S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Moonreich - "Pillars of Detest"

Moonreich - "Pillars of Detest"
chronique Moonreich - Pillars of Detest
7/10 0

Acheter Moonreich Pillars of Detest sur Amazon

CD album CD album (49:25)

 

Style musical : 

Black metal

 

Année : 

2015

 

Tracklist :

Ad Nauseam
Believe & Behead
Long Time Awaited Funeral
Sheïtan
Pillar of Detest - World Shroud
All Born Sick
Freikorps
Death Winged Majesty

 

Label : 

Les Acteurs de l'Ombre Productions

 

Lieu d'enregistrement : 

Hybreed Studio
Dans le même style :
Abduction - Une ombre régit les ombres

Le plus souvent, le black metal est le reflet de l'âme de son créateur. A plus forte raison lorsqu'il s'agit d'un one-man-band. Moonreich ne déroge pas à cette règle. Quatrième et dernière sortie automnale des Acteurs de l'Ombre, qui croit fort en ses poulains avec une promo intense mais efficace, l'artwork de ce nouvel album du parisien annonce tout de suite la couleur (ou plutôt l'absence de couleurs). Fièrement installé sur un trône et entouré de fauves, le sujet central de cette mise en scène pose dans toute sa majesté et sa noirceur, reflet fidèle du contenu de ce Pillars of Detest.

 

Doté d'un production tranchante et claire, cette dernière permet à ce troisième album de sonner comme un véritable concentré de misanthropie où chaque instrument parvient à se faire entendre. Mais c'est peut être là le principal point faible du disque, le son est à mon goût trop propre, en particulier les guitares ; on parle de black metal, pas de djent. Il faut de la crasse et de la poussière, du sang et de la haine. En tout cas, cela permet de bien mettre en avant la qualité de composition du musicien, également connu pour son implication dans Glorior Belli.

 

Largement influencé par la scène suédoise, la musique du combo est rapide, très rapide parfois, dissonante, au service de riffs puissants et épiques. Mais il n'hésite pas à varier les plaisirs, avec des influences heavy et à partir de « Sheïtan », la quatrième piste instrumentale, plus proche du post-black que de Marduk, plus lent et atmosphérique. Suit « Pillar of Detest - World Shroud », véritable patchwork, qui commence par un riff typé R 'n'R, son passage central lourd limite doom et le final qu'on croirait composé par les frères Duplantier. L'album se clôt sur « Death Winged Majesty », longue pièce à la limite du progressif.

 

Un bon album a mettre au crédit du parisien Weddir qui prouve tout son talent de compositeur sur un album froid et noir, cependant un peu trop lisse où aucune piste ne se démarque réellemment.

photo de Xuaterc
le 23/10/2015

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

New Bomb Turks à Paris le 10 juillet 2017 : 2x2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Gojira - The way of all flesh

Évènements

ALESTORM au Transbordeur à Villeurbanne le 18 octobre 2017IGORRR + PRYAPISME au CCO à Villeurbanne le 16 novembre 2017TEXTURES au CCO à Villeurbanne le 12 novembre 2017WITHIN THE RUINS au Ferrailleur à Nantes le 14 août 2017CROWBAR au ferrailleur à Nantes le 15 août 2017