Geneva - EP

Geneva - "EP"
chronique Geneva - EP
Un groupe commence la plupart du temps par un EP, avec plus ou mois de brio. Geneva ne déroge pas à la règle et propose donc de nous faire découvrir leur musique via ce disque finalement assez long (35 minutes pour 7 titres, certains groupes en auraient fait un album en rajoutant 2-3 interludes). Avant que vous ne vous posiez la question, le groupe ne fait pas partie de la scène Suisse (même si musicalement, on pourrait aisément les rapprocher de Genève!). Non non, les gars viennent de Valence. Rien à voir donc. Même si en regardant une carte, on se rends compte que ce n'est pas si loin. Mais je m'égare !!!

D'entrée de jeu on voit à peu près où le groupe va nous emmener, dans un post hardcore plus ou moins rythmé selon leur envie, avec des riffs métalliques bien sympas (sur "Fallen" par exemple). La voix est criée, aigue, et me fait penser un peu au chanteur de Yakuza (groupe mélangeant metal, HxC et jazz). D'ailleurs le refrain de "White blood" trotte dans la tête grâce à cette voix écorchée et mélodique en même temps. La dernière piste avec son titre à la con "(6x6x10)+I(3)") est vraiment superbe, et pour le coup me rappelle les suédois de Cult of Luna. Ce n'est pas pour me déplaire, j'adore.

Le son est bon, les compos sont intéressantes, par contre je trouve cela dommage d'avoir coupé le dernier titre ("(6x6x10)+I(3)") comme ils l'ont fait, un peu à la manière de EARTHTONE9 sur "Arc tan gent"; on reste sur notre faim car l'envie de rallonger ce titre bout dans la tête. Mais cette idée de nous donner envie d'attendre impatiemment la suite fonctionne à merveille, bien vu. Simplement, il faudra tout de même éviter de trop afficher ses influences, car pour un EP c'est vraiment bon, mais il faudra confirmer par la suite en prouvant que le groupe n'est pas qu'un parmi d'autres.

Bref, pour un premier jet les Geneva s'en sortent à merveille, oscillant aisément entre Cult of Luna et Isis par exemple (pour vous citer les plus connus bien sûr). Ce style musical fait un sacré paquet d'émules en ce moment, espérons seulement que le genre ne s'éssoufle pas trop vite, à la manière d'autres courants que vous connaissez très bien, et qui ont finalement sombré dans le ridicule. Mais nous n'en sommes pas là, car avec cet EP, Geneva nous promets de bien belles choses à venir.
photo de Pidji
le 15/02/2006

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements