Black Pestilence - Hail THe Flesh

Chronique CD album

chronique Black Pestilence - Hail THe Flesh

Un petit moment que je n’avais jeté une esgourde sur la cam rétro de Valax et de ses compères.

 

Désormais en trio, Black Pestilence ne change pas trop sa cartouchière d’épaule. Pourtant je serai plus généreux qu’en 2013 sur la formule Black Thrash Punk des Canadiens.

Allez savoir pourquoi mais le titre d’ouverture me met immanquablement un rictus jovial sur les babines.

Comme cette pochette d’un mauvais goût délectable. Une ambiance mad maxienne se dégage du morceau alors qu’on a l’impression de sortir la tronche de la bouche d’aération de la caisse de Max Rockatansky.

 

Vous voyez la scène ?

 

En mode poursuite punkisée baignée d’un noir mazout. Car une fois la machine vrombissante de Black Pestilence lancée, elle va cramer de la gomme et aussi vos jolies petites oreilles déformés par le port du masque (du Seigneur Humungus).

Ainsi, des lignes de basses véloces vont nous cribler les oreilles comme des projectiles barbelés d’un tube lance-carreaux. Trio oblige. On imagine les dégâts sur les planches quand les gars pourront y remonter.

Car le skeud est fait pour tout balancer en une furie keuponne alcoolisée. Ainsi au rayon des gros cartons de ces Aigles de la Croute, "Cloven Division" frise le Impaled Nazarene bête et forcément méchant. Avec l’hystérique et redoutable "Godless", une passerelle est presque lancée vers les mélodies du Horror Punk. Et pour "Fraud To The Throne", ce sera Motörhead qui rentrera dans le rade pour sulfater les fesses du moindre hippie alangui, par erreur ou fainéantise, sur une banquette.

 

Les fans les plus primitifs de Deströyer 666 et de Midnight devrait se ruer sur ce bel objet DIY, crachant fumée et mollards, sans trop respecter le code de la route et les passants sur le bas côté.

photo de Crom-Cruach
le 11/02/2021

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021