DAY WITHOUT DAWN - Interview du 01/12/2006

DAY WITHOUT DAWN (interview)
 
Voilà, votre EP est sorti depuis quelques mois maintenant. Que pouvez-vous en dire avec sufisamment de recul désormais ?
Cet EP est d'autant important que c'est un virage pour le groupe, car c'étaient les 3 premères chansons (plus une intro) que nous avons écrites comme un ensemble à 4 pièces après que nous ayons changé de nom. En regardant en arrière, avec discernement, je pense que nous étions encore en train de découvrir comment nous ferions encore de la musique ensemble, de chercher nos bases et de prendre conscience de notre potentiel et de nos limites. Nous avons une meilleure idée de cela maintenant ; mais les débuts du processus de création est toujours sympa ; il y a quelque chose de naïf et d'innocent quelque part.

Même si Matt Lupo et Mike Somers ont quitté le navire, musicalement cet EP semble une continuité à "Terraforming" (premier album du groupe, sous le nom THE POSTMAN SYNDROME). Alors pourquoi avoir changé de nom de groupe finalement ?
Et bien nous n'avions pas eu de changement de line up en 8 ans et demi donc c'était quelque chose d'important. Il y a aussi le fait que c'était en partie pour un nouveau départ avec des gens qui étaient probablement frustrés par deux ans d'inactivité. Dès que nous avons changé notre nom nous avons sorti du son et sommes partis en tournée, c'était donc notre manière de dire: “nous sommes différents maintenant. Ce nouveau lineup va être beaucoup plus actif en public.” Ca ne veut pas dire que Postman était inactif, mais il était plus éloigné de la scène. Nous étions tout le temps en train de composer mais, à cause de raisons diverses, ça ne sortait jamais dans les bacs et nous ne partions pas beaucoup en tournée.

En France (désolé de vous dire ça !), vous n'êtes encore que très peu connus. Qu'en est-il aux USA ?
Et bien, nous sommes également quasi inconnus aux U.S.A. Il y a des petits groupes de fans ici ou là mais nous n'avons jamais été très connus et spécialement maintenant, c'est difficile de conserver même ces fans que nous avions depuis que “Terraforming” est sorti il y a 4 ans, et nous n'avons pas de label qui puisse garder notre nom dans la presse.

Vous avez fait une longue tournée en mars, comment ça s'est passé ?
Nous étions en tournée pendant un mois en mars puis 2 mois en été. Nous avons passé des moments excellents et joué devant des personnes qui nous avaient attendu pendant des années, bien que souvent nous étions des inconnus aux concerts, ce qui est aussi amusant puisque tu peux surprendre les gens. Les tournées étaient grosses dans le sens de la distance que nous avons couvert mais les concerts en eux-mêmes étaient presque tous des petits shows à la “D.I.Y” (ndlr: Do It Yourself...). On a hâte de finir notre full-lenght et de retourner là-bas pour un autre long parcours.

Justement, parlons de ce full-lenght. Qu'en est-il actuellement ?
Nous en sommes environ aux 2/3 du chemin avec l'écriture, mais nous avons déjà enregistré la moitié des chansons, 4 pour être exact. Quand nous en finirons deux de plus nous retournerons au studio en enregistrer 4 ou 5 autres ?! C'est intéressant de faire un full-lenght en deux fois au lieu de l'enregistrer en une seule session, mais c'était surtout plus pratique pour nous de faire de cette façon.

Il est difficile de comparer votre musique avec autre chose de connu. Vous écoutez quoi lorsque vous composez pour DAY WITHOUT DAWN ?
Nous écoutons de tout: du metal à de la musique plus lente et ambiante, ou de la pop, du jazz, de la vieille et nouvelle musique. Tout le monde a un large éventail de musique qu'il aime. Je pourrais aller d'un album des Beach Boys ou de They Might Be Giants et ensuite écouter du Cryptopsy ou Kayo Dot. On aime juste la Musique.

Brett bramberger (bassiste de DWD) joue également avec Mike Somers (ancien de TPS) dans EAST OF THE WALL. Pourquoi Mike a-t-il quitté THE POSTMAN SYNDROME ? Même question pour Matt LUPO ?
Maintenant Matt Lupo a également rejoint East Of The Wall, et j'ai enregistré leur album. Nous continuons à rester en contact et musicalement il n'y a jamais eu de problème. C'était simplement que Mike et Matt voulaient se faire une carrière professionnelle et ne souhaitaient pas tourner. En fait, c'est pour cela que The Postman Syndrome ne tournait pas sérieusement ; nous étions à l'université et avions nos jobs etc... Alors la séparation a eu lieu entre entre ceux qui pouvaient tourner et ceux qui ne le pouvaient pas, et Brett ne dormant pas beaucoup alors il pouvait rester dans les deux groupes.

