Hyro The Hero - Worst Behavior

Chronique Maxi-cd / EP (12:38)

chronique Hyro The Hero - Worst Behavior

La dernière fois que la maison C&C vous causait de Hyron Louis Fenton Jr., le groupe de ce dernier s’appelait encore Hyro Da Hero – ce qui faisait ‘achement plus « dans la place, Gros », vous en conviendrez. C’était il y a presque 12 ans, à l’occasion de la sortie de Birth, School, Work, Death, un premier album carrément sympatoche bien que plus à même de caresser les vieux fusionophiles dans le sens de la calvitie que d’initier une nouvelle révolution musicale. Et à vous on peut l’avouer : on avait depuis perdu de vue le bonhomme… Croyez-vous que, parce que l’on regardait ailleurs, celui-ci avait lâché l’affaire ? Du tout. Avec la maturité, le « DA » est devenu « THE ». Puis est arrivé un deuxième album, Flagged Channel, en 2018. En envoyé spécial consciencieux, votre interlocuteur est allé vérifier ce que la bête a dans le ventre. Pas de grosse surprise par rapport à ce que nous disait Geoffrey six ans plus tôt : la Fusion Rap Metal proposée y est à nouveau un savant mix de RATMeries et de Hip-Hop plus typé « ze flow of da ghetto » que la moyenne, la mixture s’avérant vraiment efficace, mais parfois franchement trop proche du registre de Zack de la Rocha et Tom Morello (on frôle le copier-coller pur et simple sur « We Ain’t Afraid » et « Let The Snake Show »). Sans parler d’emprunts autres, plus ou moins flagrants selon le cas (cf. Pantera sur « Killas Are Comin » par exemple).

 

« Bon alors, il en arrive aux années 20s ou bien ? »

 

Oui oui, minute Ruth ! Ces derniers temps le loustic est allé s’acoquiner avec de plus en plus de peoples. Jusqu’à ce qu’en avril 2022 sorte l’EP Kids Against The Monsters, bricolé en compagnie de Corey Taylor (Slipknot), David Draiman (Disturbed) et Chad Gray (Mudvayne) – pour s’en tenir aux plus connus. Résultat : 4 titres à la rébellion de plus en plus calibrée pour les ondes de Radio Cartable. Au summum de l’esthétique « Ado & McDo », le groupe nous y démoule un « FU2 » trop pas-content-vénère balançant du « Fuck You ! » sur fond de trémolos vocodés à la mode Black M… Sacrebleu, Fever 333 aurait-il fait des émules ? Forcément, quand même pas 6 mois plus tard Worst Behavior est venu frapper à sa porte, il était à deux doigts de lui dire d’aller voir dans le collège d'à côté s'il y était, le lapin échaudé craignant l'eau froide !

 

… Sauf que c’eut été une méchante erreur !

 

À croire qu’Hyro est sévèrement bipolaire. Ou qu’ils sont deux, lui et un jumeau de frérot. Après tout, Dupond DA et un Dupont THE, ça s’est déjà vu en d'autres temps et d'autres bulles... Ceci expliquerait que, malgré quelques traces persistantes de teeneries niaiseuses et cette inaltérable volonté de multiplier les collaborations (cette fois c'est Mick Mars de Mötley Crüe et Danny Worsnop d’Asking Alexandria qui s'y collent), ce nouvel EP soit contre toutes attentes une méga baffe. De celles qui laissent espérer un grand retour à la Fusion des Body Count et Urban Dance Squad, loin de la gelée rappée de plus en plus Insta-friendly prodiguée par l’EP précédent.

 

Démarrant sur un pur riff à la Red Hot, puis embrayant sur de gros beats bien baveux, « Who’s That Playing On The Radio » allie la gouaille de Zack Against The Machine, un putain de gros refrain Rock qui fait mouche, et la puissance rythmique des zics de Gangsta-DJ. Bam, gros hit dans nos faces ravies ! À noter que ledit missile a trouvé sa place sur la B.O. du film The Retaliators – dont vous ne me ferez pas croire que vous aviez déjà entendu parler. Suit « Retaliation Generation », aussi appelé « La Marche du Gorille Empereur » par un groupe de lapins crétins de mes amis. Avançant comme un bodybuilder tatoué sur fond de légère mélodie synthétique, le morceau ne souffre que de deux défauts : 1) un refrain un peu faiblard 2) des « Whooo-ooooh » et une courte intervention de Spencer Charnas (Ice Nine Kills) sentant un peu trop le roudoudou teen. Mais si on veut bien fermer les yeux sur ce dernier écart, on se retrouve face à une piste au groove mauvais qui ramène sans ménagement notre nuque à l’âge de pierre. Tuerie parmi les tueries de cette EP, le morceau-titre fait feu de tout bois : tension intelligemment cinémato-dramatique, flow Rap ulcéré, beats maousses tout de grosses basses vêtus, belles stridulations électroïdes, menace latente… On est ici dans l’énergie pure, la mandale avec impression 3D des phalanges sur l’arcade sourcilière : Rhaa Lovely ! Quatrième et dernier mousquetaire de l’EP, « Senses » tente un mariage pour le moins incongru entre décharges Vénère-core cinglantes et… douce mélodie éthérée qui pourrait tout aussi bien figurer sur un album de K-Pop ! Sauf que, faites-moi confiance, le violent et juteux effet de contraste empêche de jeter ses enceintes par la fenêtre, d’autant que la chose se finit sur une ultime mosherie rouge écarlate permettant à nos cervicales de reprendre le contrôle de la situation.

 

Bilan : le retour du Rap Metal en haut de l’affiche, c’est pour bientôt, mais ouiiii ! Pour être honnête, on aurait préféré que nulle trace de mièvreries à la Fever 333 ne figure au sein de ces 4 titres. N’empêche, malgré ce petit faux pas et le souvenir plutôt désagréable de Kids Against The Monsters, Worst Behavior nous donne vraiment envie de croire qu’on a trouvé en ce Hyro cuvée 2022 le nouveau héraut des musiques "métissénervées".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chronique, version courte: alors qu’il errait jusqu’ici entre le « Sympa, mais pas super innovant » et le « Attention : public de Fever 333 en vue ! », Hyro The Hyro nous claque un Worst Behavior sorti de nulle part qui redonne espoir en la vie (un peu) et la Fusion Rap Metal (beaucoup).

 

photo de Cglaume
le 28/11/2022

7 COMMENTAIRES

noideaforid

noideaforid le 30/11/2022 à 13:13:22

Et Hed PE c'est ton truc? parce que après l'écoute de Hyro the Hyro j'ai eu l'envie d'un Hed PE

cglaume

cglaume le 30/11/2022 à 13:21:19

Damn’ Hed(pe), ça fait longtemps ! Je me rappelle un peu du premier…

noideaforid

noideaforid le 30/11/2022 à 17:37:06

Ils datent mais deux albums sont vraiment cools pour le côté Fusion Rap Metal : Back 2 Base X (2006)  remastered cette année et New world orphans (2009) qui contient quelques pépites. et il n'y a pas le côté Fever 333, que tu aimes tant :D mais je pense que tu trouveras du plaisir. 

cglaume

cglaume le 30/11/2022 à 19:06:37

A ajouter dans la longue liste de mes impasses à rattraper… Merci !

pidji

pidji le 30/11/2022 à 21:40:18

Le premier (hed)pe est vraiment top !

cglaume

cglaume le 01/12/2022 à 08:16:52

Ah putain j’avais pas mis les parenthèses au bon endroit 😅

noideaforid

noideaforid le 01/12/2022 à 12:02:52

Et des point à P.E.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements