Flying donuts - Interview du 28/07/2009

Flying donuts (interview)
 
Until the morning comes est sorti! 13 ans de carrière, 3 albums, 400 (et quelques) concerts...Y'a t-il encore des surprises quand on a déjà un tel passé ? Encore des attentes et des envies ?
Bien sur ! Ce serait bien monotone sinon… Je pense que 13 ans au sein du réseau indé français te font avoir les pieds sur terre, nous poursuivons notre chemin sans attendre forcément la gloire, par contre nous avons toujours l’envie de jouer un max, le plus loin possible de chez nous, et continuer à sortir et brasser quelques milliers de disques, un groupe de rock parmi tant d’autres quoi !!!!

Votre meilleur souvenir ?
Peut être les eurock’ en 2002 (envoyer devant plus de 4000 personnes, ça ne s’oublie pas ! ) ou encore les nombreuses tournées avec des groupes d’une excellence rare ( Mother superior, Les Vulgaires machins…)

Tout ça est bien joli finalement avec un tel CV, mais quelles déceptions avez-vous connus avec Flying Donuts qui aient vraiment marquées le trio ?
A partir du moment où nous nous sommes toujours auto-produits de A à Z, lorsque nous sommes déçus par quelque chose, on ne s’en prend qu’a nous-mêmes ! Malgré cela, à un moment donné, l’auto-production était un choix mais aussi une obligation pour continuer l’aventure… Mis à part cela, peut être le départ de Raphaël ( 2éme guitariste pendant 2 ans ) ou encore toutes les « jalousies locales » qu’engendre le fait de jouer dans un groupe qui se bouge le fion…

Si nous avons un point commun, c'est sans doute l'amour des années 90's, si vous deviez ressusciter un groupe ou deux : ce seraient lesquels ?

Certains ont déjà ressuscité ! et quel come back, ça transpire la sincérité pour ceux la… (je pense à DINOSAUR JR, THERAPY ? ou encore ALICE IN CHAINS ) Après, il faut se méfier avec ça, regarde des groupes qui excellait dans les 90’s comme SAMIAM ou SMASHING PUMPKINS par exemple, on est bien loin de l’époque de Siamese dream tu ne trouves pas ?


Pourquoi un tel amour pour la scène ? Vous êtes constamment entrain de tourner...c'est pour les groupies ?
Les groupies ne nous intéressent que si nous nous trouvons très loin de nos femmes !!!! Plus sérieusement, parce que on aime ça, tout simplement… Moi je ne joue pas (et les autres seraient d’accord ) juste pour sortir un disque tout les 3 ans et se voir 1 fois par semaine en répét’, non, notre « trip » à nous c’est d’abord la scène, de manière régulière… même si cela impose des concessions dans nos vies respectives…

Comment expliquez vous l'abondance de bons groupes (principalement punk-rock) dans la région lorraine et alsacienne ?
C’est vrai, notre région regorge de bons groupes, mais dans tous les styles (enfin, beaucoup de punk rock et métal c’est vrai ) Pourquoi ? je ne sais pas vraiment, peut être parce que l’Allemagne n’est pas loin et que ce pays possède une « vraie » culture rock, ce qui permet de s’en imprégner plus « directement » en se rendant aux concerts là bas par exemple…

Des coups de coeur musicaux en ce moment ? Un groupe à nous faire découvrir ?
entre autres, ce qui nous met tout les 3 complètement d’accord :
- BILLY GAS STATION, d’Angouléme : power trio grunge rock, hyper bien… (NDR : approuvé)
- THE IRRADIATES, de Besançon : surf music vraiment classe !
- HELLBATS, de Monbéliard : heavy rock intense qui bourre !!! (NDR : re-approuvé)
- NEDGEVA, de Colmar : entre motorhead et velvet revolver, puissant ! (NDR : hyper approuvé)



Venons en vraiment à Until the morning comes...
-Pourquoi ce titre d'album ?

En relation avec l’artwork, ce titre est en fait issu d’une fin de phrase d’un refrain, il laisse part à l’imagination et à la propre interprétation de l’auditeur quant au sens…c’est ce qui nous a plu.

L'album est sorti chez Kicking records...et pas sur José Records, qui est pourtant votre bébé : pourquoi ce choix ?
Erreur (NDR : Oops), le disque est une co-production entre Kicking records et notre propre asso : José records. Mr cu, boss de Kicking nous a proposé de sortir l’album, le boulot qu’il fait depuis 2 ans est remarquable et sa façon de faire ( au coup de cœur) nous convient parfaitement. Nous souhaitions tout de même établir une co-prod pour ce disque afin de ne pas changer nos habitudes en matière de connexion. A deux, on est plus fort face aux requins de la musique !!!!


Où en est donc José ?
Notre asso nous permet toujours de sortir nos disques, faire survivre le groupe. Après, à part quelques coups de mains aux potes de temps à autres, la partie « label » ne peut pas fonctionner avec d’autres disques que les nôtres. C’est avant tout la structure qui nous permet de gérer légalement et correctement Flying donuts ».

Difficile de ne pas parler de Black Zombie Procession et Flying donuts étant donnée l'implication de deux d'entre vous : la gestion des deux n'est pas trop difficile, vous ne vous perdez pas entre ces deux projets très sérieux ?
Pas du tout dans le sens ou nous sommes très clairs là dessus : Pour moi qui joue aussi dans Black Zombie Procession, je pense que deux groupes à investissement égal, ça n’est pas possible (ou alors si tu en vis, mais là ce n’est pas le cas ). Ce qui n’empêche pas de s’investir et de faire avec autant de sérieux. BZP à un fonctionnement très différent de Flying, c’est un projet « B » pour tout le monde. On y est forcément moins attaché, je te l’avoue… On répète juste avant de partir en tournée, pour composer on se fixe une période, on répète tous les jours pendant une semaine et à la fin, on accouche d’une dizaine de morceaux, on ne se voit pas forcément tous les mois…

Donc, si vous deviez faire un choix entre les deux groupes... ?
Le choix est établi depuis le début, nous nous sommes imposés des règles pour le bon fonctionnement des choses. FLYING DONUTS est notre groupe depuis 13 ans, mon frère et moi avons décidé de ne rien annuler ou modifier à cause de BZP, quoi qu’il arrive…

La littérature vous inspire t-elle pour la compo ou les paroles ?
Pas exclusivement… L’inspiration vient d’expériences vécues personnels, ça peut être se prendre la tête avec quelqu’un, rencontrer des gens formidables, comme lire un book qui te marque…

D'autres projets en cours ?
Probablement quelques participations « studio » en tant qu’invité pour la fin de l’année ( Top secret défense pour l’instant, sorry j’ai reçu l’ordre de la boucler !!! ). Peut être un split CD qui sortira avec l’asso « mighty worm » (Pour l’instant c’est encore une proposition à étudier…) Et bien sûr, continuer à composer pour la suite…

Un dernier mot ? (un coup de coeur, de gueule, de la lèche pour les fans ou les futurs fans...)
Je n’ai que (déjà !) 30 ans, il y a 15 ans je commençais la musique, je me moquais de ma coupe cheveux, de ma tenue vestimentaire ou encore de l’impression que je rendais aux gens de mon entourage… Bien sur certains « codes » étaient bien présents mais il n’étaient pas forcément nécessaire de s'en servir pour se démarquer, ce qui me faisait kiffer, c’était de progresser avec mon groupe, évoluer ensemble au fil des années dans le même état d’esprit, refuser ce modèle de société de manière « positive » en créant quelque chose… c’est toujours notre vision du punk rock… Sauf qu’aujourd’hui, quand je vois tout ces « coiffeurs » sur scène qui vont acheter leur shirt « ramones » chez H et M, ça me fout les glandes… Il n’y a plus beaucoup de gens sincères qui foulent les planches, ça craint ,ça se voit et ça s’entend…

 

 


 

C'est sur cette dernière et sage parole que Coreandco remercie Jeremie pour cette interview par mail malheureusement, mais dont le contenu en dit long sur la passion qui anime les Flying...
A ne pas oublier que "Until the morning comes" est un excellent album dont la chronique est disponible sur le site.

photo de Tookie
le 29/07/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements