Taint - The Ruin Of Nová Roma

Chronique CD album (57:46)

chronique Taint - The Ruin Of Nová Roma
Toi! Oui toi! Toi qui en revenait pas en découvrant Mastodon avec leur EP “Lifesblood“ il y a de cela 6 ans, et qui bave toujours autant sur “Remission“ sortit une année plus tard, et qui depuis, tout comme moi, trouve que Mastodon prend une direction légèrement discutable, alors j’ai là ce qu’il te faut…

Oui, on pourrait comparer Taint à Mastodon, mais que l’on se comprenne bien, il ne s’agit nullement d’une copie. Le rapprochement vient du fait qu’ils jouent technique, progressif, envoient la sauce en mélangeant stoner-whiskey-bourbon-rock’n’roll-sludge-punk mais contrairement à Mastodon, Taint sont Gallois (nan, pas Gaulois) et Taint ça groove encore plus! Heeeyyyyy baââââaabyyyy!

Mais voilà, malheureusement Taint reste trop méconnus et nous allons contribuer à palier cette lacune dans Core&Co.

Taint c’est d’abord un son, et mon dieu quel son! Au bout d’une minute exactement “The Sound-out Competition“ donne directement le ton: c’est pêchu, brut, carré, maitrisé et tu t’en prends plein le moignon. Le groupe étant grand fan de Fudge Tunnel (comme moi, chouette) ils ont fait appelle à Alex Newport pour le mix et on peut dire qu’il a fait un boulot remarquable. Je pourrais chipoter sur la basse, qui sonne un peu pouêt-pouêt par moment, et qui aurait mérité un peu plus de profondeur, mais bon, j’avoue, je suis un peu difficile…

On sent une totale complicité entre les 3 membres, chacun assumant son rôle à la perfection. Ils se sentent à l’aise dans leurs baskets, s’amusent de leur instrument et nous on est content donc on tape du pied… Ce qui est étonnant avec Taint c’est que l’on a l’impression qu’ils n’ont rien inventé, c’est un peu un mélange de Kyuss, High On Fire et EyeHateGod, mais le résultat est tellement convainquant et exécuté avec tant de personnalité que l’on n’y voit que du feu et du coup on savoure sans broncher. Et eux-mêmes évoque plutôt Led Zeppelin, Black Sabbath ou encore Fugazi comme influences (qui sont les mêmes influences pour les groupes cités ci-dessus, donc…). On peut même sentir un petit côté rentre-dedans à la Akimbo dans l’ensemble.
Même si j’ai du mal avec certains plans bateaux, en exemple la batterie au début de “Zealots & Whores”, l’intention sincère du disque nous empêche de zapper.
Le trio nous prouve aussi qu’ils savent faire varier les ambiances, notamment avec “The Ruin Of Nová Roma” et “Amaranthine“, laissant ainsi une fenêtre ouverte qui leur permettront peut-être d’explorer de nouveaux horizons pour leur prochain album (qui devrait normalement sortir cette année, re-chouette). Et a propos d’ “Amaranthine“, qui traite de la perte de l'innocence dans notre société actuelle, on peut se délecter de la voix très agréable de la chanteuse Sian du groupe Kosheen, qui avait rencontré le groupe lors d’un concert à Bristol, et qui se marie fort bien à la musique des Gallois. Pour revenir aux paroles, les textes de l’album gravitent autour d’une parabole entre la grandiloquence et l’avarice de notre société consommatrice actuelle et la gloutonnerie et la barbarie de l'empire romain antique. Tout un programme.
La voix de James "Jimbob" Isaac est elle aussi agréable et diversifiée, se jouant de chanter de diverses manières, ni trop en avant, ni trop en retrait, ce qui rend ce disque tout sauf linéaire. A noter aussi que Mônsieur "Jimbob" s’est chargé lui-même de l’artwork fort plaisant et séduisant de cet album monstrueux, qui figure aisément en bonne place de mon top ten 2006!

Tout comme Capricorns, ce “The Ruin Of Nová Roma“ est sortit en Angleterre en octobre 2005 sur Rise Above, le label de Lee Dorian de Cathedral. Ce fut même la première sortie du label (papa Dorian peut être fier!). Il sortira une année plus tard dans le reste de l’Europe.

Après avoir joué aux côtés de groupes comme Avail, Boy Sets Fire, Converge, Will Haven, Cathedral Clutch, Cursed, Blutch, et Knut entre-autre, ils vont démarrer une tournée mortelle en Angleterre en avril avec Clutch et The Sword.
On leur souhaite bien du plaisir…
photo de Sam
le 21/02/2007

6 COMMENTAIRES

Pidji

Pidji le 21/02/2007 à 11:37:58

Yeah ! Super chronique pour un album mortel, vraiment...

Sam

Sam le 21/02/2007 à 11:56:39

merci merci :-)

mat(taw)

mat(taw) le 21/02/2007 à 13:15:30

certains noms que tu citent pourrait servir à des exercices d'élocution si tu les dis vite, genre: BOTCH -CLUTCH - CURSED - KNUT ... ok j'arrete de polluer les commentaires c'est bon...

Sam

Sam le 21/02/2007 à 13:29:24

nan mais t'as raison, essaie ça:

BLOWN-BREACH-BOTCH-BLUTCH-CLUTCH-CURSED-BURST-KNUT

on devrait inculquer ça à l'école... :-)

mat(taw)

mat(taw) le 21/02/2007 à 15:29:23

ou dans les cours de théâtre aussi ;)

viking jazz

viking jazz le 21/02/2007 à 18:07:08

putain d'énorme cet album !!!!!!!!! en plus en live, ca pete :)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Ccw - Uprising
Chronique

Ccw - Uprising

Le 24/10/2017

Rammstein - S/t
Chronique

Rammstein - S/t

Le 26/06/2020