Decapitated - The Negation (Bob)

Decapitated - "The Negation (Bob)"
chronique Decapitated - The Negation (Bob)
Et des 3... Il aura fallu 3 albums à DECAPITATED pour se hisser au rang de groupe incontournable... Il y a tout un foin autour de ce groupe... Je vois pas pourquoi! Parce qu'ils sont jeunes? Mozart a fait ses débuts à 5 piges! DECAPITATED est LE stéréotype du Death Metal Polonais; speed, carré, rythmiques saccadées, une voix pas trop gutturale, un son carton, une pochette signée Jacek Wisniewski...

Le hic, c'est que 99% des groupes Polonais se ressemblent, et donc on arrive vite à saturation! VADER, DECAPITATED, DIES IRAE, BEHEMOTH, DEVYLIN... de bons groupes mais tous ultra formatés. C'est chiant. Si encore DECAPITATED était le seul à faire ça... Et la reprise de "Lunatic of God's Creation" (de DEICIDE), un fiasco!
photo de Bob
le 26/12/2004

1 COMMENTAIRE

Rillettes

Rillettes le 20/07/2012 à 18:11:43

Une chronique bâclée, c'est bien dommage car ici Decapitated nous donne une véritable leçon de Death Metal.
Un "son carton" ? J'ai rarement entendu une prod aussi puissante. Les guitares ont une précision et une force hors du commun, la voix de Sauron, extrêmement linéaire, brutale et inhumaine se fait parfaitement entendre par dessus les tapis de double pédale et blasts impeccables servis par Vitek, ex-batteur de génie. Le tout se fond parfaitement bien ensemble. Jamais un instrument ne couvre l'autre, et c'est étonnant vu comme le bourrin derrière les futs envoie. Seule la basse est un peu mise à l'écart, c'est vrai, mais elle n'est pas inaudible pour autant.
Une setlist certes très courte mais extrêmement intense. Avec son intro lugubre, The Fury crache à la gueule un riff d'une efficacité maximale : direct dans la gueule. Et c'est comme ça pendant tout le disque. Heureusement, The Calling permet de souffler un peu après la terrible Sensual Sickness, référence du disque en matière de pétage de gueule, de mid-tempos destructeurs et de solo bien typés Vogg : comme on les aime.
La courte durée de la galette permet au groupe de ne pas tourner en rond : ça déboite certes, mais à la fin de The Empty Throne, véritable tube, on se dit qu'une neuvième chanson ne serait peut-être pas bien passée.
Enfin, quant à la reprise de Deicide, elle est tout bonnement meilleure que l'originale, la voix de Sauron faisant tout le travail.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements