Burning Flag - s/t

Burning Flag - "s/t"
Burning Flag - s/t (chronique)

Il est rare de dédicacer une chro dès l'intro.

Cette chronique est donc dédicacée à tous les nationalistes.

 

They're a bunch of fuckin' scum. (Juste pour Mark, le bassiste, qui ne manquera pas d'utiliser Gogol Trad pour tenter de comprendre mes élucubrations). On évite donc les équivoques hein ? Surtout avec l'époque quoi. Vous savez ? C'est ma patrie, c'est ma région, c'est mon canton, c'est ma ville, c'est mon quartier, c'est mon troquet, c'est mon bac à sable...

Il faut savoir grandir, parfois, les gros débiles.

 

Burning Flag vient d'Halifax, l'Anglaise, et débute son premier full-lenght pied au plancher par un morceau bourrin et poussé au cul par un chant mixte à haut pouvoir énergisant. Laissez donc tomber la Red Monster à l'extrait de burne d'ornithorynque, c'est dégueulasse.

Pourtant c'est le deuxième titre, "Crash & Burn" qui fait réellement dresser le groin. Un mid tempo groovy et répétitif pendant lequel MD scande son texte de sa voix haut perchée. Pour un peu, on croirait se colter avec une espèce de Stoner-core, lourd et tendu du string.

 

Car, Burning Flag manie l'art d'alterner la rage keuponne ("Broken") et la puissance d'un mélange groovy, une sorte de potion caustique où les influences du combo se télescopent : Clutch, Mötorhead ou encore Helmet .

Première sur la barricade anarcho, la basse, jouée en power-chord principalement, vrombit comme un vol de frelons rockenwöls. Un insecte par lequel on aime être perforé. Matt défonce également ses fûts et pas seulement ceux de rôteuse. Le riffing est punk as fuck. Un jeu de six cordes profondément enfoncé où ça fait du bien. Dans les oreilles donc. Un morceau comme "Parasites" oblige ainsi à taper des arpions et à se faire péter le métatarse.

Oh ! Le tout est mixé par Brad Boatright (From Ashes Rise), pigé ?

 

Pour les frais médicaux inhérents à l'écoute de cette plaque, le groupe ne rembourse rien. Pas grave, on aime avoir de la fièvre avec ce genre de combo.

 

Le nationalisme est une maladie infantile. C'est la rougeole de l'humanité.

Albert Einstein

photo de Crom-Cruach
le 26/10/2015

6 COMMENTAIRES

pidji

pidji le 26/10/2015 à 09:31:48

Clutch ? Helmet ? Tu m'intrigues, je vais écouter ça :D

cglaume

cglaume le 26/10/2015 à 12:13:58

"La rougeole" ? J'aurais dit la Gastro perso mais bon :D

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 26/10/2015 à 12:37:10

T'affole pas chef, ça demeure la plupart du temps du keupon qui meule.

pidji

pidji le 26/10/2015 à 14:07:51

En effet, petit coquin !

MD

MD le 01/12/2015 à 00:25:09

Hello Crom, Please could e mail a translation? We tried on Google Translate but it was not so good & a bit funny. Thanks so much for this review. Salut!

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 01/12/2015 à 13:45:35

I will try soon but all my bullshit doesn't need some translation ! And I don't know if my English is better than Google !! :)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme

CD album CD album

Acheter Burning Flag s/t sur Amazon

Tracklist

1. Burning Flags 02:44
2. Crash and Burn 02:59
3. Nightmares 02:57
4. Broken 01:58
5. Parasites 02:57
6. Cash 02:02
7. A Code to Live By 02:36
8. Early Graves 02:21
9. Wretched 05:18

DANS LA VEINE

Burning Flag - IzabelBurning Flag - Izabel

évènements

  • Tournée française SEEDS OF MARY du 15 septembre au 8 décembre 2018
  • NOTHING au Gibus à Paris le 30 novembre 2018
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019
  • Loth x Acedia Mundi x Finis Omnium @ Le Cirque Electrique / Paris le 24 novembre 2018
  • Birds in row + Coilguns + KEN mode au Petit Bain à Paris le 29 novembre 2018