? Ou est-ce que vous vous accordez une période à tête reposée pour composer ?
La technologie rend les choses plus faciles. Nous pouvons enregistrer tous les riffs que nous écrivons sur mon ordinateur portable pour les travailler puis envoyer les chansons au groupe. On écrit en tournée mais plutôt principalement entre les tournées, comme en ce moment. Nous avons 7 semaines de libre avant la tournée Bonecrusher, nous essayons donc d'écrire le plus possible quand on a rien à faire.

Y-a-t ’il des pays en particulier dans lesquels vous avez hâte de retourner ?
Cette année nous essayons d'aller jouer en Amérique du Sud, Australie, Chine et Japon.
C'est difficile de choisir un pays. On a joué tellement de super concerts un peu partout. On adore tourner en Europe car les concerts sont géniaux, les caterings sont super bons et nous avons un bus. Et nous aimons tourner aux Etats-Unis car les concerts sont aussi géniaux et nous pouvons jouer sur notre matériel.



Quel est le public le plus fou que vous ayez eu devant vous ?
Le public à Mexico est toujours fou. La dernière fois que nous avons joué à Miami, Floride a aussi été mémorable.
Lors d'un concert à Plano, Texas, 4 personnes ont été envoyées à l'hopital pendant que nous jouions. Au festival With Full Force en Allemagne nous avons joué devant 30 000 personnes! C'est un monde de fous!


La scène Deathcore connait depuis quelques années une effervescence monstrueuse, des milliers de jeunes groupes autoproduit balancent leur musique sur internet tous les jours. Quel regard portez-vous sur toute cette agitation en tant que poids lourd du Deathcore ?
Cela nous fait plaisir de voir que de plus en plus de gens aiment le metal. Nous sommes un groupe de metal et c'est cool de voir que les gens apprécient la musique heavy et aggressive que nous aimons. Cela devrait nous unir.


En ce moment vous tournez aux USA en compagnie de Born Of Osiris et Veil Of Maya, puis vous venez nous voir en Europe à partir de février avec le Bonecrusher. Quels sont les groupes avec lesquels vous aimez particulièrement tourner ? Et sinon, y a-t-il des groupes avec qui vous rêveriez de partager l’affiche ?
La tournée Discovery a été géniale. Nous nous sommes faits de super amis. Nous aimons tourner avec tout le monde, nous nous entendons bien avec tous les groupes. Nous avons pas mal tourné avec Veil of Maya, Suffokate, Beneath the Massacre, Despised Icon, Upon A Burning Body, Within the Ruins et bien d'autres. Nous allons entamer notre deuxième tournée avec Molotov Solution et Betraying the Martyrs donc nous connaissons tout le monde plutôt bien sur la tournée Bonecrusher.

Je vous laisse le mot de la fin pour votre public français !!
MOSH TEPET!!!

photo de Domain-of-death
le 16/01/2012

3 COMMENTAIRES

Kurton

Kurton le 16/01/2012 à 21:33:29

"C'etait vraiment tres interessant"

Domain-Of-Death

Domain-Of-Death le 17/01/2012 à 00:15:37

Bon, eh ben... au moins, ça c'est fait...

Ukhan Kizmiaz

Ukhan Kizmiaz le 17/01/2012 à 21:08:05

(Yawn) nn

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements