Green Day - Father Of All Motherfuckers

Chronique CD album (26:12)

chronique Green Day - Father Of All Motherfuckers

(What will it be like) "When I Get Old" - Descendents

 

Vous avez tous entendu parler de docteur Jekyll et de M. Hyde, ou De Gainsbourg et Gainsbarre ? Les raisons de la transformation sont multiples et pas forcément évidentes. Il en va de même pour Green Day quand il se transforma en, Green Dave sur ¡Tré!. Quand le spécialiste du Death d'Amérique du Sud sieur Cobra Commander se penche sur le sujet c'est dire si c'est sérieux ! Je vous invite fortement à vous pencher sur son analyse qui commence ici sur Dookie, et se termine sur ¡Tré!. Entre Day et Dave, du tout et du rien, du bon et du mauvais, du concept et du débile, du rock et de la barbapapa. Autant en emporte le temps.

 

Quand un groupe tient sur la durée, même pour le meilleur et pour le pire, on ne peut pas lui reprocher d'évoluer, de changer, d'essayer de nouvelles choses, ou même, tout simplement, de s'améliorer, bref, de surprendre l'auditeur sur un nouvel album. Ici, si c'est assez difficile de dire s'ils se sont améliorés niveau composition, on peut dire qu'ils ont réussi la surprise tant cet album sonne, surprenant ! Je ne l'avais pas vu venir. Par rapport à l'idée que l'on peut se faire d'un album de Green Day.

Au final, dans tous ce capharnaüm évoqué plus haut, une fois l'album écouté on se dit que l'on peut maintenant reconnaître Green Day quand ils ne font pas du Green Day. Je pense que sur cet album il n'y a pratiquement aucun titre qui ressemble à ce que j'aurais pu attendre d'eux. Par contre il y a tout le reste, dont notamment, et haut les mains, les Arctic Monkeys, The Black Keys ou Eagles Of Death Metal. Production, chant, choeurs, mélodies… avec une incroyable dose de « oh year » et de handclaps tout au long de l'album (tout en sachant qu'ils avaient déjà pratiqué le Arctic Monkeys sur ¡Uno! avec par exemple et surtout "Kill The DJ" - touche Franz Ferdinandel en plus - ou "Troublemaker"). La ressemblance est flagrante ! Et puis toujours de la teenage pop FM comme ils le chantent fort sur "I Was a Teenage Teenager" ou "Graffitia". Et aussi un "Stab You In The Heart" avec le même refrain que "Jailhouse Rock" d'Elvis. Incroyable tant cet album est un pastiche. Du rock 60's à la Pop 2K, avec un énorme point sur les groupes qui ont eu du succès il y a 10 ans (mais pourquoi donc ce focus sur cette période?). Jusqu'à l'ultime, puisque sur "Junkies On a High" une mélodie rappellera "Boulevard Of Broken Dreams". Du pastiche on passerait à l'autoparodie. Seraient-ils donc restés des motherfuckers WTF ? Ou serait-ce un album de fin de contrat avec le label comme certains le pensent ? Vous avez 26 minutes et 12 secondes, la durée de l'album, pour faire votre choix.

 

Du coup, on ne sait plus pour qui est cet album, pas forcément pour les fans de Green Day, pas pour les fans de « punk rock » sérieux, mais plutôt pour ceux qui font des boom, des barbecue, ou juste envie de mettre une musique légère quand il y a du monde à la maison. En bref pour ceux qui veulent juste passer du bon temps sans se triturer le cerveau. Mais, mais, merde, ce sont les arguments de ceux qui se justifient de regarder des émissions de télé-réalité ! Ce qui ferait donc de Father Of All Motherfuckers la musique de ce Brave New World ???

Holy Shit Mortimer !

photo de R.Savary
le 08/02/2020

7 COMMENTAIRES

Freaks

Freaks le 08/02/2020 à 11:02:12

D'accord avec toi, au moins aussi désespérant que le dernier Anti-Flag.

pidji

pidji le 08/02/2020 à 20:29:40

en effet, étrange ce disque. J'y ai cru que quelques secondes. "American idiot" restera encore leur dernier bon album.

Erza

Erza le 09/02/2020 à 21:00:47

Bonsoir,
Dans vos commentaires n'auriez-vous pas oublié un précurseur et modeste bassiste ?
Je le sais car il est à l'origine de votre pseudo groupe : ENFOIRÉS !!!..
RÉPONSE ATTENDUE ET FIÇA!!!..

pidji

pidji le 09/02/2020 à 21:58:16

Heu, quoi ?

Freaks

Freaks le 10/02/2020 à 07:19:56

C'est qui l'affreux là qui souffre d'une impérativite?
et ta question sinon c'est quoi?

Vincent Bouvier

Vincent Bouvier le 10/02/2020 à 07:44:20

Ouaip. C'est moche la drogue. ( Et ça vaut aussi pour la pochette d'album...)

..:: Binass ::..

..:: Binass ::.. le 16/02/2020 à 14:10:37

Arrête même sous drogue ça aurait plus beau cette pochette x)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements