Nomads - L̶OV̶E̶ I̶T̶ O̶R̶ LEAVE IT

Nomads - "L̶OV̶E̶ I̶T̶ O̶R̶ LEAVE IT "
chronique Nomads - L̶OV̶E̶ I̶T̶ O̶R̶ LEAVE IT

Le Love It  de la pochette annonce la couleur. Son artwork également.

Les psychopathes de Nomads ne sont pas là pour prêcher l'amour, le respect et la politesse.

 

Fidèles au style développé sur leurs deux précédentes sorties terrifiantes, les Américains mêlent encore la quintessence de la musique underground haineuse.

Désolé, le Black Metal fait rire quand on écoute le gang.

Punk jusqu'à l'os, la plaque balance des titres courts, giclés comme un shoot de brown dans une veine nécrosée. Le rythme est d-crust forcément. Le propos asocial et anti-pigs, évidemment.

 

Le lifting subi par leur morceau "Slaughterhouse", déjà présent sur leur trois titres Night.Owls-Mayhem.Aficionados-Death.Seekers, renforce encore l'impact du morceau. Car Nomads a gagné en abrasion, sur les chœurs d'une barbarie totale, notamment.

Merci à Taylor Young (guitariste de Twitching Tongue et batteur de Nails) et à Brad Boatright, pour avoir capter l'essence même du groupe : souillure et puissance.

La crasse s'exprime ainsi par ce chant fielleux, balançant ses paroles comme un crotale, son venin. Les riffs tranchent dans la bidoche et dissèquent les oreilles le plus salement possible, également.

 

On a la tronche éclatée à coup de pioche. Et les membres du groupe pissent dedans.

 

Deux reprises prennent place aussi dans la tracklist : une du plus taré des Punks, GG Allin (1956- 1993) qui finissait tous ses concerts chez les flics ou à l'hosto. Un extrait des paroles du titre illustre parfaitement la mentalité de Nomads :

Fuck the pigs,

Fuck the folks

Death is where it's at

Use a gun,

Use a knife

Take some pills,

Take your life

 

La seconde est plus surprenante, The Sisters Of Mercy est, en effet, une influence majeure du mouvement gothique. Avec ce titre (tiré de l'album Floodland – 1987), l'ambiance se fait forcément plus calme, bercée par une ligne de basse plus sinistre que l'original. L'apparence est toutefois trompeuse car deux tiers de la plage  passe à la moulinette cloutée, au broyeur de burnes.

 

Écoutez, achetez ou allez crever.

photo de Crom-Cruach
le 19/05/2016

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Glassjaw - Worship and tribute
Morkobot - morto
Chronique

Morkobot - morto

Le 03/12/2009