Barbar'o'rhum - Toutes les Routes Mènent au Rhum

Barbar'o'rhum - "Toutes les Routes Mènent au Rhum"
chronique Barbar'o'rhum - Toutes les Routes Mènent au Rhum

À peine rangés notre cache-œil et notre perroquet empaillé sortis pour accompagner la sortie du dernier Alestorm, qu'il nous faut déjà ressortir notre panoplie de corsaire. En effet, les toulousains de Barbar'O'Rhum nous accostent avec son premier album. Formé en 2014, l'équipage a écumé les scènes de France (et même au-delà) et a pu ainsi rôder ses compositions avant de franchir l'étape du studio pour enregistrer ces neuf récits de marins (plus deux instrumentaux).

 

Assez audacieuse, et clairement folk, la musique du groupe ne se limite cependant pas à un style, comme par exemple les pirates écossais ou les Dropkick Murphys. On est plutôt en présence d'un vaste melting-pot entre folk-rock, ska-punk festif, musique celtique et Metal symphonique, qui se s'embarrasse pas d'enchaîner gigue au flutiau trad, « chak boum chak boum chak boum », ou même superposer skunk à la guitare et claviers sympho, avec un seul but: nous faire lever le notre verre de tafia en reprenant en chœur ses refrains. La production est ancrée dans le punk, et de ce fait, la caisse claire ultra sèche et la guitare au son pincé sont parfois un peu légers sur les passages les plus soutenus, tout en mettant bien en avant les instruments traditionnels (cornemuse, flûte...). Musicalement, on a donc une grande variété, qui fait que l'on se s'ennuie pas, mais on a également quelques transitions parfois maladroites, parfois incongrues. On ne peut pas lui reprocher de ne pas oser, bien au contraire.

 

Tout cela ne serait rien sans un chant à la hauteur, et dans ce domaine, Mathieu assure. Il fait preuve d'une forte gouaille pour nous plonger dans ses histoires de tripots, aventures de marins ou légendes des mers, mais n'évite pas le cliché machiste du chant à la gloire des fille de taverne (« Fille de Joie, Gourgandine », dont le couplet n'est pas sans rappeler le « Tomber La Chemise » de Zebda). Il faut saluer sa maîtrise du français, qui apporte une richesse aux textes, très imagés, tout en restant abordables, parfaits pour être scandés par le public. On peut cependant lui reprocher une certaine monotonie dans les structures des lyrics, qui répètent presque systématiquement le schéma refrain entre scandé et chanté et refrain entraînant sur quatre vers.

 

Au final, Toutes les Routes Mènent au Rhum est certainement un reflet assez fidèle de ce qu'est Barbar'O'Rhum en live, un groupe festif, qui ne se prend pas la tête mais qui cherche tout de même à ne pas se laisser enfermer dans un genre, qui peut vite tourner en rond.

 

photo de Xuaterc
le 16/08/2017

3 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 16/08/2017 à 21:08:36

Du rhum des femmes et d'la bière nom de dieu. Un accordéon pour... Oh et puis non tiens!

Xuaterc

Xuaterc le 16/08/2017 à 23:27:50

Y'a un petit côté Soldat Louis effectivement, mais ce groupe ne se limite pas à 'Du rhum des femmes"

Xuaterc

Xuaterc le 18/08/2017 à 10:54:17

On me souffle dans l'oreillette que « Fille de Joie, Gourgandine » est en fait du second degré, "morceau satirique envers tous les morceaux actuels de Pop qui prennent les femmes pour des objets sexuels."

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019