Æthĕrĭa Conscĭentĭa - Corrupted Pillars of Vanity

Chronique mp3 (55:57)

chronique Æthĕrĭa Conscĭentĭa - Corrupted Pillars of Vanity

J’ai entendu il y a quelques temps un musicien affirmer que le grand public avait une certaine peur du saxophone car c’est un instrument à la symbolique à la fois phallique et vaginale. Je vais laisser les freudiens débattre du sujet. Cela fait belle lurette que, pour ma part, son utilisation dans le Metal Extrême ne me surprend plus (citons par exemple Solefald ou Ex Eye). L'usage de cet instrument chez Æthĕrĭa Conscĭentĭa ne doit pas se résumer à un simple gimmick, depuis ses débuts, au même rang que les percussions, il fait partie intégrante du son du groupe. Fondé à Nantes en 2016, ce dernier publie aujourd'hui son deuxième album. L'an dernier, Simon (Enigmatical...), justement en charge de ces instruments ainsi que de certaines lignes de chant, a quitté le groupe, mais on le retrouve comme invité sur Corrupted Pillars of Vanity (vous suivez?).

 

Il serait pourtant bien dommage de résumer l'intérêt du groupe à l’usage du saxophone. Ça serait faire insulte au travail des autres musiciens, qui sont loin de démériter. Superbement illustré par Amaury Pottier, l’album se découpe en cinq longues pistes, dont les structures, complexes sans être absconses, permettent à chaque musicien de briller, sans négliger l’installation d’ambiances, parfois sombres, parfois épiques ou jazzy mais toujours à propos. Les emprunts à d’autres styles sont nombreux et intégrés avec cohérence. C’est ainsi qu’on retrouve un long passage Folk wardrunisant (« Lithurgy OF The Ekzunreh ») ou de nombreux passages typés Heavy Metal au travers plusieurs solos de guitares ou encore l’intro en arpèges du disque, que l’on croirait échappée d’un album de Maiden (morceau sur lequel on retrouve invité au chant Andrii Pechatkin de White Ward). Quelques rythmiques et vocaux purement Death Metal viennent également relever la recette Æthĕrĭa Conscĭentĭa.

 

Chaque titre est porteur d’ambiances variées, privilégiant une mise en place lente et réfléchie. Le groupe est aidé en cela par une production claire et puissante qui laisse respirer chaque instrument. Les Nantais, grâce au soin apporté aux arrangements, aux sonorités futuristes et aux structures, font preuve de modernité et affichant une réelle volonté de faire progresser le Metal extrême.

Si vous avez aimé les premiers efforts solo d’Ihsahn, alors laissez-vous embarquer par Corrupted Pillars of Vanity.

Si vous appréciez l’expérimentation, alors laissez-vous embarquer par Corrupted Pillars of Vanity.

Si vous goûtez les esprits aventureux, alors laissez-vous embarquer par Corrupted Pillars of Vanity.

photo de Xuaterc
le 12/10/2021

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021
  • Seisach Metal Night 2