Collision - The Final Kill

Chronique Maxi-cd / EP (14:50)

chronique Collision - The Final Kill

Imaginez Benighted qui forniquerait avec Municipal Waste... Avouez, l'image ne semble pas jolie-jolie – et encore, je vous laisse la liberté d'imaginer qui ramasse la savonnette. Surtout lorsque les rapports se font sans protections, ni même de contraception. Ce qui donne des rejetons illégitimes, fatalement. Les Hollandais de Collision en font partie manifestement. Et clairement, avec ce nouvel EP, The Final Kill, on sent pertinemment dans l'aura qu'en plus de venir d'un accouplement accidentel, ils ont été bercés près du mur. Beaucoup trop près en réalité. Un traumatisme qu'ils n'ont clairement pas digérés.

 

The Final Kill se présente en effet comme un court manifeste hautement colérique. Et encore, là, c'est un euphémisme : cet EP est un véritable déferlement de violence gratuite. Qui ne changera nullement la face du monde mais d'un potentiel défouloir d'une efficacité confondante. D'une homogénéité à toute épreuve au point qu'on en vienne à se demander si l'on n'est pas face à un seul morceau fleuve subdivisé en plusieurs « variantes ». Cela aurait été certainement un défaut condamnable pour un album long format mais dans le cadre d'un EP d'à peine quinze minutes, il s'agit davantage d'une force. L'intensité ne se tarit jamais, on s'imagine notre visage déformé par la purée de watts envoyée en pleine face si l'on s'envoyait ça en faisant face à un mur de baffles au top de sa puissance. Et l'on en ressort rincé, les oreilles bourdonnantes, avec comme cette petite exaltation propre à un bon shoot d'adrénaline concentré. C'est gratuit, c'est pas fin mais ça fait sacrément du bien par là où ça passe. Quand bien même il y a fort à parier qu'on y laissera ses dents en fosse.

 

Bref, Collision nous refourgue un bon petit encas avec The Final Kill qui exploite la sauvagerie du grind en usitant du côté tranchant du thrash. C'est qu'aux Pays-Bas, on ne détaille pas la barbaque avec un couperet, on sort carrément la scie sauteuse. On espère toutefois que pour de vrais albums, le combo parvienne à des tranches un peu plus fines qu'un pavé afin de permettre une meilleure digestion sur la longueur.

photo de Margoth
le 29/06/2020

2 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 29/06/2020 à 12:31:19

Je devais chroniquer "A healthy dose of Death"... y'a bien longtemps. Jamais trouvé quoique ce soit à dire sur le combo (sic).

Punish62

Punish62 le 29/06/2020 à 14:44:11

À noter que c'est leur chant du cygne, le groupe ayant déclaré qu'ils allaient splitter au bout d'un certains nombre d'albums.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Mogwai - Atomic
Chronique

Mogwai - Atomic

Le 29/03/2016

Neurosis - souls at zero