Tortured Soul - Tortured Soul

Tortured Soul - "Tortured Soul"
chronique Tortured Soul - Tortured Soul
En recevant ce CD, le groupe se présentait comme un groupe de Deathcore, je m’attendais donc à un énième jeune combo étant la copie conforme des productions américaines. Je vais quand même écouter par curiosité et voir de quoi il retourne… Et là, surprise ! Tout d’abord Tortured Soul n’a vraiment pas grand-chose de Deathcore, mais en plus de ça leur style serait à chercher du côté du Brutal Death metal qui se fait plutôt rare en ce moment.

Ce qui choque en premier : les vocaux. Le chant est d’un guttural presque vomissant par moments, et se rapproche du Texan Death metal (Disgorge, Devourment et autres), ces voix si profondes qu'elles vous font vibrer les tripes ! Cependant le ‘’chanteur’’ n’est pas monocorde et diversifie un peu ses vocaux avec des voix un peu plus écorchées. Mais bon, pas de gros écarts non plus, il reste toujours très fidèle au style.
En ce qui concerne les parties rythmiques, celles-ci me rappellent les premiers Aborted par moments, avec un son très lourd et très gras mais composées de riffs audibles et compréhensibles qui amènent de la richesse technique à l‘ensemble. Ce n‘est pas encore digne de Suffocation, c‘est sûr, mais il y a de l'idée : en effet, on n'est pas dans le fond sonore vrombissant comme c’est souvent le cas dans les groupes de Death un peu brutal… Pour en revenir au Deathcore, il est vrai tout de même que certains passages peuvent s’en rapprocher, comme c’est le cas sur « Quatering » ou « The Killing Process » avec quelques courts plans saccadés, ou d’autre parties qui dégagent un peu plus de groove que d’autres (« Day Of The Redemption »), mais vraiment rien de flagrant.
S'il y a quelque chose que je trouve dommage cependant, c’est le jeu du batteur qui est peut-être encore trop limité pour ce style. Mais c’est peut-être aussi dû au fait qu’on ne l’entende pas toujours très bien…

Pour ce qui est de la prod’ gardons en tête que ce n’est là que la première démo du groupe. Et pour une première démo, c'est pas trop dégueulasse ! Surtout dans ce style où l’on est souvent confronté à un son brouillon. Bien sûr, ça manque encore de profondeur, car jusque là il n’y a que la voix qui nous fait trembler le parquet. L’autre bémol serait au niveau de la batterie qui, comme je le disais plus haut, n’est pas assez présente par moments, et se retrouve très vite recouverte par la voix et les grattes.

Dans tous les cas, en ce qui me concerne, j’adhère au style du groupe et j’attends l’album de pied ferme. Ma dernière surprise en Brutal Death français était Necropsy, et je pense que les deux groupe se rejoignent sur plusieurs points ! Cette démo devrait ravir tous les fans de l’underground français et amateurs des premiers Aborted, Recueil Morbide ou Dying Fetus.
photo de Domain-of-death
le 06/05/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019