Havukruunu - Uinuos Syömein Sota

Chronique Vinyle 12"

chronique Havukruunu - Uinuos Syömein Sota

Désormais à quatre, Havukruunu semble mener un combat d’arrière garde : celui du Pagan Black Folk Machin.

En effet, l’année 2020 n’est point riche en la matière, loin s’en faut. A croire que le genre tombe en désuétude avec l’absence des cadors de la scène.

Mise à part Finntroll

 

Qu’importe, les Finlandais repartent au combat, brandissant toujours l’étendard de Bathory et des darons de Moonsorrow, sans instrument chelou.

Sur Uinuos Syömein Sota (La guerre dans mon cœur), Havukruunu se lance donc, au cœur de la meule, le fer brandi bien haut, l’hydromel saturant le sang pour lutter contre la peur et éviter de se pisser dessus. Car ça fait pas bien guerrier… de mouiller son kilt au milieu de la baston.

 

WAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARGH !!!!!! 

(cri du gros crétin voulant mourir jeune pour la gloire et sa patrie de débiles) 

 

Le furieux premier morceau envoie ainsi ses mélodies fracassantes et sa rythmique soutenue, tenant la ligne, malgré ses presque 6 minutes de durée. Les chœurs épiques et théâtrales forment un tout parfait avec le chant lead féroce et hurlé d’un Stefan, plus vengeur que Thor auquel on a choucratté son tournevis.

 

Par les poils pubiens de Freyja, que cette ouverture respire le sang chaudement répandu et la neige d’une forêt septentrionale, malgré le réchauffement climatique, en partie dû à ton SUV de merde, toi lecteur !!!!!

Je vous rappelle, aussi, que la violence c’est pas bien car il ne faut pas glorifier à tout va, les trucs qui font du mal comme le droit de vote, les légumes et la religion.

 

Affichant leur style, tout en conservant les ingrédients de leurs précédents chapitres de leurs aventures, les Finlandais se montrent, ici, d’une cohérence à toute épreuve.

La production gratte moins les conduits tout en maintenant une aspect charnel et naturel. Mmm Mmm yummy hein ?

Ainsi, les incartades de Heavy classique personnifiées principalement dans les soli, font toujours de la lap dance autour d’un chêne pour brancher son païen amouraché. Forcement, ça irrite un peu l’entrecuisse, rapport à l’écorce.

Cependant, le riffing rapide et inspiré, nous démontre tous les bienfaits d’un Black Metal de tradition en mode bûcheron.

 

Havukruunu ne s’écoute pas cul nu mais ceint d’un pagne en fourrure de belette à la Manowar. 

De toute façon, le Black Metal des Bois, y’a que ça de vrai. 

photo de Crom-Cruach
le 18/01/2021

2 COMMENTAIRES

Seisachtheion

Seisachtheion le 18/01/2021 à 09:09:45

Naturmacht, très très bon label
Havukruunu - Uinuos Syömein Sota, très bon album (dans mon Top 15 2020, en queue certes)

cglaume

cglaume le 18/01/2021 à 20:19:28

En queue... De pelle au thon ?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021