Intronaut - The Direction Of Last Things

Chronique CD album (46:03)

chronique Intronaut - The Direction Of Last Things

Mon groupe chouchou de Los Angeles revient après un Habitual Levitations un peu mitigé et moins inspiré que le parfait Valley Of Smoke avec ce Direction Of Last Things dont l'artwork nous rappelle beaucoup le très bon Prehistoricism. Un retour aux sources ?

 

Moins rentre-dedans dans l'ensemble (quoi que "The Pleasant Surprise" nous ferait dire le contraire) mais renouant avec des parties jazz inspirées et virtuoses ("Fast Worms") tout autant que les envolées "post" ("Digital Gerrymandering", et surtout le très calme "The Unlikely Event Of A Water Landing") qu'ils maitrisent à la perfection.
Si l'ambiance plutôt aérienne de l'ensemble du disque est tout à fait cohérente et plaisante à l'écoute (comme sur les deux précédents) on notera l'étonnant titre éponyme qui vient contraster cependant avec ces belles atmosphères. Plus enlevé et plus sombre, nous rappelant un peu leur première période allant chercher du côté de Meshuggah une ambiance sulfureuse et plus confinée. Assez intéressant de retrouver le groupe sur ce registre qui leur allait bien sur l'excellent Void et qu'ils ont depuis mis de côté pour s'envoler avec plus de légèreté vers un metal léché d'une finesse rare.
Le chant quant à lui s'ouvre de plus en plus et colore à merveille les paysages dépeints par le groupe, soulignant les passages plus atmosphériques ou donnant plus de clarté sur les parties les plus lourdes du disque. Rien de choquant donc, on avance en terrain connu, efficace et maitrisé.
 

Globalement aucun point noir sur ce joli tableau que nous dresse là Intronaut. La prod est fine, tout le monde joue à merveille, les subtilités rythmique de Danny Walker (Uphill Battle, Exhumed) font toujours mouche, la basse fretless nous raccroche au touché jazz que le combo affectionne particulièrement et j'en passe. En bref tout colle parfaitement pour faire de ce disque  un très bon opus dans la discographie du groupe. Mais -vous l'attendiez- je pourrais juste reprocher à ce disque d'être un peu quelconque. Pas de tube, pas d'évolution dans la musique du groupe, on reste sur un bon album d'Intronaut qui n'apporte rien de plus que des bons morceaux, peut-être plus trop dans l'air du temps pour véritablement marquer les esprits sans doute. Toujours agréable, loin d'être dispensable, mais pas au point d'être un incontournable.

photo de Viking Jazz
le 05/02/2016

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements