Green Day - iTré!

Chronique CD album (46:35)

chronique Green Day - iTré!

La trilogie de Green Day s'achèvera donc sur l'album le plus minable de la carrière du groupe... Le précédent et second volet du triptyque – iDos! - était déjà purement crétin, mais alors là on racle le fond de l'abîme de la niaiserie!!! Bref, voyage au bout de l'emmerde...

 

On va éviter de perdre trop de temps à parler de ce disque qui mérite à peine une ou deux écoutes pour être parfaitement analysé. Sachez simplement qu'en comparaison iDos! était un album morbide et brutal. iTré! se compose donc de douze comptines qui suintent de guimauve. Jamais ce flan rose bonbon ne sera agité par la moindre étincelle d'énergie. Green Day se vautre lamentablement dans des petites chansons nunuches qui sentent le slow baveux des années 60. On a l'impression de se farcir un épisode de Dawson tant tout est bien propret et débile. Ca fera sans doute danser dans les boums d'adolescents où ça se bécotera gentiment... mais sans la langue, on peut avoir des bébés comme ça!

 

Des riffs affligeants de pauvreté, des refrains Pop ineptes à peine dignes de Superbus ou de Carly Rae Jepsen...  Niveau ambiance, on est terrassé par la connerie générale. Ca sonne comme du Beatles de fond de poubelle mélangé à des chants de Noël pour puceaux acnéiques. C'est nul, vide, inutile, péteux, faiblard, castré... aussi abject et méprisable que le pseudo Rock endorsé par la Walt Disney Company.

 

Si votre petite cousine de 12 ans vient de se faire plaquer par son petit copain, offrez-lui cette bouse... avec un poster de dauphins, ça lui fera plaisir.

 

J'écouterai Insomniac quand je foutrai ce iTré! au brasier.

photo de Cobra Commander
le 09/02/2013

4 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 09/02/2013 à 10:58:55

Green Day a toujours été, toute époque confondue, le Mickey du Punk ricain.
Donc rien d'étonnant.

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 09/02/2013 à 14:03:51

(Jean-Pierre Coffe Style) ^^

cglaume

cglaume le 09/02/2013 à 15:29:56

Un intérêt à cet album quand même: c'est l'occasion rêvée de lire / écrire une chronique lapidaire truculente !! :))

PogoTiM

PogoTiM le 09/02/2013 à 20:28:28

Niveau niaiserie on se rapproche du picnic of love d'anal cunt, le 2nd degré en moins.
Bref un bon défouloir pour notre chroniqueur ^^

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Integrity - Palm sunday
Allobrogia - Sonnocingos