Necroblaspheme - Destination Nulle Part

Necroblaspheme - "Destination Nulle Part"
chronique Necroblaspheme - Destination Nulle Part
Necroblaspheme nous livre avec ce « Destination nulle part » leur second album. Les franciliens ne font vraiment pas dans la dentelle, et nous offrent un pur concentré de Death metal brutal, lourd et intense !

L’album commence avec une petite intro « All In Vain, All In Veins » très mid-tempo et particulièrement écrasante. Par la suite on s’aperçoit que Necroblaspheme est assez friand de ce type de passages massifs à la Immolation ! Ceux-ci étanr en alternance avec des plans aux rythmiques beaucoup plus rapides. Le batteur étant un ex-Antaeus, on n'a aucun mal à imaginer que niveau blasts et roulements de double-pédale, le gaillard est bien rodé ; d’ailleurs ça en est parfois carrément hallucinant comme sur «??? > I». Pour ce qui est de la diversité des tempos, on n'en demande donc pas plus, la mitraillette et le bulldozer cohabitent sans soucis !

Quant aux guitares, elles sonnent très Thrash avec un son assez gras, les riffs sont plutôt accrocheurs. Parfois on retombe plus dans le brutal death aux penchants techniques, avec des lignes de grattes beaucoup plus rapides façons Death US du genre Origin ou Hate Eternal.
La basse apporte également son grain de sel avec très souvent un gros claquement qui amorce les changements de rythme, ou tout simplement qui nous fait encore plus vibrer sur les moments les plus lourds !
En ce qui concerne le chanteur, son registre est sans conteste Brutal death, avec une voix très caverneuse, parfois presque vomissante en accord avec tous les standards du Death metal actuel. On peut aussi noter la présence de MkM (chanteur d’Antaeus) sur trois titres.

Pour le son, c'est Neb Xort du Drudenhaus studio (Anorexia Nervosa, Ultra Vomit, Trepalium…) qui s'en est occupé, contrairement à la démo et à l’album précédent qui avaient été enregistré par Francis Caste (Zuul FX, The ARRS, Grymt…).

Destination Nulle Part est un album qui devrait ravir tous les fans de gros death metal bien lourd et sans fioritures comme on en fait de moins en moins ! On peut également remarquer le travail sur un artwork assez mystérieux…
photo de Domain-of-death
le 02/02/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019