Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers INTERCEPTOR Fest à Bordeaux du 5 au 7 octobre
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

7 Weeks - "Bends"

7 Weeks - "Bends"
chronique 7 Weeks - Bends
7.68/10 0

écouter "Sparks"

Acheter 7 Weeks Bends sur Amazon

CD album CD album (25:00)

 

Style musical : 

Rock

 

Année : 

2014

 

Tracklist :

My Own Private Limbo
Sparks
Turn Away
Bends
Cry Blue

 

Label : 

Klonosphère
Dans le même style :
Sunderfeet - Some Garage Stuff

Les albums de 7 weeks ne me rendent pas bavards. La chronique de cet EP ne devrait donc pas vous retenir longtemps. Cela ne signifie pas que le groupe ou cette sortie ne sont pas importants.

Surtout pas pour nous (Coreandco) et encore moins pour moi qui suis le groupe à chaque fois qu'ils nous pondent une galette.

Après avoir attribué, de façon tout à fait arbitraire et absolument abstraite, une moyenne de 7.68/10 sur les 5 dernières sorties du groupe, je pense que c'est clair : j'aime bien le travail des limougeauds.


 

Pas de grande nouveauté à se mettre sous la dent pour le coup. Le groupe a trouvé son rythme de croisière, il est soutenu, de haut niveau mais il est idéal pour les auditeurs.

Cette personnalité s'affine, par de petits effets de manche :

-"Bends" à la structure pas si claire

-"Turn away" qui repousse les limites de l'aspect émotion dans la musique du groupe.


 

Cet EP est intéressant dans la mesure où l'on ressent une volonté du groupe d'avancer dans sa musique, sans aller dans une expérimentation qui ne leur correspondrait pas.

7 weeks fait du rock. Basta.

Il ne sait faire que ça mais tente, sans s'éparpiller, de voir ses limites.


 

Le résultat est carré, et l'on est marqué par un chanteur qui n'a jamais été aussi clair dans sa prononciation et aussi précis dans ses lignes de chant. Il n'a jamais aussi bien porté les émotions que sur ces pistes.

La musique de 7 weeks est aussi maligne : elle est physique, solide, sans être lourde, sans en faire des caisses, sans jamais s'appesantir. Peut-être est-ce dû au changement récent de guitariste, mais c'est une autre ambiance, bien que peu éloignée des témoignages discographiques précédents, qui s'installe.

Les français ont toujours été adeptes d'une musique sombre dans laquelle ils se plaisent à se perdre : dans le noir on tâtonne toujours et on découvre sans cesse.

photo de Toukene
le 18/12/2014

Commentaires

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 18/12/2014 à 12:42:09

Intéressant d'autant que j'en suis resté à leur album instrumental en ayant zappé d'écouter "Carnivora".

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

New Bomb Turks à Paris le 10 juillet 2017 : 2x2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Raintime - Flies & Lies

Évènements

ALESTORM au Transbordeur à Villeurbanne le 18 octobre 2017IGORRR + PRYAPISME au CCO à Villeurbanne le 16 novembre 2017TEXTURES au CCO à Villeurbanne le 12 novembre 2017WITHIN THE RUINS au Ferrailleur à Nantes le 14 août 2017CROWBAR au ferrailleur à Nantes le 15 août 2017