Ormis EAST OF THE WALL donc, quels sont les autres side-projects des membres de DWD ?
Jim (guitariste) et Seth (batteur) ont un autre groupe appelé Dilation, qui ne se sont pas éloigné tant que ça de notre son, quoi que bien que plus atmo et “dreamlike” avant tout. En fait, c'est comme ça que nous avons rencontré Seth ; nous avons fait des concerts avec Dilation (ils avaient un nom et un chanteurs différents à l'époque) et quand leur chanteur est parti ils ont demandé à Jim de les rejoindre. Peu de temps après Mike a quitté Postman alors nous avons demandé à Seth d'occuper le poste de batteur. Désormais nous partageons des membres et répétons séparément dans le même local. Matt (ancien chanteur et guitariste de TPS) et moi avons aussi déjà été impliqués durant un moment dans un projet “avant-pop” lunatique, mais nous étions tous les deux occupés et y avons rarement joué. Matt a aussi des titres solo sur Myspace.

Avec quels groupes aimeriez-vous tourner ?
Il y a tellement de groupes avec lesquels nous adorerions tourner... Mais la chose la plus importante est de tourner avec un groupe avec lequel tu t'entends. Quand nous avons fait notre tournée avec All Parallels nous ne nous connaissions pas du tout auparavant et sommes devenus amis au fur et à mesure de la tournée, nous avons passé un excellent moment. Nous sommes impatients d'être à notre pétit périple cet hiver avec Between Walls parce qu'ils sont également très fun.

Quand viendrez-vous nous voir en Europe ? Es-tu déjà venu, en tant qu'artiste ou touriste, dans le vieux continent ?
Non, je n'ai jamais voyagé hors de l'Amérique du nord et je meurs d'envie de voir l'Europe (et l'Asie et l'Afrique et l'Amérique du sud). Malheureusement, sans label et sans une quelconque popularité outre-Atlantique c'est presque impossible pour nous de faire une tournée par là, et même Terraforming n'est pas sorti en Europe. Peut-être que nous aurons un label européen pour prendre notre full lenght et que nous serons finalement à même de traverser l'Atlantique.

Y-a-t-il un pays que tu désirerais visiter avant tout ?
La plupart de l'Europe de l'ouest est en haut de ma liste, au même titre que le Japon, l'Inde, le Brésil, la Russie, la Scandinavie. La chose qui est dure quand tu visites un endroit à l'étranger c'est qu'il est très difficile d'avoir une perception de comment est vraiment ce pays avec une si courte période pour le voir.Je préfèrerais passer un an dans un pays, vraiment y vivre, y travailler, communiquer, plutôt que de sauter d'un endroit à un autre, parce que là tu as vraiment une perception de la cuiture du pays. Mais malheureusement je ne sais pas si j'aurais jamais l'opportunité de le faire. Et particulièrement parce que je ne parle pas d'autres langues, je connais juste l'Espagnol basique, c'est tout.

Connais-tu des groupes Français ?
Malheureusement je ne peux pas t'en donner. Cependant j'adore plein de groupes de métal canadiens francophones.

Quels groupes t'ont plu récemment ? Tu écoutes quoi actuellement ?
J'ai tout juste commencé à écouter à “Smile” de Brian Wilson, qui est un excellent album qu'il était censé enregistrer avec les Beach Boys en 1967, avant que “Sgt Pepper” ne sorte, mais il n'a jamais été terminé. S'il avait été sorti à ce moment il aurait été un des albums de rock qui aurait eu le plus d'influence. Brian Wilson l'a un peu perdu après ça et n'a rien fait de réelle qualité pendant environ 35 ans, et puis finalement en 2003 il finit cet album. C'est une histoire excellente. Même maintenant il ne sonne pas vieillot et c'est un album incroyable. Maintenant je sais pourquoi le dernier album de Mr Bungle s'appelle “California”. J'ai aussi beaucoup écouté le dernier Mastodon récemment.

Question qui revient souvent chez COREandCO, aimes-tu lire et si oui, quels bouquins t'ont le plus marqué ?
Oui, j'ai toujours été un gros lecteur. Bien que je n'ai pas autant de temps pour lire que j'en avais ces derniers temps. J'aime principalement les existentialistes comme Dostoïevsky, Hesse, Camus, Kafka etc... Et des auteurs plus fun comme Philip Pullman, JK Rowling et Tolkien. Mon auteur favori est probablement Kurt Vonnegut parce qu'il est le meilleur des deux genres. J'avoue aussi que, récemment, mon pêché mignon c'est de lire des biographies de rock.

Bon, c'est l'heure du dernier mot, quelque chose à dire à nos lecteurs ?
Merci beaucoup pour le soutien ! Nous aurons notre full lenght qui sortira cet été je pense. Notre site (www.DayWithoutDawn.com) aura des mises à jour à ce sujet. Prenez soin de vous et... oh, allez sur www.ChildsPlay.org qui est une oeuvre caritative. Nous ne sommes pas affiliés avec (!) mais je pense que c'est génial donc je me permets de le mentionner.

photo de Pidji
le 06/12/2006

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements