THE SECRET - Interview du 24/05/2005

THE SECRET (interview)
 
Peux tu nous raconter les débuts de The Secret durant l’été 2003 ?
Avant de commencer The Secret, on était trois à jouer dans un groupe qui s’appellait “From The dying Sky”, donc on se connaissait bien et on avait des idées claires sur ce qu’on voulait former. Des qu’on a eu des compos nous sommes allés en studio et avons commençé à jouer live. La plupart des idées de The Secret sont nées pendant la fin de ‘From the Dying Sky” donc on n’a pas perdu de temps pour le changement de groupe.

Où et comment vous êtes vous rencontrés ?
Moi et Daniel on s’est rencontré en 1999 et on a joué ensemble dans FDTS pendant trois ans. Matteo a rejoint FDTS lmorsque que notre ancien batteur a quitté le groupe. On l’avait rencontré dans un concert en Suisse quelques mois auparavant. Sacha est un vieil ami de Matteo avec qui il avait joué dans un groupe en 2002. En plus Sacha a joué dans un groupe old school plutôt populaire ici en Italie qui s’appellait “Product”. Marco a toujours été notre ami, on traine ensemble depuis toujours, donc c’était naturel pour nous de l’appeler pour chanter dans “The secret”. Ca a l’air très compliqué !

Quelle est sont vos principales influences ?
On aime tous des types de musique différents, mais on s’accorde tous sur Meshuggah, Mogwai, Converge et Neurosis. A part ça on écoute de tout : de Sigur Ros à Interpol. Tous ces groupes ont vraiment été une grande inspiration pour nous.

Parle nous de votre dernier LP “Luce” sorti en 2004.
“Luce” contient 8 chansons et c’est une sorte d’album concept. Ce n’était pas vraiment le but de départ mais après avoir fini l’album on remarqué que toutes les chansons étaient liées par le thème de la perte. Même le titre a été choisi après que tout était enregistré. “Luce” veut dire lumière en Italien et on trouvait que c’était une bonne idée de choisir ce titre alors qu’on joue un musique Heavy et sombre. On aime vraiment utiliser de gros contrastes dans notre musique donc on a trouvé que le titre collait parfaitement au CD.

Ou l’avez vous enregistré ? Ca s’est bien passé ? Avez vous une anecdote ?
On a tout enregistré en Italie avec Riccardi Passini, le même gars qui a enregistré le dernier Cd d’ “Ephel duath”. Il est très talentueux, il nous a aidé beaucoup et a fait sonner l’album exactement comme on voulait qu’il sonne. Enregistrer a été une expérience absolument cool pour moi, ça m’a fait grandir en tant que musicien. On a essayé de faire beaucoup de bœufs dans le studios, des impros et certaines des parties de cet album que je préfère ont été composées directement de cette manière dans le studio. Les parties finales de “The last one” et de “Pretty girls make graves” ont été composées en dix minutes et enregistrées tout de suite après.

Parle nous des paroles et des titres des chansons :
Comme je l’ai dit la plupart des chansons sont liées par le thème de la perte. Toutes les chansons sont sur la perte de quelque chose que ce un objet, une personne importante, ou la perte de ses rêves ou bien sa propre perte. Même si certaines paroles peuvent être sombres, on a essayé de ne pas être négatif et de ne pas se plaindre. C’est plus une observation de ce qui se passe quand on n’a plus quelque chose qui était très important pour soi.

Parle nous de votre prochaine tournée américaine.
On devrait y aller pour la première fois pour la fin de l’été et on a tous très hâte. On a pas vraiment grand chose à en dire car rien n’est encore confirmé mais on aurait une chance de tourner avec de très bon groupe. Gardez un œil sur notre site Internet, et sur celui de Goodfellow records pour des nouvelles à ce sujet.

Parle nous de votre contart avec Goodfellow records et des autres groupes de ce label :
On peut dire qu’on est rès content d’être dans l’équipe de Goodfellow. Ils ont sorti beaucoup d’albums géniaux et on pense qu’ils font toujours du bon travail. On a des bonnes relations amicales avec ce label donc c’est vraiment facile et cool de travailler avec eux. Ils préparent de gros trucs en ce moment, ils viennent juste de sortir le dernier Cd de “Cursed” qui est simplement génial. Il sonne comme une version plus brute d’un bon “Entombed”, et puis les gars de Cursed sont super sympa. On adore le nouveau Cd de “Purity failure” qui me rappelle une version plus rock de “Botch”. Le Cd de “Quell” va sortir très prochainement ce qui fera une autre bonne sortie.

Qu’est ce que vous connaissez de la France ?
Vous avez de très bons fromages hahaha. Blagues à part j’y suis allé deux fois et ca ne parait pas très différent de l’Italie à part quand je me suis retrouvé quelques jours dans la cité de Montfermeille à Paris, ça m’a rappelé le film La Haine. On espère qu’on pourra y jouer bientôt.

Avec quels groupes rêvez vous de jouer dans le futur ?
On adorerait jouer avec un tas de groupe si j’avais à n’en choisir qu’un je dirai probablement “Neurosis”

Quels sont vos meilleurs et vos pires souvenirs avec “The secret” ?
Les meilleurs c’est probablement lorsqu’on était en Angleterre, lorsque des gens sont montés sur scène pour nous féliciter et nous donner des tapes dans le dos à la fin de notre set. C’était incroyable. On n’a pas eu de mauvais moment, en fait si mais lorsque qu’ils arrivent on essaie juste de garder le sourire. Une fois on s’est rendu compte que les freins de notre van étaient cassés (en face de Adrian’s wall en Ecosse), et une autre fois on est tombé en panne dans le Nord de la France, on a dû dormir dans le van, le batteur a dormi sur le toit et lorsqu’il s’est réveillé, il y avait des enfants qui le regardait.

Qu’est ce que vous écoutez en ce moment ?
J’écoute beaucoup Knut, Interpol, Mono, Dillinger Escape Plan, Kyuss, Cursed, Queens of the Stone age, Botch, Cave In. J’achète toujours énormément d’albums et en ce moment j’ai acheté High on Fire, Callisto, Arcade Fire, Cepahlic Carnage et plein d’autres.

Aimez vous le cinéma ?
Tout le monde dans le groupe aime bien ça. On a tous des goûts différents mais personnellement je suis porté sur les réalisateurs comme David Lynch, Abel Ferrara, George Romero, Quentin Tarantino, Spike Jonze, Terry Gillian et plein d’autres. J’aime aussi beaucoup les trucs d’horreur des années 80. Vous devriez essayer de trouver “La casa dalle finestre che ridono” de Pupi Avati qui est un vieux film d’horreur Italien qui est génial et effrayant comme l’enfer.

Je vous laisse le dernier mot .
Merci beaucoup pour l’interview et pour l’intérêt que vous portez à notre groupe. On espère vraiment jouer jouer en France bientôt. Keep Rocking !

photo de Bender
le 25/05/2005

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Sangus - Saevitia
Skitarg - Tarmageddon