As We Bleed - Harsh Means Of Answer Against Compromise

Chronique CD album (45 minutes)

chronique As We Bleed - Harsh Means Of Answer Against Compromise
Premier album pour As We Bleed après un MCD et deux splits aux côtés de General Lee et de The Last Day Of Icarus. Et tout ce que l’on peut dire à l’écoute de ce premier album c’est que le groupe a sacrément mûri depuis ses débuts. Délaissant de plus en plus son metalcore teinté de death des débuts pour s’orienter vers un hardcore complètement chaotique et déstructuré (en apparence), le groupe se rapproche de combo du style de Converge ou encore Botch.

Ce qui frappe tout d’abord chez As We Bleed, c’est la violence de la musique qui est jouée. Très souvent syncopés et épileptiques, les riffs sont constamment soutenus par une batterie alternant blast, double pédale et coups de caisse claire incessant. La basse, parfois trop clinquante vient rajouter ce son de tonnerre aux compos, sans oublier le chant, double (mais moins qu’avant) tout le temps hurlé, et rappelant celui du chanteur de Converge, en moins saturé. Et autant le dire de suite, l’écoute de cd est vraiment éprouvante.

L’album commence par une intro, inutile comme bien souvent, et enchaine directement sur «You Should Ask…». Dès le départ, le ton est donné. Riffs ultra syncopés, vitesse ahurissante et blast à tout va. Par moment on se croirait sur un album de grind, heureusement, quelques moshs bien placés viennent nous rappeler qu’on est bien chez un groupe d’hardcore à la base. Les cinq minutes de ce premier morceau passe, et on est choqué. Un tel déluge sonore pendant cinq minutes, c’est de la folie. Les morceaux passent, s’enchaînent bien, sans pour autant qu’on arrive à bien les différencier.
Le cinquième morceau débute, nettement plus death «California Style 2» se veut être encore plus furieux et dément que les autres. Dommage que le côté death s’évapore au fur et à mesure que le morceau passe. Un interlude bien venu fait son entrée et permet de reprendre ses esprits. Le morceau le plus fou suit malheureusement cet interlude. Un concentré de vitesse, de folie et de chaos sonore déboule alors, «Singin' And Dancin' Into the Mouth Of Evil» (titre a rallonge quand tu nous tiens) est une tuerie. Alternant passage death au début, avec du hardcore chaotique à la Converge, pour ensuite laisser place à un break que DEP n’aurait pas renié. Plus classique, «Not One Of You» rappellera sans hésiter le dernier Converge à tout ceux qui l’entendront. Par moment plus dense, ou encore plus fêlé, ce morceau fait partie des meilleurs du cd selon moi, de part un son nettement moins saturé tout en étant bien crade.
La fin du cd, composé de deux morceaux, s’étale sur presque quinze minutes, et se déguste, tout simplement. Condensé d’hardcore chaotique, de post-hardcore et de métal, ils constituent un final de toute beauté. Sur «Always Watinig…», encore très virulent, le groupe se laisse aller à quelque passages plus aérés où des nappes de guitares se mêlent à une batterie nettement plus posée, pour ensuite revenir sur un passage bruitiste et déstructuré comme au début. «Hell Be My Only Witness», avec ses douze minutes aux compteurs, débute d’une façon brutale pendant plus de deux minutes. Puis, s’enchainant parfaitement avec, un long instrumental à la guitare claire, très aérien et allant crescendo en tension pour lâcher toute la tension et la hargne à la fin, dans un déluge sonore sonnant très post-hardcore/screamo, rappelant par moment Cult Of Luna. Un larsen infini sert de fin à cet album décidemment très brutal.

Chaos, intensité, et puissance, voilà ce qui résumerait le mieux ce cd. Réel déluge sonore, ce premier effort d’As We Bleed va mettre à mal vos neurones. Un peu trop justement, et l’écoute d’une traite ce cd se veut très rude et quasi impossible. Certains titres mériteraient d’être un peu plus aérés ou ralentis. Autrement, le groupe s’en sort très bien, avec des compos certes un peu redondantes, mais d’une efficacité certaine et dégageant une énergie et une hargne palpable dès le début. Les influences du groupe savent se faire sentir, tout en étant bien assimilées et seul quelques rares morceaux sembleront déjà un peu entendu (notamment «Not One Of You»). Pour ma part, cet album d’As We Bleed est l’un des meilleurs que j’ai entendu dans le style, pour un groupe français.
photo de DreamBrother
le 24/03/2007

2 COMMENTAIRES

sodji

sodji le 21/10/2007 à 10:05:44

le clip!!!
http://www.dailymotion.com/relevance/search/as+we+bleed/video/x393w9_as-we-bleed_music

cruciatus

cruciatus le 03/12/2007 à 19:06:55

yeah ce groupe gère, j'ai été les voir en concert le 30/11 et franchement j'ai pris une bonne claque!
j'espère les revoir trés prochainement =)
en attendant pour les curieux, jleur ai consacré une petite partie rien que pour eux: go to cruciatus.skyrock.com

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • Tournée Sunnatra + Yatra 2019