The Bled - Found in the flood

Chronique CD album (1:10:48)

chronique The Bled - Found in the flood
The bled ! Ce groupe fut une énorme découverte avec "Pass the flask", leur premier véritable album. Leur hardcore mélodiques avec 2 guitares qui ne cessent de se répondre avec une technique très poussée, une batterie folle, un brailleur qui a une voix reconnaissable entre mille, bref, le successeur de ce premier album était très attendu par la rédaction de COREandCO.

On commence donc, avec "Hotel coral essex". Une petite intro nous fais patienter jusqu'au réel démarrage de l'album, au bout de 42 decondes. Pas de doutes, sue ce premier titre, on ne change pas une recette qui fonctionne, on a le droit à du pur THE BLED du premier album. Les guitares sont omniprésentes, la batterie ne s'est aucunement simplifiée, la voix est toujours reconnaissable, la basse encore "classique" et sobre, du très bon donc. Petite évolution tout de même: le frontman a quelques passages plus calmes, où il se met même à chanter...
Allez, pas de répit et on enchaine sur "Guttershark", toujours dans la lignée (et avec un court passage guitare/batterie rappelant le "Miss Machine des DILLINGER ESCAPE PLAN), on se dit que cet album va être énorme tout simplement ! Hors voilà que déboule un titre à la limite du supportable, "My assassin". La chanson était déjà en préécoute avant la sortie de l'album, et ne m'avait pas plus convaincu. Incroyable, James Munoz chante quasiment tout le long des 4 minutes, ça en devient limite mielleux, les guitares sont simplistes avec des solos ridicules, bref, vous l'aurez compris, tous les ingrédients pour être LE single du cd. leur signature chez VAGRANT les aura peut-être poussés à en faire un. Deuxième souci, la chanson qui suit, "Antartica"... On ralentit encore le tempo, encore du chant (limite insupportable), par contre, musicalement, ça se tient (et encore heureux!).

Du coup, une mauvaise impression me trotte dans la tête avant d'être enfin rassuré par "She calls home", y a pas à dire, techniquement, c'est très fort ! Et cette chanson envoie bien de tous les côtés. Et je vais être comblé par la suite de l'album. Même le chant (qui est beaucoup plus présent que sur "pass the flask", où il ne faisait que brailler) est bien geré, et surtout bien placé, beaucoup mieux que sur les 2 titres dont je vous ai parlé plus haut. Et les passages calmes sont toujours excellents, notamment sur "Daylight bombings", qui rappelle encore la qualité de composition et d'enchainement des 2 guitares.
La fin de l'album ne fait que confirmer que ce "found in the flood" est un très bon album, avec deux brûlots HxC que sont "with an urgency" et "millionaires". A noter tout de même, l'album ne dure pas réellement 1 heure 10, mais il y a 30 minutes (où un sample se répète à l'infini...) avant la bonustrack, qui est un petit instrumental.
Sinon, l'artwork de ce cd est assez étonnant, surtout par rapport au premier album, qui était assez sobre. La pochette est signée Maggie Taylor et est très belle, faisant un peu penser (un peu j'ai dit!) au "Mellon collie..." des SMASHING PUMPKINS.

Allez, conclusion: ce "found in the flood" est un très bon album, malheureusment gaché par 2 titres en deça de ce que les THE BLED sont capables de faire. L'évolution depuis "pass the flask" est très nette, beaucoup plus de passages "chantés", et de mélodies plus calmes. Cela rends l'album beaucoup plus varié évidemment, mais moins percutant que son prédecesseur. La production est également différente, moins grasse et moins lourde, mais plus nette et claire. Les fans inconditionnels de "Pass the flask" seront peut être un peu déçu. Par contre, pour ceux qui ne connaissent pas encore THE BLED, ruez vous sur cet album dès que possible... Vous verrez, vous ne pourez plus l'enlever de votre platine.
photo de Pidji
le 08/09/2005

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements