Fuzz Theory - Track & Eat

Chronique CD album (44:22)

chronique Fuzz Theory - Track & Eat

Voici 10 ans (en mars 2011), je vous partageais tout le plaisir que l'on peut ressentir après une dure journée de labeur (ou d'ennui) à appuyer sur une touche play et se laisser embarquer, sans trop réfléchir. Ton visage s'empourpre, un sourire béat agrémente ton faciès fatigué. Tu te souviens ?

 

L'entreprise, en forme de All Star Band à la ricaine, s'appelait Brokken Roses et venait d'Orléans. Nous sommes chez Opposite Prod, la maison mère des Burning Heads, dont le chanteur va s'évader aussi sur l'inénarrable Dick in Reverse.

10 ans plus tard, c'est le genre de skeud que l'on réécoute sans sourciller avec le même sourire. À l'époque, je vous cause des Masters of Reality et des Foo Fighters en guise de références.

Fuzz Theory poursuit le chemin. On retrouve Nico Caballero des Gravity Slaves et de Brokken Roses dans l'affaire.

 

En matière de théorie, on prendra facilement celle de la transmission. En physique, on parle de la propriété d'un milieu (la scène punk rock orléanaise) de faire passer d'un point à un autre, de l'énergie. Et on en est là ! Track & Eat est un processus réussi d'une passation.

 

Vous remarquerez que je ne parle pas de copier-coller. « Rubber » est foncièrement californien dans son jeu, dans son jus. « Midi breakfast » traîne la patte du côté de chez Sonic Youth. « Stone Age Logan » nous fait croire à un reboot de Monster Magnet.

Et puis si cela ne s'entend pas bien, pour les playlists french en radio, y'a un titre en français !

 

En pleine glandouille salutaire, on finit par tomber sur « Global Warning » un vieux morceau (ah ben non) Néo Métal façon 90's. « Chewba Ka Wasa Ki » renvoie à At The Drive In et puis arrive leur Masterpiece « O.N.U » déjà un hymne, mais ils ne le savent pas encore !

 

Au final, un très chouette album, plein de ressources, de petites surprises et d'une vaillante bonne humeur, ça fait du bien ! (avec une chouette reprise dedans!)

photo de Eric D-Toorop
le 29/04/2021

3 COMMENTAIRES

Tookie

Tookie le 29/04/2021 à 12:10:48

Ha c'est bien cool ça dis donc ! Très 90's comme j'aime !

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 29/04/2021 à 22:40:39

Bien à la cool, comme tu dis.

Fuzz Theory

Fuzz Theory le 04/05/2021 à 11:02:20

Merci pour cette chronique Éric 🤘🏻

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021