The Sonic Dawn - Interview du 06/04/2020

The Sonic Dawn (interview)
 

English Below !

 

1 The Sonic Dawn a sorti 4 albums depuis 2015, et toi avec album solo 5, est-ce important de sortir de la musique souvent ou y a-t-il tout simplement « trop » de musique en toi ?

Je pense que c'est un mélange des deux.

Tournant autant que nous l'avons fait, c'est important d'écrire et d'enregistrer de nouveaux morceaux. Sinon tu restes bloqué à jouer les mêmes chansons et tu sombres dans une routine. Un titre reflète la personne que tu étais et ta perception du monde au moment où tu l'as écrit. C'est très difficile de ressentir la même connexion et la même proximité avec une chanson une fois que tu l'as laissé « grandir ». Il y a bien sûr des exceptions et ça peut être fun de revisiter d'anciens trucs. Mais un concert avec trop d'anciennes chansons devient souvent trop distancié et rigide ce qui n'est bon ni pour le groupe ni pour le public.

 

Depuis l'enregistrement d'Eclipse, J'ai eu un gros boost de créativité, engendré par plusieurs facteurs. J'ai traversé pas mal de choses personnelles ces dernières années et continuer à écrire m'a beaucoup aidé. Et au même moment j'ai consacré beaucoup plus de mon temps et de mes objectifs sur la musique. Je suis devenu bien meilleur pour faire des démos, pour enregistrer et pour produire. Ce qui fait que c'est plus facile et plus rapide de travailler avec mes idées et que la palette s'est élargie. Plus que jamais la production est devenue un outil que je peux utiliser pour m'exprimer plutôt qu'une charge purement technique.

 

De la même manière que pour les concerts, la longueur du processus d'écriture/enregistrement est aussi un facteur. Si tu mets trop de temps à finir un album, les chansons sont déconnectées les unes des autres, et ça devient difficile d'avoir des vibrations et un flux cohérents. C'est probablement le conseil que je donnerais à quiconque veut enregistrer un album – mets tes morceaux ensemble et finis-le !

 

2 Lors de notre dernière interview, on a discuté de l'effet que produit l'endroit où tu écris un album (le bord de la mer à ce moment-là), où c'était pour ces 2 albums ?

Ouais, l'environnement peut définitivement s'entendre dans la musique. Ça a un tel effet sur ton état mental que tu peux toujours l'entendre dans ta performance. Pour l'album d'Emile c'était un peu éparpillé, pour la plupart des enregistrements je suis allé dans une maison isolée près de la mer. C'était le début du printemps l'année dernière et c'était orageux, froid et pluvieux.

J'étais là-bas tout seul et l'environnement pourrait être décrit comme à la fois calme et dramatique. En plus de ça deux chansons « Weight of the World » et « The Black Spider » ont été enregistrées durant les sessions d'Eclipse, dans un studio très sympa de Copenhague. Et enfin, les dernières parties chez moi à Copenhague et dans le local de répèt' du groupe. Rétrospectivement, je vois comment la composition dans ces endroits différents a donné ses couleurs à l'album. 

 

Pour le nouveau The Sonic Dawn album (Enter the Mirage), nous avons loué un espace en banlieue de Copenhague, et construit un studio temporaire. Les environs n'étaient vraiment pas très beau. Situé dans un entrepôt abandonné dans une zone industrielle, sans aucune fenêtre à ouvrir ou qui laisse entrer la lumière du jour. Toutefois on a obtenu un très bon son là-bas et eu la chance d'expérimenter beaucoup en la matière et de la façon dont jouer les morceaux. J'avais une tonne de démos de prêtes et on a pu directement attaquer les arrangements et les enregistrements. On s'est créé notre petite bulle confortable et enfumée où j'ai travaillé nuit et jour pendant deux mois à finir cet album. C'était une étrange combinaison d'isolement complet, presque à rendre claustrophobe et en même temps vraiment génial à cause de l'énergie pure. À la fin c'est devenu un album qui rocke tout en étant cohérent, qui me rend vraiment content. Dans un sens les 2 albums fonctionnent comme une paire complémentaire.

 

Actuellement j'écris des démos pour ce qui, je pense, deviendra mon prochain album solo. Le matériel que j'ai sonne à la manière de la musique acoustique des 70's et j'espère que tout sera prêt pour que je puisse l'enregistrer cet été. Dans bel endroit ensoleillé avec zéro stress. Peut-être en dehors du Danemark.

 

3 Est-ce que le confinement dû au covid19 a une influence sur la musique et les paroles de ces nouvelles chansons que tu écris ? Les paroles seront-elles encore à moitié en anglais à moitié en danois ?

Non, le confinement n'a pas vraiment influé sur les morceaux. Très honnêtement rester assis à la maison, et ne pas sortir pour rencontrer d'autres gens a été sans intérêt. Il me semble également, d'un autre côté, que personne – moi inclus- ne veut écouter des chansons là-dessus. Ça a déjà un impact sur la sorties de ces disques. Nous avons dû reporter et annuler des concerts et revoir nos plans qui incluent mon premier concert solo pour la sortie, et ça m'a vraiment casser les pieds.

 

Le plan est d'écrire toutes les paroles du prochain disque en anglais, mais on verra bien. Écrire n'est que de l'inspiration, et j'essaie d'aller où l'inspiration m'emmène.

 

4 À propos des paroles, j'ai cru comprendre que la partie Det Kollektive Selvmord était plus ou moins une histoire de science fiction, pourquoi l'avoir voulu en danois, et aimerais-tu écrire une nouvelle ou un roman de SF ? Y a-t-il des auteurs de SF que tu adores ?

Ce n'est pas exactement une histoire de science fiction, mais c'est écrit dans l'esprit d'un BO d'un film de SF. « Det Kollektive Selvmord » se traduit par « Le suicide collectif » et les chansons sont sur cette course vers la fin de notre civilisation. Devoir vivre avec la possibilité que les humains fassent que notre propre monde devienne inhabitable pour nous-mêmes et la plupart des autres espèces est complètement bizarre. Pour moi ça ressemble à une secte qui commet un suicide collectif. On retrouve aussi des thèmes de science fiction typiques dans les chansons comme un futur dystopique ou post-apocalyptique et l'exploration spatiale.

 

J'ai écrit en danois parce que l'inspiration est venue comme ça. C'était aussi une manière de parler plus directement aux gens proche de moi, ce qui paraissait logique compte tenu des thèmes. En même temps ça a été une expérience d'écrire ça sachant que la majorité des gens ne comprendrait pas les paroles. Pour que les gens comprennent ces chansons il fallait que je prenne « un plus gros pinceau » pour que l'on puisse interpréter ces thèmes. Ça m'a forcé à produire une musique plus expressive et, en quelque sorte, sortir de ma zone de confort. Le cœur du problème tient dans le manque de compréhension, ça fait sens du côté artistique mais probablement beaucoup moins du côté business.

 

Je n'ai jamais vraiment penser à écrire autre chose que de la musique. Peut-être un jour. En ce qui concerne l'inspiration, je pourrais mentionner Le Loup des Steppes le chef-d’œuvre d'Hermann Hesse, William Burroughs, 2001 l'Odyssée de l'espace et l'album de 1981 de Light Dreams, Islands in Space, comme quelques-unes des sources d'inspiration pour cet album. 

 

5 As-tu parlé de ces paroles avec Jonas et Bird? Qu'ont-ils pensé de ton album solo ?

Oui, les gars ont été d'un grand soutien pour mes efforts, et sont aussi plus ou moins impliqués. On a écrit et enregistré « Weight of the World » ensemble, Bird a écrit les paroles de « At se ud over sig selv » et Jonas joue des percussions sur le disque. Je leur ai fait écouter mes démos et j'ai beaucoup discuté des concepts avec eux. L'idée d'enregistrer un album solo est venue quand nous mixions Eclipse. Certains de mes titres favoris que nous avions enregistrés ne correspondaient pas vraiment au disque. J'ai décidé que je trouverais une nouvelle maison pour ces chansons. Ça a été très libérateur et très positif aussi bien pour moi que pour le groupe. Normalement nous testions toutes les idées et les triturions jusqu'à obtenir une forme qui entrait dans le contexte du groupe. Ça peut souvent déformer les idées et concepts au point de les rendre inintéressants. Maintenant j'essaie d'écrire les chansons et de voir ce qu'elles donnent, et puis après je détermine dans quel contexte elles fonctionnent le mieux. Mais c'est plus facile à dire qu'à faire. Quand tu as écrit une bonne chanson, tu vas vouloir l'utiliser et typiquement tu trouveras une excuse pour lui donner une forme qui entre dans le projet. C'est exactement la raison pour laquelle je trouve qu'Enter the Mirage est bien plus cohérent que nos précédents albums. Simplement en étant capable de sélectionner les morceaux qui allaient bien ensemble et donnaient au disque un joli déroulé.

 

6 Dans ce contexte est-il plus facile pour toi de les écouter quand ils te disent qu'ils pensent que ce riff ou ce titre ne correspond pas à The Sonic Dawn ? Rendant peut-être le groupe plus collaboratif...

Eh bien, le groupe n'a jamais vraiment travaillé comme ça. C'est déjà très collaboratif, normalement nos morceaux proviennent de jams ou de sessions d'écriture collaborative plus structurées. Chaque idée est essayée, et après lui avoir bien donné sa chance, si une personne ne l'aime pas, on la met de côté. De cette façon on ne se retrouve pas avec des chansons que quelqu'un dans le groupe ne peut pas défendre, et tout monde peut mettre son influx dans les morceaux. En fait c'est la première fois avec Enter the Mirage que je suis venu avec plusieurs démos de chansons déjà finies, et c'est plutôt dû à des nécessités matérielles qui ont fait que les choses se sont passés comme ça. De toutes manières ça a eu beaucoup d'effets positifs sur notre façon de travailler avec ce matériel, donc je pense que l'on finira par mélanger les les 2 façons de faire dans le futur.

 

7 Sur Enter the mirage il y a beaucoup de clavier et d'orgue, est-ce Errka qui les joue?

Il joue de l'orgue Hammond sur « Soul Sacrifice » et « Join the Dead ». Il est devenu papa pour la premier fois pendant les sessions d'enregistrement. Alors, malheureusement, nous n'avons pas eu la chance de travailler autant avec lui que nous l'aurions souhaité Pour Eclipse, on a eu une très bonne session d'écriture à Stockholm, et puis il est venu à Copenhague et a joué live avec nous au studio. C'était vraiment génial, nous adorerions (et c'est dans nos plans) refaire des trucs comme ça. Pour cette fois il a juste eu le temps de faire quelques ajouts dans son studio à Stockholm, pour mon album solo et Enter the Mirage. On s'est concentré sur l'orgue Hammond pour quelques chansons, en essayant d'en faire une partie proéminente des arrangements, ce qui a très bien marché.

 

J'ai acheter un vieux Farfisa Compact et je l'ai fait restaurer quand nous avons commencer l'écriture d'Eclipse. Je suis fou amoureux de ce son ! Je me suis mis à jouer plus de parties d'orgue, et je m'améliore vraiment. Pour les parties les plus « naïves » et qui nécessitent moins de pratique ça marche assez bien. Il suffit de les utiliser correctement. J'ai aussi été captivé par les synthé old school après avoir écouté de façon quasi obsessionnelle The United States of America et Joe Byrd and the Field Hippies depuis un bonne année.Tellement que j'ai fini par acquérir un Moog semi-modulaire, que j'ai utilisé sur les 2 albums. 

 

En plus de ça nous avons opté pour une approche bien plus pragmatique de la production cette fois-ci. Normalement, nous étions uniquement concentrés sur une production analogiques avec des magnétophones à bandes. Ce fois-ci nous avons élargi la palette. Nous avons bien sûr encore utilisé un maximum d'instruments, d'amplis et de matériels studio vintage, mais nous sommes également ouverts à des outils de production modernes. Les utiliser quand ça sonne bien permet de repousser les limites. En s'en passant quand ça sonne terne ou trop clinique. Par exemple j'ai utilisé des sons de mellotron samplés sur les disques. Si on procède correctement ça sonne très bien. Ça a vraiment ouvert beaucoup de nouvelles possibilités qui sont une bonne partie de ce que l'on entend sur ces albums.

 

8 Aimerais- tu qu'Errka rejoigne le groupe en tant que 4ème membre permanent ?

Difficile de répondre. J'adore vraiment jouer avec lui, et ça serait génial de faire beaucoup plus de live avec lui. Mais en même temps, j'adore jouer en trio. Il y a un énergie puissante sous ce format. Peut-être parce que chaque élément de base est couvert par un seul membre du groupe, ce qui veut dire que tout se casse la gueule si tu n'es pas tout le temps sur la brèche. On verra bien ce que nous réserve le futur.

 

9 Plus tôt tu m'as dit que tu voulais enregistrer un nouvel album d'Emile cet été, est-ce que vous prévoyez aussi d'enregistrer un nouvel album de The Sonic Dawn ? Sais-tu si Bird et Jonas écrivent de la musique en ce moment?

Il n'y a pas de plan défini pour le prochain The Sonic Dawn album pour le moment. Ce que nous ferons dépend de ce que 2020 nous réserve. On ne sait pas encore combien de nos plans on va devoir laisser tomber à cause de la crise du Covid-19. Il est certain que nous commencerons bientôt à travailler sur du matériel, le temps nous dira si c'est un nouvel album complet ou autre chose.

 

 

10 S'il n'est pas possible de faire un album complet, aimeriez-vous faire un split avec un autre groupe ? Et si c'est le cas avec qui voudrais-tu/rêverais-tu d'en faire un ?

Ouais, ce n'est pas tant ce qu'il est possible de faire, c'est plus ce qui nous ferait bouger et nous amuserait. Un split est tout à fait une possibilité, et on y a déjà pensé mais sans avoir de vrais plans. L'un de mes groupes psychédéliques modernes préféré est Dean Allen Foyd, des Suédois. Ça pourrait être super cool de faire quelque chose avec eux. Ou un split avec un groupe du génial courant californien, Levitation Room par exemple. Ça pourrait être sympa de faire une série de 45 tours. Jonas et moi les collectionnons, et ça serait un format agréable à travailler. Ou peut-être un album plus basé sur des jams. Je pense que l'on verra ça dans les prochains mois.

 

11 Au moment où l'on parle la tournée européenne n'est ni annulée ni reportée (pas encore du moins)... Es-tu optimiste, allez-vous pouvoir répéter (peut-être en ligne) ?

Il n'y a rien de certain pour la tournée en ce moment. J'espère vraiment que nous n'ayons pas à annuler, mais je ne veux pas être trop optimiste non plus. Je crois que l'on pourra à nouveau répéter dans une ou deux semaines. On a déjà répété pour cette tournée de toute façon, et arrangé pour le live pas mal des nouveaux morceaux. Nous avons décidé de finir le boulot quoi qu'il arrive. Dans tous les cas ça sera plus facile à finaliser plus tard quand les conditions de tournée seront redevenues normales.

 

Nous demandons aux gens de nous suivre sur Facebook ou encore mieux de s'abonner à notre newsletter, The Good News, via www.thesonicdawn.com. On annoncera tous les éventuels changements de plan sur la tournée par ces 2 canaux. Et on vous promet de tout faire pour reprogrammer tout concert que nous aurions à annuler.

 

Pour ceux qui peuvent se le permettre, je vous suggère de garder vos tickets pour les concerts, plutôt que vous les faire rembourser. Ça aidera les tourneurs, les orga locales et les clubs à rester en vie durant ces temps difficiles. Quand tu tournes tu te rends compte que la scène underground reste bien vivante grâce à un réseau de gens de bien qui travaillent dur. Ils font tout en sorte pour que nous ayons de la musique et en général ne gagnent pas d'argent avec. Alors s'il vous plaît, aidez-les à garder l'underground vivant en faisant ça. 

 

Alors j'espère que l'on pourra se voir à Paris le 20 mai ! Et je te laisse le dernier mot !  

Oui, j'espère aussi. Et si ce n'est pas là, alors espérons très bientôt !

 

À tou(te)s celles et ceux qui lisent ça : prenez soin de vous et des autres. Utilisez votre temps à quelque chose de sensé : éteignez Netflix, Spotify et vos media sociaux. Posez-vous et écoutez de bons disques, lisez un bouquin, peignez un tableau, apprenez à jouer d'un instrument... transformez ces jours étranges en quelque chose de beau !

 

English Version

1 The Sonic Dawn has released 4 albums since 2015, and yourself with your solo album 5, is it important for to release often music or is there « too much » music inside you ?

I guess that it's a combination.

Touring as much as we have, it is important to write and record new music. Otherwise, you'll get stuck playing the same songs, and fall into too much of a routine. A song reflect the person you were and your perception of the world at the time it was written. It's really hard to feel the same connection and closeness to a song once you 'out-grow' it. There are of course exceptions, and it can be fun and interesting to revisit old stuff. But a concert set with too many old songs often become too distanced and stiff, which is not good for the band nor the audience.

 

Ever since we recorded Eclipse, I have also experienced a big boost in creativity, driven by several factors. I went through a lot of personal stuff over the last couple of years, and it's been really helpful for me to keep writing. At the same time, I have devoted much more of my time and focus on music. I've also become much better at demoing, recording and producing. This means that it's easier and faster for me to process my ideas, and the palette has become bigger. More than ever before, production has become a tool that I can now use for expression, rather than a technical burden.

 

Similarly to the concert-situation, the length of the writing/recording process is also a factor. If you take too long to finish up an album, the songs become disconnected from each other, and it becomes difficult to make something with a coherent vibe and flow. That's probably my advice to anyone attempting to record an album - get your shit together and get it done!

 

2 For our last interview we discussed about the effect of place where you write an album (seaside at the moment), where it was for the 2 records ?

Yeah, the surroundings can definitely be heard in the music. They have such a great effect on your mental state, which you can always hear in the performance. For the Emile album it was a bit spread out: For most of the recordings, I went to a remote house next to the sea. It was early spring last year, and it was really stormy, cold and raining. I was there alone, and the surroundings could be described as combination of quiet and dramatic. In addition, two of the songs: 'Weight of the World' and 'The Black Spider' were recorded during the Eclipse-sessions, in a very nice studio in Copenhagen. Finally, the last bits were recorded at my home in Copenhagen and the bands' rehearsal space. Looking back, I can definitely see how the composition these quite different settings have coloured the record. 

 

For the new The Sonic Dawn album (Enter the Mirage), we rented out a space on the outskirts of Copenhagen, and build a temporary studio. The surroundings were not exactly nice. Situated in a trashed warehouse in an industrial area, with virtually no windows to open or get the sunlight in. However, we got a really good sound there, and had a chance to experiment a lot with sound and how we played the songs. I had a ton of new song-demos ready, so we could get straight into arranging and recording. We kind of created a little cozy and hazy bubble, where I worked night and day for two months to finish up the album. It was a strange combination of really isolated, almost claustrophobic, and really great because of the raw energy. In the end it became a quite rocking and coherent album, which I'm really happy about. In that way, the two albums also functioned as a complimentary pair. 

 

Right now, I'm writing demos for what I think will be my next solo album. The material have a really laid back 70s vibe acoustic vibe, and I'm hoping to get everything ready, so that I can record this summer. Someplace nice and warm, with zero stress. Perhaps also outside of Denmark.

 

3 Does the covid19 lock out has influence on the music and the lyrics on the new songs you're writting ? Will the lyrics be half in English half in Danish again ?

No, the Covid19 lockdown haven't really influence the songs. To be honest, sitting at home and not getting out to meet people has been uninspiring. I also feel, that on the other side of this thing, no one - including myself - want to hear songs about it. It have had an impact on the release of the current records. We've had to cancel and postpone concerts and other plans, including my debut release concert, which has been a real bummer. 

 

I'm planning to write all the songs for the next one in English, but let's see. Writing is all about inspiration, and I'm just trying to go where the inspiration takes me. 

 

4 About lyrics, I understood that the Det Kollektive Selvmord part was more or less a Science Fiction story, why you wanted it in Danish, and would you, like to write a SF novel or short story ? Any SF authors that you love ?

It's not exactly a science fiction story, but it's written to have kind of a sci-fi movie-soundtrack vibe. 'Det Kollektive Selvmord' translates to 'The Collective Suicide', and the songs are about our current race towards the end of our civilisation. Having to live with the possibility of humans turning our own world uninhabitable for ourselves, and most other species, is totally bizarre. To me, there's a resemblance of a cult committing collective suicide. There are also certain typical sci-fi themes in the songs, such as dystopian future, post apocalyptic settings and space exploration. 

 

I wrote it in Danish, firstly because the inspiration came about that way. It was also a way to speak more directly to the people close around me, which seemed most logical considering the themes. At the same time, it was an experiment to write, knowing that most people would not understand the lyrics. For people to understand the songs, it required the 'brushstrokes to be much wider', so that you can interpret the themes. That forced me to make the music more expressive and in some way get out of my 'comfort zone'. The heart of our problems also lies in a lack of understanding, so artistically it also made sense. Business-wise, probably not so much..

 

I never really thought of writing anything but music. Perhaps some day. As with regard to inspiration, I could mention: Hermann Hesse's masterpiece 'The Steppenwolf', William Burroughs, '2001 Space Oddysee' and the 1981 Islands in Space album by Light Dreams as a few sources of inspiration for this album. 

 

5 Did you discuss these lyrics with Jonas and Bird? What do they think about your solo Album?

Yes, the guys have been very supportive of my efforts, and also somewhat involved. 'Weight of the World' was written and recorded together with them, Bird wrote the lyrics to 'At se ud over sig selv' and Jonas plays percussion on the record. I have also played them demos and discussed concepts with them a lot. The idea to record the solo album came about, when we were mixing Eclipse. Some of my favourite tracks that we recorded just didn't really fit into the record. I decided, that I would find a new home for these songs. I has actually been quite liberating, and positive for both me and the band. Normally, we would take every idea and try to squeeze it into a form that could fit into the band context. This could often warp the ideas and concepts to the point where they were no longer interesting. Now I try to write the songs and see how they end up, and then determine in which context they can work. That is easier said than done. When you written a good song, you will want to use it, and you'll typically find any excuse to shape it into something that will fit. For exactly that reason, I also think that 'Enter the Mirage' came out much more coherent than our previous albums. Simply by being able to focus on selecting the songs that fitted together, and gave the record a nice flow. 

 

6 In this context is it easier for you to listen to them when they tell you they think that song or that riff or maybe these lyrics don't fit for The sonic dawn ? Perhaps making the band more collaborative...

Well, the band never really worked like that. We already work in a very collaborative way, and normally our songs will derive from jam sessions or more structured collaborative writing sessions. Every idea is tried out, but after given a fair chance, if one person doesn't like it, it's off the table. That way we don't end up with songs that someone in the band can't get behind, and everyone can input into the songs. Actually, 'Enter the Mirage' was the first time I came with a bunch of finished song demos like that, and it was more due to necessity that we did it this way. However, it had a lot of positive effects on how we worked with the material, so I think that we will probably end up doing a mix of the two in the future. 

 

7 On Enter the mirage there's a lot of keybords and organ, does Errka played them?

He plays the Hammond Organ on « Soul Sacrifice » and « Join the Dead ». He became a father for the fist time, right when we were doing the recording sessions. So unfortunately we didn't have the chance to work as much with him as we would have liked to. For the Eclipse sessions, we had a really good writing session in Stockholm, and then he came to Copenhagen and played live with us in the studio. That was really amazing, and we would love to (and plan to) do stuff like that again.  This time he had time to do a few dub-sessions in his studio in Stockholm, both for my solo record and for 'Enter the Mirage'. We focused on Hammond organ on a few songs, but tried to make it a more prominent part of the arrangements, which I think worked out pretty well.

 

I brought an old Farfisa Compact and had it restored, when we started writing Eclipse. I'm totally in love with that sound! I've gotten more into playing organ parts, and I'm also becoming better at it. For some things the more 'naive' and less trained playing style can fit in quite well. It's just a about using it the right way. I also got into old-school synths after listning obsessively to 'The United States of America' and 'Joe Byrd and the Field Hippies' for a full year. So much that I ended up buying a semi-modular Moog, which is also featured on both records. 

 

In addition, we took a much more pragmatic approach to production this time around. Normally, we've been very focused on analog production with tape machines etc. This time we opened up the palette much more. We still used a lot of vintage instruments, amps and nice studio gear, but we went to the modern production-tools with a much more open mind. Using it where it sounded good, and could push the boundaries. Skipping it where it sounded dull and clinical. For example, I used a computer-based sampled Mellotron organ a lot on the records. It sounds great if you process it the right way. That really opened up for a lot of new possibilities, which is also a big part of what you hear on the records. 

 

8 Do you wish Errka join the band as a permanent 4th member?

Hard to answer. I really love playing with him, and it would be really great to do much more live stuff together as well. At the same time, I love playing in trio format. There's a certain raw power in that constellation. Perhaps, because each basic element is covered by one band-member only, which means that everything falls completely apart of you're not on your toes all the time. Let's see what the future holds.

 

9 Earlier you said that you wish to record a second Emile album this summer, do you also plan to record a new album with The Sonic Dawn ? Do you know if Bird and Jonas are currently writting music ?

Theres no concrete plans for the next The Sonic Dawn album yet. What we do will probably depend on how 2020 pans out for us. We still don't know how many of our plans we will have to cancel due to the Covid-19 crisis. We will for sure start to work on new material soon, but time will tell if it will be a full album or something else. 

 

10 If a complete album isn't possible to do, would you like to do a split with another band ? and If so with whom would you like and/or dream to do one?  

Yeah, It's not so much about what is possible, it's more about what we feel could give us some drive and be fun to do. A split is definitely a possibility, and we have been considering it, but no concrete plans. One of my absolute favorite modern psychedelic groups is Swedish Dean Allen Foyd. It could be super cool to do something with them. Or a split with one of the great current Cali' groups, Levitation Room for example. It could also be fun to do a series of 45's. Both me and Jonas collect those, and it would be a fun format to work on. Or perhaps a more jammed-out album. I guess the next months will show.

 

11 As we talk the European tour is not cancelled nor postponed (yet ?)... Are you optimistic, will you manage to do rehearsals (maybe on line) with guys ?

Nothing is certain with the tour yet. I’m really hoping that we don’t have to cancel, but I’m not too optimistic either. I think that we can get back to rehearsal in a week or two. We have already been rehearsing for the tour, and arranging the ‘live version’ for many of the new songs. We’ve decided to finish that work now, no matter what. In any case it will be easier to get it ready later, when the touring-circuit normalizes. 

 

We urge people to follow our Facebook-page for updates, or even better: sign up for our e-mail newsletter ‘The Good News’ on: www.thesonicdawn.com. We’ll make sure to announce any changes to tour-plans on both channels. And we promise to everything we can to re-book any concerts, that we’ll have to cancel. 

 

If you can afford it, we suggest that people hang on to their concert tickets for shows, rather than request a refund. This will help the bookers, local promoters and clubs to stay alive during these trying times. When you tour, you find out that the underground scene is kept alive by a network of hardworking and well-meaning people. They put a lot of work into making the music happen, and usually don’t make any profit. Please help them keep the underground scene alive through this thing. 

 

So I hope we can meet in Paris in may 20th ! and the last word is for you !  

Yeah, I really hope so as well. If not there, then hopefully really soon!

 

To everyone reading along: Take care of yourself and each other. Spend your time in a meaningful way: Turn off Netflix, Spotify and your social media. Sit down and listen to some good records, read a book, paint a picture, learn to play an instrument. Turn these strange days into something beautiful.

 

photo de Papy Cyril
le 16/04/2020

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements