Ouranos - Hiérophanies

Chronique mp3 (42:19)

chronique Ouranos - Hiérophanies

Le One-man-band bordelais Ouranos est rapidement de retour après un premier EP introductif. Ce dernier n'avait pas bénéficié d'une large exposition, puisque j'ai été le seul à vous en parler. Espérons que les choses s'améliorent avec la sortie de Hiérophanie parce que, clairement, Ouranos mérite un minimum d'attention. Je sais que la fin d'année est riche en sorties de qualité mais son écoute pourra intéresser l'amateur de Black Metal cru teinté d'Ambiant.

 

Sept titres inédits composent ce premier album, il n'y en a pas de repris de Les Visions Du Vide. Le son a été amélioré, le musicien s'est une fois de plus chargé de la production, du mix et du mastering. On est loin du travail du Studio Sainte-Marthe, mais elle est amplement suffisante et raccord avec le style pratiqué. La BaR est par exemple plutôt bien programmée pour ne pas sonner trop synthétique (EZ Drummer fait des miracles).

 

L'écriture est plus fine, l'intégration des passages "Ambiant" est plus aboutie, elle se fait plus naturellement. Les éléments purement Black Metal sont également plus travaillés et plus variés, navigant entre blasts et passages plus lourds. Cela m'avait échappé à la sortie de Les Visions Du Vide, mais il se dégage de la musique d'Ouranos un feeling proche d'In The Streams Of Inferno.

 

En alternant avec intelligence les séquences de pure agression et plans atmosphériques, soutenu par des vocaux déclamés en français, Ouranos parvient à éviter l'ennui, écueil qui guette bon nombre d'albums de Black robotique.

photo de Xuaterc
le 21/01/2020

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Onslaught - VI
Chronique

Onslaught - VI

Le 13/11/2013

Psychobolia - Delightful Carnage