In Lingua Mortua - Salon des Refusés

Chronique CD album (44:46)

chronique In Lingua Mortua - Salon des Refusés

Je suis assez d’accord avec ce qu’a écrit le label à propos de Salon des Refusés à l’occasion de la sortie en vinyle de l’album, initialement publié en 2010 de manière complètement confidentielle en CD. En effet, il est assez incompréhensible, au regard des musiciens impliqués dans le projet, que le second album du groupe, qu'on en est pas plus entendu parler, surtout moi. « Beaucoup n’ont peut-être pas entendu parler de cet album malgré ses crédits ressemblant à un hall of fame des visionnaires du Black Metal »: Jørgen Munkeby (le Shining norvégien ), Niklas Kvarforth (le Shining suédois), Trondr Nefas (Kvist, Urgehal, Beastcraft), Thebon (Keep of Kalessin), Ketil Vestrum Einarsen (Jaga Jazzist), Jacob Holm-Lupo (White Willow) et Thomas Myrvold (Beastcraft). Pour clore le chapitre « histoire », le groupe a sorti un premier disque en 2007, Bellowing Sea - Racked By Tempest.

 

Malgré ce que peut laisser entendre son titre, Salon Des Refusés n’est pas l’œuvre d’un groupe français mais bien des Norvégiens, enfin surtout un Lars Fredrik Frøislie (ex Ásmegin, auteur d’un très bon Hin Vordende Sod & Sø en 2003). Au programme du Black Metal d’avant-garde pur jus Fleurety.

N’oubliez pas:

 

L’album possède tous les ingrédients pour en faire un classique du genre. Au premier chef, on trouve une soif viscérale quasi inextinguible d’expérimenter. Alors que certaines formations en font une fin en soi, cet aspect semble faire partie intégrante de l’ADN d’In Lingua Mortua. J’y retrouve avec plaisir l’esprit innovateur des groupes norvégiens des années 90 qui inventaient sans cesse parce que tout était à créer.

 

Fort heureusement, il ne cherche à singer aucune des figures tutélaires de cette glorieuse époque. Ne cherchez pas un ersatz de VBE, d’Arcturus ou d’Ulver, vous en serez pour vos frais. Préparez-vous plutôt à accueillir une déferlante Black Metal raffinée et extrêmement (bien) écrite. Mélodique, sa musique met en valeur les nombreux arrangements, saxo, mandoline, contre-basse, flûte... La majorité du chant est assuré par Niklas Kvarforth, qui délivre une prestation solide avec son timbre aisément reconnaissable.

 

Cet album, malgré sa sortie initiale confidentielle, peut être vu comme une pièce fondatrice d'une genre sans cesse en mouvement. J'en veux pour preuve ces quelques mots de Jørgen Munkeby, à propos de sa participation au Salon Des Refusés : [Lars Fredrik Frøislie] was the first person to invite me to play sax in a black metal setting, and in so doing, contributed strongly to SHINING’s later development of the Blackjazz genre ».

photo de Xuaterc
le 20/07/2022

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements