Ossuaire (québec) - Premiers chants

Chronique CD album (40:14)

chronique Ossuaire (québec) - Premiers chants

Il y a environ mille ans, des courageux Scandinaves embarquaient dans leurs drakkars et traversaient l'Atlantique pour fonder plusieurs colonies éphémères dans ce qui deviendra bien plus tard le Canada. En 2019, des courageux Québécois investissent un studio d'enregistrement et font le chemin inverse porteurs d'une musique toute scandinave. La boucle est bouclée. En provenance de la Belle Province, Ossuaire est une formation plutôt récente, auteur d'un EP en 2016. Cette année, il publie deux albums qui donnent l'occasion à CoreAndCo de vous parler de Premiers Chants et de Derniers Chants simultanément au travers de deux chroniques croisées, la seconde étant réalisée par mon éminent collègue Seisachtheion avec qui je partage entre autres une passion pour l'Histoire et pour le Black Metal. Il est tombé totalement amoureux de cette formation. Il ne lui a pas fallu longtemps pour me convaincre de réaliser cette double chronique.



On peut dresser de nombreux parallèles entre le Québec et la Norvège. Tout d'abord, de manière assez flagrante, le climat plus que rigoureux couplé aux longues nuits boréales qui ne favorisent pas la sécrétion de vitamine D. Le poids de l'Église a été très fort dans les deux territoires au moins jusque dans la période des 30 Glorieuses, ce qui peut expliquer le sentiment anti-chrétien qui habite la moindre fibre des musiciens du groupe.



Dès les premières secondes de "Premiers Chants", on pense au Darkthrone des années 1990. La devise du Québec est "Je me souviens" et son peuple a toujours été très attaché à son passé, ainsi qu'à la langue française. Des éléments fondateurs de la musique d'Ossuaire. En effet, sa musique est un vibrant hommage aux débuts de la seconde vague de Black Metal, et non un plagiat facile. La frontière entre les deux est mince et les Québécois réussissent la gageure de ne pas tomber dans la copie stérile, travers qui plombe de nombreuses jeunes formations qui se lancent dans le Trve BM. Les années 90 ont été complètement digérées du duo d'Olso, à Satyricon (l'acoustique "Exhortation", avec ses bruits vent qui souffle, n'est pas sans rappeler Dark Medieval Times, mais aussi Wongraven). Quelques riffs et rythmiques Heavy et Thrash ("Saints Céphalophores" ou la partie centrale de "La Flamme Noire de Ge'henom") finissent d'ancrer le groupe dans cet esprit de tradition.



Ces deux albums sortis cette année sont clairement à prendre comme faisant partie d'un tout, deux oeuvres qui s'alimentent l'une l'autre, s'influencent, se répondent. J'en veux pour preuve le cycle qui s'ouvre avec le titre "Premiers Chants"...


photo de Xuaterc
le 18/12/2019

5 COMMENTAIRES

papy_cyril

papy_cyril le 18/12/2019 à 12:17:08

tu as écrit "embarquaient dans leurs drakkars", tu vas de faire défoncer par Cromy...

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 18/12/2019 à 15:03:06

Quand je sors de l'hosto suite à mon arrêt cardiaque !

Seisachtheion

Seisachtheion le 18/12/2019 à 18:26:45

Bon, je me suis pas trop trompé, on dirait ! ^^

Xuaterc

Xuaterc le 19/12/2019 à 09:47:12

J'enfile mon casque à pointes dédicacé par Travis Fimmel et je t'attends

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 19/12/2019 à 11:08:41

Si tu pouvais choper le 06 de Katheryn Winnick plutôt...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Cheveu - Bum
Chronique

Cheveu - Bum

Le 23/05/2015

Riwen - The Cold
Chronique

Riwen - The Cold

Le 20/10/2015