Unsane - Wreck

Unsane - "Wreck"
chronique Unsane - Wreck

Quelle joie de retrouver Unsane, d'autant plus que Visqueen a déjà 5 ans d'existence ! C'est donc avec hâte que je commence l'écoute de ce Wreck, sorti chez Alternative tentacles. Exit donc Ipecac, qui n'aura sorti qu'un album des New Yorkais.

 

"Rat" déboule dans mes oreilles et ça démarre plutôt bien : on retrouve toute la recette du groupe, dans la lignée de l'opus précédent, je ne vais donc pas vous surprendre : ce disque sera noise ou ne le sera pas.

 

Alors évidemment, deux questions se posent pour la suite de l'écoute : veut-on que Unsane nous surprenne, ou bien qu'ils nous pondent un album dans la droite lignée de ce qu'ils savent si bien faire ? Votre réponse est importante pour la façon dont vous appréhendrez ce disque. Tout simplement car ici, le trio nous propose un condensé de leur savoir-faire, sans artifices. Certes c'est très sympa - comme d'habitude avec eux, vous en doutiez ? - mais il manque quelque chose, il manque la grinta qu'avait Visqueen qui nous prenait aux tripes du début à la fin. On se prend même à vouloir avancer certains morceaux tellement ils tournent en rond, et là, c'est mauvais signe.

 

Heureusement, certains titres ravivent la flamme, entre un "No chance" burné aux riffs accrocheurs et la violence d'un "ghost", ou encore cette reprise excellente de Flipper ("Ha ha ha") en fin d'album. A l'inverse, "stuck" censé nous "reposer" suite à cette intensité m'endort carrément, et d'autres comme "don't" me laissent indifférent.

Après, il est certain que globalement, le charme d'Unsane, au fourneau noise hardcore depuis plus de 20 ans, est toujours là. Malgré ces longueurs, on revient écouter Wreck avec plaisir, même s'il n'est pas aussi bon qu'on l'attendait.

 

Vous l'aurez compris, je suis tout de même déçu par cet album, qui ne restera pas dans les anales, loin derrière leur précédente fournée. il n'est pas mauvais en soi, mais seulement "sympa", ce qui est finalement une déception venant du trio de Brooklyn. Je ne peux que vous conseiller d'aller écouter l'album de Pigs, side-project de Dave Curran où le gaillard est nettement plus inspiré.

 

Dommage.

 

photo de Pidji
le 17/05/2012

4 COMMENTAIRES

Crom-cruach

Crom-cruach le 17/05/2012 à 10:15:31

Perso g beaucoup aimé le côté blues cradingue de certains morceaux

Cactus

Cactus le 18/05/2012 à 01:39:15

Pigs est le projet de Dave Curran (la basse dans Unsane) et non Chris Spencer.

Sam

Sam le 18/05/2012 à 08:22:12

Yeap, c'est Celan le side-project à Chris Spencer

pidji

pidji le 18/05/2012 à 09:24:46

Oups, mea culpa, merci Cactus. Je corrige.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements