Machine Head - Machine Fucking Head Live

Machine Head - "Machine Fucking Head Live"
chronique Machine Head - Machine Fucking Head Live

Pas la peine de faire semblant ni de vous cacher, je sais bien que vous avez regardé le pseudo, la note et baragouiné une ou deux insanités en ma faveur. Mais soyez sincères aussi, vous ne vous attendiez pas à lire une bafouille dithyrambique vu que ce live est tiré de la tournée promotionnelle de Unto The Locust. Chronique de mon cœur que Maxime et Julien ces deux p'tit bichons n'ont pas supporté, alors que les gentils fans se rassure j'ai pas changé d'avis depuis ma précédente chro de Machine Head.

 

Je commence par quoi : dire du mal du chanteur ou du choix de la track-list ???

C'est décidé, je commence par la track-list, il y a quand même deux morceaux période Ahrue Luster, il va bien y avoir deux ou trois érudits pour me signaler leur affection particulière à ces deux disques monumentaux dans la carrière de Machine Head. Deux disques totalement sous-estimés par les aigris comme-moi qui n'y voient là qu'un virement purement commercial mais comme Maxime et Julien vous l'ont signalé je suis une burne et les changements/évolutions de style dans une carrière toute tracée c'est forcément judicieux et très bon. Soit, je veux bien faire preuve d'ouverture d'esprit mais mettre "Bulldozer" et "The blood, the sweat, the tears", et faire l'impasse sur "Take My Scars" ça me rends malade. Les mecs préfèrent n'oublier personne que de faire plaisir à leurs fans de base qui les suivent depuis plus de quinze ans ; car s'il y a bien deux disques dont on en à rien à foutre c'est bien The Burning red et Supercharger, mais que voulez-vous c'est comme ça. Il y a quand même le " Davidian" habituel pour clôturer le concert, "Old" complètement loupé (joué trop vite, pas de groove d'époque et beaucoup trop d'esbroufe aux guitares) et le seul représentant de The More Thing Change est "Ten Ton Hammer", joué avec ces harmoniques, son chant haché à la bonne cadence, la paire basse-batterie réanimant l'esprit d' antan.

 

Bonne surprise sur "This Is The End" puisque Robbert se fait doubler au chant (oui, car sur la plupart des passages clairs Rob est à la limite de la justesse mais pas forcément du bon côté, c'est pas aussi catastrophique que Burton C Bell mais c'est pas le meilleur tour de chant déjà entendu ; pour vous en persuader écoutez "Beautiful Morning", un carnage !

Par contre "Locust" passe beaucoup mieux en live que sur CD, "Who We Are" est joué en mettant en avant la rythmique, le chant est encore une fois limite, mais le passage en voix claire a pas mal de gueule, le solo fait stade, la rythmique fait stade, ce morceau est fait pour faire remuer un stade de chevelus, et ça marche. Mais pour moi la grande surprise c'est "Imperium", la claque : on a le droit à des harmoniques, une batterie thrash, une rythmique groovy, un passage en chant clair un peu patraque mais là on pardonne, car ça fait tout le charme du live.

 

Parlons de l'enrobage: le son est bon très bon mais il a dû être très retravaillé : on entend bien le public en début et fin de morceaux, ainsi que sur les refrains repris en chœur comme il se doit, mais pas trop autrement... Sinon il y a aussi du kitch : l'intro du concert déjà, ultra nulle en cd et carrément kitchissisme en live. Autre "truc" hallucinant : Rob qui hurle au loup pendant "Old" (toi aussi lève le poing et hurle au loup avec Machine Head !!! trop la classe). Sinon j'ai mis 5/10 puisque les autres morceaux non cités ont un peu plus de gueule en live qu'en cd : c'est surtout vrai pour les morceaux de Into the locust.

 

Achat ou pas achat : pas achat je pense qu'il vaut mieux ce trouver un bootleg de la tournée The More Thing Change, le son ne sera pas catastrophique (si prise soundbord) et la tracklist sera un poil pus bandante..

photo de Sepulturastaman
le 07/01/2013

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Power Trip - Nightmare Logic
Kombur - Catharsis