MADE OUT OF BABIES + DANISHMENDT le 19/11/2006, Le Nouveau Casino, Paris (75)

MADE OUT OF BABIES + DANISHMENDT (report)
Pour une fois c'est au dernier moment que je prends connaissance de cette date qui a, je ne sais trop comment, échappé à ma vigilance et, ayant vu sur le programme du Nouveau Casino « MADE OUT OF BABIES + TODD + GENERAL LEE » comme initialement prévu, j'en ai eu la bave aux lèvres. Malheureusement, ma joie descendra d'un cran une fois arrivé devant l'antre de la rue Oberkampf puisque GENERAL LEE et TODD ont visiblement déclaré forfait, laissant le champ libre au parisien de DANISHMENDT qui ont su profiter de ces défections tardives.

Obligé d'être sur place pile à l'heure pour être sûr de dégoter une place, j'arrive à 19h15 pour obtenir mon sésame et entrer dans la salle qui se remplit bon an, mal an (on est dimanche, et ouais...)
Le programme affiché à l'escalier donne clairement le début du set de DANISHMENDT à 19h45 donc je prends gentiment mon mal en patience, et ce sans éthanol, puisque la pression est à 4€ et n'étant pas vraiment riche je préfère laisser reposer mon foie qui en a bien besoin ce dimanche.

19H45. Les DANISHMENDT prennent possession de la scène à l'heure dite et ce devant une salle remplie à peine au 1/3 de sa contenance. Ce sera une découverte totale pour ma part puisque leur EP paru l'année dernière n'a pas du tout traversé mes oreilles... Le son est vraiment bon en tout cas, pas trop fort qui puis est - ce qui est encore mieux - et ça balance du lourd, du très lourd. Tempo lancinant, voix rauque et pesante (totalement à l'opposé de ce à quoi on s'attendrait en voyant la physionomie du bonhomme, le bassiste par contre, ça irait): du sludgecore quoi, en gros. Ou du doom, comme vous voulez j'ai du mal à saisir les subtilités entre tout ça.... Bref, vous prenez une pincée de YEAR OF NO LIGHT, de DIRGE, un peu de NEUROSIS ou assimilés et vous aurez une idée de ce que donne DANISHMENDT. Une très bonne présence scènique en plus de cela, un chanteur notamment qui ne se contrôle - par moments - plus du tout (ça fait plaisir), des gratteux et bassiste bien dedans également; une ambiance assez prenante il faut l'avouer. Côté compo, on ne change pas radicalement la recette d'un titre à l'autre, les DANISHMENDT ne se cherchent plus de ce côté-là, c'est évident, mais l'ensemble sonne plutôt bien et ça a suffi pour que je rentre très vite dans leur set, donc une bonne prestation, pour résumer...

Ca pour de la ponctualité, c'est de la ponctualité: la fin du set des parisiens étant prévue à 20h30, c'est exactement à cette même heure qu'ils quittent les planches – c'est assez rare pour être souligné, du jamais vu au batofar par exemple.... Une demi-heure de turnover dans le programme, il n'y a plus qu'à attendre, cette fois encore. C'est le temps qu'il aura fallu à l'équipe de Tracks pour s'installer juste à côté de moi, et oui: vérifiez le programme de l'émission dans les mois à venir, vous verrez certainement des images du show de ce soir.

21h. La ponctualité, toujours la ponctualité. Les MADE OUT OF BABIES prennent place sur la scène pendant qu'un sample de film envahit le Nouveau Casino, qui n'a réussi à se remplir qu'à sa moitié environ, voire aux 2/3 (pas top). Bref, la bande est quasi au complet sur scène, il ne manque plus que la chef d'orchestre pour lancer les hostilités et son nom est scandé par une bonne partie du public: Julie est décidément la reine de la soirée. Affichant un T-shirt sur lequel on peut lire « I'm the coach Don't forget it » elle arpente la scène dans tous les sens et secoue la tête à s'en faire péter les vertèbres. Tour à tour petite fille fragile repliée sur elle-même qui murmure des choses incompréhensibles puis folle hystérique qui dégueule ses tripes (à la la manière d'une Tairrie B.) devant un public complètement acquis à sa cause, et qui en redemande, la jeune américaine attire tous les regards. Je découvre, en fait, un peu les MADE OUT OF BABIES ce soir, ne connaissant que très peu de titres auparavant, et on peut dire que sur scène MOOB ça poutre!! Ils doivent sûrement être le groupe le plus rock et heavy de chez Neurot. Quelques morceaux plus posés et vous tordant les tripes - tant Julie porte les riffs très très loin – se font entendre mais la composante principale de MOOB est belle et bien rock'n'roll avec des petites pointes de noise à la UNSANE, une véritable tornade sur scène! Les autres membres du groupe ont l'air ravi, tout autant que le public, et on aura le droit à un rappel ponctué par Julie nous montrant ses fesses 1/2 seconde puis, malgré une peau de caisse claire explosée pour laquelle ils trouveront une remplaçante, un deuxième rappel: énorme! L'alchimie entre le groupe et le public est bien au rendez-vous ce soir et les MOOB quiterront la scène le sourire aux lèvres quasiment étonnés d'un tel accueil, et pourtant, ce soir en était la preuve: la France Aime MADE OUT OF BABIES, c'est clair.
photo de Mat(taw)
le 31/05/2007

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021