Recueil Morbide - Interview du 17/02/2009

Recueil Morbide (interview)
 
A l’heure actuelle, Recueil Morbide existe depuis presque 9 ans. Vous avez à votre actif deux démos, un EP et trois albums. Quel regard portez-vous sur votre parcours ?
En prenant un peu de recul je pense que c’est pas si mal. Nous avons sorti notre première démo six mois après notre formation et c’est ce qui nous a valu notre première signature. En même temps je me dis qu’on a pas été forcément très productifs mais les différents changements de line up ne nous ont pas aidé dans ce sens. En conclusion je suis assez content de là où on en est mais j’espère que nous allons encore faire mieux.

Depuis vos débuts on ne cesse de vous comparer à vos potes de Benighted. N’en avez-vous pas marre ?
Je n’ai pas connaissance que cela fasse si longtemps que l’on nous compare avec Benighted. Il est clair que la participation de Julien sur l’album a déclenché une espèce de je ne sais quoi, qui fait que maintenant on nous met à la sauce Benighted à tout les coups. Tout ce que je sais c’est que nous nous sommes formés un ans après Benighted, et que nous avons fait nos chemins de façon parallèle sans se préoccuper les uns des autres. Pour ma part je pense qu'en dehors des vocaux sur notre dernier album, rien n’est identifiable en terme de musique par rapport à eux, donc effectivement au bout d’un moment ça gave un peu !

Il faut dire qu’on sent vos deux groupes très proches. Par exemple on peut profiter de l’excellente performance vocale de Julien sur "A Neverending Fight". Que s’est-il passé avec votre précédent chanteur ?
Oui affectivement on fait tous les deux du Metal qui envoie, mais Benighted a quand même un côté grind-core que nous n’avons pas ; et bien sûr notre album n’aurait certainement pas eu l’impact qu’il a sans la participation de Julien, que je remercie encore au passage ; mais je reste persuadé que c’est le seul point commun et encore, Julien a abordé Recueil Morbide autrement qu’avec Benighted, enfin c’est mon avis...
Et notre chanteur nous a quitté car il n’était plus motivé pour continuer le groupe ; en fait il avait de gros problèmes de gorge et les concerts devenaient pour lui une vrai galère, il a préféré arrêter.

Toujours à propos du lien que vous avez avec Benighted, vous avez décidé d’enregistrer votre dernier album au KohleKeller Studio. Pourquoi ce choix ?
Pour cela, je ne cacherais pas que là nous avons un peu copié… En fait le dernier album de Benighted, "Icon", a un son monstrueux. Nous avions plusieurs studios en vue mais quand nous avons écouté "Icon", notre choix a été unanime. Cela nous arrangeait bien en plus car le Kohlekeller est à moins de quatre heures de route de chez nous.

"A Neverendin Fight" est à ce jour l’album le plus abouti de votre carrière, tant du point de vue de la technique que de l’écriture ou du son. Avez-vous procédé différemment que sur vos précédentes sorties au niveau de la composition ?
Effectivement, nous avons procédé de la sorte : j’ai composé une grande partie de l’album d’un point de vue rythmique, ce qui le rend probablement plus homogène, puis Beber a ajouté tout ce qu’il fallait en terme d’ambiance et d’harmonie pour parfaire les morceaux ; une touche de Julien et voilà un album puissant et efficace à souhait. La petite nouveauté aussi c’est quelques morceaux dont la batterie a été écrite avant les guitares : notre batteur, Syl, s’est fait plaisir... Je vous laisse deviner sur quels morceaux. Je pense que nous adopterons les deux mêmes recettes pour le prochain album, car cela a bien fonctionné, et j’espère que le prochain sera encore meilleur !

C’est le deuxième album que vous sortez chez Rupture Music. Comment se passe le deal avec ce label ? Vous soutiennent-ils suffisamment ?
Cela se passe très bien avec Rupture Music, ils font ce qu’ils ont à faire en rapport avec le contrat. Nous n’avons pas de problème avec eux et la promo est intéressante. Malgré tout le contrat arrive à terme avec cet album et nous allons regarder ce que nous allons faire pour l’avenir.

Cela fait quelques mois que l’album est sorti, pourtant on ne vous voie pas beaucoup sur scène en ce moment… Aucune tournée à l’horizon ?
Oui c’est vrai mais nous avons préféré travailler un maximum avec le nouveau line up avant de revenir sur scène, le nouveau chanteur n’est officiellement là que depuis le mois d’août. Maintenant nous sommes prêts, nous avons faits quelques dates et ça a bien fonctionné, nous commençons à remplir petit à petit notre agenda avec des concerts intéressants et nous pensons effectivement à une tournée, mais rien de concret pour le moment.

On espère que ce troisième opus permettra au groupe de s’exporter à l’étranger… Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre statut hors de nos frontières ?
Nous ne sommes encore pas ou peu connu mais nous allons y travailler avec cet album, et si ce n’est pas avec celui là j’espère que ce sera avec le prochain.

Pensez-vous qu’un nom de groupe français peut poser des difficultés à l’exportation du groupe dans les pays non francophones?
Oui et non, certains groupes étrangers adoptent même des noms français. Je ne pense pas que le nom soit autant bloquant que la nationalité, les autres pays ayant à mon avis quelques a priori sur les groupes de l'hexagone. Cela devrait bientôt changer je pense, vu la qualité de musique que certains groupes français sont capables de jouer.

Recueil Morbide est en phase de devenir (si ce n’est déjà le cas) l’une des principales figures actuelle du Death metal français. Que pensez-vous de la scène metal française ? Et international ?
Je prends la remarque pour un compliment, merci. J’espère que tu as raison, mais pour faire partie des meilleurs, il faut toujours et encore travailler ! Car la scène metal française regorge de bons ,voire très bons groupes, et il en arrive toujours de plus en plus et toujours meilleurs. Je pense que la scène internationale se porte pas trop mal, le metal a sa place ici bas.

Une question assez spécifique à Coreandco : vous intéressez-vous à la littérature ? Est-ce que certains auteurs vous inspirent dans vos textes ?
Personnellement non, je m’intéresse beaucoup plus au cinéma qu’à la littérature par contre, l’adaptation de la littérature au cinéma est parfois très bien faite. Je pense que dans le groupe nous sommes tous un peu pareils. Et nos textes sont beaucoup plus tirés d’une part d’histoires vraies, personnelles ou non et d’autre part d’histoires que nous nous inventons et qui s’adaptent bien au contexte.

Qu’est-ce qui attend Recueil Morbide pour 2009 ? Que peut-on vous souhaiter ?
Et bien des concerts , des concerts et encore des concerts et ce serait parfait ! Et une tournée pour couronner le tout. Nous travaillons déjà à l’écriture du dernier album. Et souhaitez-nous que cet album soit une réussite... Merci à vous pour votre soutien !
photo de Domain-of-death
le 18/02/2009

1 COMMENTAIRE

Growl

Growl le 19/02/2009 à 12:39:18

Bon groupe et bon intie !
Merci Domain-of-death

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021

HASARDandCO

Exmortus - Ride Forth
Castle - Deal Thy Fate