Massgrav - Still The Kings

Massgrav - "Still The Kings"
chronique Massgrav - Still The Kings

À trop attendre la sortie du split 10" Blood I Bleed/Lycanthrophy, j'en ai oublié la nouvelle galette de Massgrav.

 

Et c'est le cœur brisé que je vais vous parler une fois de plus du pays de mon cœur ravagé par une rupture douloureuse et abrupte ; oui parce que préférer une tronche de cake à dou-dou, il y a de quoi vouloir sentir le napalm au p'tit matin. C'est donc pour laver mon cœur que j'écoute cette nouvelle rondelle de grind. Vous vous souvenez du concept de 29/09 qui consiste à canaliser sa haine par la violence ??? Bah là, ce sera la même en chronique.

 

Quand je pense que j'étais prêt à aller friter le dragon en cas de rapt, de me mettre au suédois ; pour elle je serais même allé jusqu'au mariage, mais que voulez-vous le palais manquera définitivement de poil et de charisme. Non mais sincèrement, vous avez-vu les hommes de la royauté ? Déjà y a pas de poils, le futur roi a une coupe de ronce plaquée, y a rien qui dépasse, lui aussi fait ça à la colle à bois ??? Mon ex-futur beau frère a une tronche américano-italo et les épaules qui tombent, je ne ferais pas de commentaire sur ce qui aurait du être beau-papa c'est le seul du lot qui porte bien la veste. Quand à tronche de cake... Euh dans le genre futur vieux beauf pédant et charisme de tinette... Oui je suis jaloux !!! que ce soit lui et pas moi !

 

Ce qui est bizarre avec ce disque c'est que je n'ai pas réussi à rentrer immédiatement dedans. Chose d'autant plus étrange qu'en matière de grind/power-violence ou autre joyeusetés fastcore, je suis tout ou rien et très rapidement (enfin de ce que je peux être rapide entendons-nous bien). Mais là c'était ni 0 ni 1, c'était "je reste connement sur le pas de la porte". Alors si même la power-violence me trahis, où vais-je ???

 

C'est après un court répit que logiquement je choisis d'apprécier cet album. Les raisons : je trouve le chant tip-top, oscillant entre punk-hardcore et grindcore à skate, mais pas cool la planche à roulette, ici c'est planche à roulette de l'enfer sauce thrash/fastcore, ça aboie, ça crie, ça se répond, ça se double avec en plus le côté exotique de la langue suédoise. C'est massif mais pas gras, avec une bonne pêche sur tout le chant.

Par rapport aux précédentes sorties du trio, je trouve Still The Kings plus punk, tout crusté, beaucoup moins grindcore massif ; ce disque est plus incisif, toujours à fond les ballons mais en plus léger, plus punk-hardcore tout clous sortis que véritablement grindcore.

 

Achat ou pas achat ? Achat du cd mais pas du vinyle à 18€, j'ai pas vendu mon cul au rock'n'roll !

photo de Sepulturastaman
le 03/12/2012

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019