Afgrund - Corporatocracy

Chronique Maxi-cd / EP (19:01)

chronique Afgrund - Corporatocracy

Allez hop ! Une petite lampée de Grindcore bien râpeux derrière la cravate, ça fait toujours zizir ! Surtout que celui-là nous vient de Suède, et en général je ne suis pas déçu des Punks en tous genres venus du Nord… Même si, pour être précis, on a affaire à un melting pot Suédo-Finlando-Autrichien.

Le nom d’Afgrund ne vous dit rien ? Et si je vous dis que la moitié des gars viennent de Feastem, ça ne vous dit rien non plus ? Bon… D’un côté, le Grind et son underground… On n’aurait pas assez d’une vie pour en faire le tour !

Le combo s’est formé en 2006 et a sorti 3 albums avant cet EP. Ils ont également un split avec Relevant Few dans leur besace... Mais ne perdons pas de temps avec ça: ce groupe n’existe plus.

 

Je suis tombé sur eux avec leur dernier album The Age Of Dumb, je l’avais trouvé bien sympa et comme je le disais plus haut : le style Grind crustisant à la scandinave ça me fait croustiller la biscotte.

On tape dans un Grind à la prod’ moderne, entre un Nasum et un Rotten Sound, plus proche des structures metal du premier que de la délicieuse furie du second. Malgré tout, on se prend une gentille tatane de la part du batteur et de son acolyte bassiste avec ce son métallique, très crunchy qui te ferait rouiller un tympan.

Le chanteur nous offre, lui aussi, quelques bons moments entre grunts écorchés et growls plus Death comme sur « Satanic Sativa » à reprendre en cœur, « Dog Days » et son intro mid-tempo qui donne envie de tout aplatir…

Afgrund marque de bons points avec son côté Punk bien exécuté, cet aspect hystérique et dément qu’on aime tant dans le Grrrind. J’aime aussi beaucoup leur prod’ super crunch, complétement Crust/Punk - qu’on savoure sur le son de basse et dans leurs riffs rugeux comme des plaques de rouille ! Un esprit qui m’a un peu rappelé les Catheter dans les breaks et leur son ‘’garage’’. Mais il y a tout de même quelques mauvaises ondes qui me tracassent sur cet EP…

 

C'est qu'ils nous pondent parfois certaines mélodies auxquelles j’ai du mal à accrocher... Ils en reviennent parfois à des plans un peu trop feutrés, ce qui surprend par rapport à la rugosité du reste (c’est surtout le morceau « Pharmagedon » qui me fait penser ça, du haut de ses 3 minutes). C’est à ce niveau-là qu’ils n’ont pas pris le meilleur chez les Nasum… A qui ils rendent hommage en fin d’EP, aux côtés de Repulsion et Discharge également. Des reprises que j’ai trouvées, pour le coup, plutôt cool ! Afgrund a un son qui lui est propre, reprendre ces morceaux à sa sauce, et du coup donne une vision bien perso de ces titres (surtout celui de Repulsion !).

 

Voilà ce que j’avais envie de vous raconter sur ce nouvel EP des Afgrund ! Je conseille à tous les Punks vénères de jeter une oreille sur leurs albums, ainsi que sur leur side-project, Feastem, qui sortait son troisième album en juillet dernier !

photo de Domain-of-death
le 31/12/2013

2 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 31/12/2013 à 11:41:42

En tant que punk romantique, j'l'ai trouvé croquignolet, sans plus.

Domain-Of-Death

Domain-Of-Death le 01/01/2014 à 20:49:58

Je pense que Feastem vaut un peut plus le détour: plus grind et plus vénère, mais tu t'y connais mieux que moi en crust/punk de vikings... ;) Peut-être un point de tp pr ceux-là...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements