Baume - Mon Être, tu ne le vis pas

Chronique CD album (11:19)

chronique Baume - Mon Être, tu ne le vis pas

Heureux que vous êtes, fin février, Baume et COREandCO vous proposaient de découvrir en avant-première le nouveau titre « Tout Semble Déjà Mort », que l’on retrouve en ouverture de ce nouvel EP du projet de Gaëtan Juif. Avec un peu de jugeote, vous pouviez facilement découvrir l’autre moitié de cette sortie, à savoir « Nauvrage ».

 

L’expérimentation sonore est une fois de plus de mise. Avec Août Approche sorti l’an dernier, le musicien était allé jusqu’au bout de la démarche de dépouillement de son propos. Pour autant, on n’assiste pas à un retour en arrière, Baume certes revient à ses premières amours, à savoir le Trip-hop, le Black Metal et le Dark Ambiant.

 

« Tout semble déjà mort » s’ouvre sur un bon vieux riff en trémolo, lointain, avant que la voix chaude et grave de Gaëtan Juif (très en avant, elle) ne vienne déclamer un texte une fois de plus empreint d’une profonde noirceur et mélancolie, comme son titre le laisse entendre. À partir de 2’30, et jusqu’à la fin, elle est soutenue par un beat entre Hip et Trip Hop.

 

Le drone à l’entame de « Naufrage » n’annonce en rien ce qui va suivre, l’un des titres les plus surprenants de la discographie de Baume. Né de la rencontre de l’artiste et de la rappeuse francophone Oxytocine (dont j’ignorais l’existence) suite à leurs passages respectifs à France Culture, ils nous offrent un morceau 100% Hip-hop, entre Stupeflip et Peaches. Étonnant mais cependant cohérent dans l’univers du musicien.

 

photo de Xuaterc
le 22/04/2021

1 COMMENTAIRE

el gep

el gep le 22/04/2021 à 15:39:29

''Nauvrage'', c'est quand-même un peu nafrant.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021