LAMB OF GOD - Interview du 04/10/2004

LAMB OF GOD (interview)
 
Tout d'abord peux-tu présenter Lamb of god ?
Chris Adler-batterie / Mark Morton-guitare / Willie Adler –guitare / Randy Blythe-chant / John Campbell -basse (moi)

Et parle nous de votre nom Lamb of god.
A l'origine on s'appelait Burn the Priest mais on en a eu marre de se faire cataloguer comme un groupe de métal satanique. Quand on est allé signé le contrat à prosthetic records, il a semblé être le bon moment pour faire quelque chose pour le nom donc on est allé à l'autre extrême et on a opté pour Lamb of god (Brebis du Dieu en Français).

Où et comment vous êtes vous rencontrés ?
En 1990 Chris, Mark et moi étions assigné à vivre au même étage et dans la même chambrée. Ca n'a pas mis longtemps pur qu'on debienne des potes de cuites. Queques années plus tard on a démarré Burn the Priest qui voyait le début d'un voyage qui nous a mené jusqu'à ce point.

Par quoi êtes vous influencés ?
Nous sommes le produit de la scène musicale de Richmond avec des groupes comme Breadwinner, GWAR, Kepone et le moins connu Sliang Laos. La barre du nombre de cul que tu devais botter était très élevée pour pouvoir jouer là-bas, on a pourtant commençé à composer et à jouer localement. Une fois qu'on a relevé le niveau de bottage de cul (level of ass-kicking-ness en VO) la reponse était toujours positive dans les autres villes.

Peux-tu nous dire un mot sur votre nouvel album “Ashes of the Wake”
”Ashes of the Wake” est notre dernière et meilleur sortie. On s'est dépassé dans la conception de cet album comme pour aucuns d'autres album. Il y a plus de mélodie et des arrangement plus fins mais pas au prix de perdre de la brutalité. Il y a quelques uns de nos moments les plus heavy concentrés dans ce Cd.

Ou l'avez vous enregistré ? C'était une bonne expérience ? Avez vous une anecdote pour nos lecteurs ?
On a enregistré “Ashes of the wake” à Richmond dans un studio qui s'appelle Sound of the music. Mais nous avons enregistré la batterie à Hoboken (Water Music).Machine a produit le disque avec nous et c'était une expérience super. C'était la première fois qu'on autorisait que quelqu'un d'autre participe avec nous au processus de composition et grâce aus qualités de Machine c'est resté comme une très bonne expérience.Il n'y a pas d'anecdotes particulière juste beaucoup de travail.

Parle-nous de la collaboration avec Chris Poland (Megadeth) et avec Alex Skolnick(Testament) sur le nouvel album :
Poland and Skolnick étaient les héros d'une époque quand le métal décidait des règles. C'était un peu comme un tir à l'aveuglette que de choisir d'impliquer Poland sur “As the Palaces brûlent” et ça c'est bien passé donc on a pensé que ça serait sympa de lui demander de revenir sur l'album suivant. Skolnick approchait aussi et a accepté de prendre une petite part à ce qu'on était en train de faire, c'était très flatteur que ces gars acceptent nos invitations.

Comment avez-vous rencontré Devin Townsend pour l'enregistrement de “As the Palaces burn” ?
Le nom de Devin était dans la rumeur d'un possible candidat pour l'album. Et on a fini par penser que c'était le meilleur pour ce travail. Heureusement tout a bien marché et on a pu travailler avec lui sur cette base.

Parle nous des paroles du nouvel album. Je sais que c'est très important pour le groupe de véhiculer un message aux fans.
Les paroles de cet album ont finies par être plus politiques par rapport à ce qu'on avez envisagé. Nous pensions que “Palaces” couvrait assez le thème politique, qu'il était temps de décrocher un peu du thème. Mais c'est devnu impossible à réaliser les quatre premiers mois de 2004 par rapport à l'état du monde. GW Bush tâche ses mains et celles des Etats-Unis de sang avec ses actions dans le Middle Est. Je pense que le monde est un endroit pire depuis qu'il a volé les élections et servi la majorité durant ces quatre années. Mon seul espoir est qu'il sera incapable de voler les élections prochaines et qu'on puisse commencer à corriger les actes de notre leader. Je pense que Bush a aliéné le reste du monde avec ses actions ignorantes. Quand la France a refusé de guerre en Irak de Bush ils vous ont calomnié au lieu de vous applaudir pour vous être lever pour ce que vous croyez. Tous leaders qui ne peux pas voir au dela de ses propres ambitions devrait s'occuper de quelque chose moins important que les Etats Unis d'Amérique.

Maintenant sur le Ozz Fest et votre tournée américaine, avez vous des anecdotes pour nos lecteurs.
Ozzfest c'était de la folie, comme un week end qui a duré deux mois. J'étais content de rentrer à la maison pour dormir un peu.

La plupart des anecdotes que j'ai ne sont pas très marrantes si tu n'étais pas la bas pour observer le ridicule. Beaucoup d'attitudes typiques de gars bourrés pousées à leur extrêmes. Il y a avait des périodes de jeu en Bachstage, n jouait aux cartes et aux dès. J'aimerais dire que je suis un des grands gagnants mais j'ai perdu de l'argent. Un des plus gros perdants a eu l'opportunité de reprendre une partie de son argent si il se faisait des tattoosridicules. Il vous faudra vous référez à Every time i die si vous voulez entendre plus de détails sur cette histoire.


Quelle est la principale différence entre le public américain et européen ?
Pour l'instant nos expériences européenes se limitent à 5 concerts en Grande Bretagne. Ce qu'on a entendu c'est que pour les européens c'est plus le style de vie que l'engouement qui compte, que les gens en concerts sont de vrais fans de musique, pas juste des fans du groupe du moment. On a deux semaines programmées en décembre en grande Bretagne avec la prommesse de plus de concerts en Europe continentale à suivre. J'ai vraiment hâte d'y aller pour jouer pour nos frères et sœurs de métal européens.

Donne tes meilleurs et pires souvenirs avec Lamb of God ?
Dans notre première tournée en bus on a partagé des trajets avec The haunted. Etant nouveau nous n'avions pas réalisé tout de suite qu'on ne pouvait pas se payer le trajet de bus de 350 miles de notre dernier concert à New York jusqu'à Richmond.On a dû se vider les poches pour mettre nos ressources ensemble qui a payé une location de van pour quun ami à nous nous conduise. Une fois qu'on chargé le van avec nos trucs et nous uil y avait à peine assez de place pour se gratter le nez. J'étais volontaire pour conduire tout au long car le siège conducteur était le plus spacieux. Ce n'était pas une bonne expérienc mais on a bien appris cette leçon.

Tous les jours de ce groupe depuis le premier à l'hiver 1984, les choses ont constamment progressé. On s'est appliqué d'une route à une autre. Et pour l'instant jouer en face de la foule du Ozfest a été mon meilleur souvenir… pour l'instant.


Qu'est ce que tu écoutes en ce moment ? Quel est tes derniers achats ?
Le dernier Cd que j'ai acheté c'est The Clipse “Lord Willin”. Je le passe carrément souvent. J'écoutes aussi des groupes de Hip Hop de Northfolk et du rap de virginia. Ça parle de vente de cocaïne, d'armes à feu. C'est pas vraiment mon style de vie mais y a des bones paroles.
photo de Bender
le 10/03/2005

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements