POISON THE WELL - Versions

Chronique CD album (42:02)

chronique POISON THE WELL - Versions
Rarement une chronique ne m'aura autant posé de cas de conscience et ne m'aura demandé autant de temps avant de me forger un avis à peu près tranché (et encore). Pourquoi donc me direz-vous? Et bien parce que j'étais ce qu'on peut appeler un amateur de PTW et que j'attendais beaucoup de cet album après les quelques (longues) années qui nous séparaient de son prédecesseur qu'était l'excellent « You come before you ». Et, à leur décharge, il est vrai qu'il fallait frapper plus que très fort pour surpasser cet album qui annonçait un groupe sûr de sa voie après un « Tear From the Red » déjà très prenant. Or, les choix et les orientations musicales d'un groupe étant ce qu'elles sont... Ce « Versions » est, non pas dans la continuité de « You come before you » mais plutôt un virage très serré là où l'on sentait déjà poindre un tout petit début de courbe.


Soyons honnêtes: à la première écoute de cet album, l'impression que j'avais eu se résumait à « c'est quoi cette bouse? », maintenant je serais un tantinet plus pondéré mais sans l'encenser non plus, il ne le mérite pas, faut pas exagérer. Et, ce, pour une raison simple: une hétérogénéité, un manque de cohérence, une sensation de patchworks de morceaux et de styles qui me rebute définitivement ou qui me laisse un goût d'inachevé. Certains morceaux sont pourtant de véritables tueries comme 'The Notches that Create your Headboard' - 'Letter Thing' - 'Prematurito El Baby', ce dans un style qu'on leur connaissait et dans lequel ils excellaient déjà, et où ils y incorporent encore des éléments un peu nouveaux qui font mouche (comme le refrain et la guitare rock de 'Naive Monarch'). Mais là où le bât blesse, c'est cette entêtement à vouloir expérimenter des morceaux si éloignés de ce qu'est PTW et qui, finalement, se mordent la queue – et je ne me focalise pas, ici, uniquement sur les titres calmes que PTW maîtrisait déjà bien auparavant, mais sur ces espèces de titres rock presque folk qui semblent manquer d'inspiration ou bien d'autres plus lents comme 'Apathy is a Cold Body' sur « You come Before you » mais qui sont totalement insipides comme 'You will not be Welcomed' ou 'Breathing's for the Birds'. Pour en revenir sur ces passages à la limite folk: 'Riverside' est l'exemple le plus criant du titre inutile qu'on passe très vite, puisque, en plus du fait qu'il soit mou, on ne ressent strictement rien, émotionnellement parlant, à son écoute. Très dispensable au même titre que 'The First Day of my second life' qu'on a l'impression d'avoir entendu 4 ou 5 fois déjà , une fois arrivé à la fin de cet album. Des tentatives qui tombent à plat, donc, alors que sur « YCBY » les titres d'obédience plus calme passaient très bien et, même sur ce « Versions », un 'Slow Good Morning' montre tellement de bonnes idées qu'on ne peut décemment pas attaquer PTW sur ce terrain-là. Ils savent composer dans des styles très différents, pas de doute là-dessus, le problème est quand on est décidé à le prouver par n'importe quel moyen même si le tout n'est pas tout à fait achevé et semble s'arrêter à mi-chemin.

Non je ne cracherai pas sur PTW, je parlerai seulement d'un couac dans un parcours jusqu'ici sans faute, dû certainement à une précipitation à vouloir montrer à la face du monde que PTW était en pleine mutation. Certes. Mais, toutes les « expérimentations » n'étant pas à la hauteur (exceptés certains titres comme 'Slow Good Morning' peut-être ou une partie de 'Nagaina') et bien cela fait chou blanc. A la différence de leurs compatriotes de FEAR BEFORE THE MARCH OF FLAMES, POISON THE WELL n'a pas encore très bien fait la part des choses entre ce qu'il était et ce qu'il est en train de devenir et il nécessitera certainement un album supplémentaire au combo pour dévoiler pleinement ses capacités de composition.
photo de Mat(taw)
le 19/04/2007

6 COMMENTAIRES

seb

seb le 20/04/2007 à 09:38:57

il faut ecouter l'album plus d'une fois avant de juger.
je le trouve tout simplement enorme maintenant, bien qu'il m'avait laissé un peuperplexe a la premiere ecoute.

Pidji

Pidji le 20/04/2007 à 09:54:33

Je pense que Mattaw a eu sufisamment de recul pour le chroniquer, il ne se contente pasde l'écouter qu'une seule fois ; et de plus il les as vu récemment en concert. Après, comme d'hab, chacun son point de vue...

mat(taw)

mat(taw) le 20/04/2007 à 10:57:29

seb si tu lis attentivement le début de chronique tu liras que je l'ai écouté moult fois avant de rédiger cette chronique, ce n'est pas dans mes habitudes de faire ça a la va-vite.
Alors qu'on ne soit pas d'accord, OK, mais pas de procès d'intention injustifié et hatif.

Fantomas

Fantomas le 22/04/2007 à 16:24:03

Alors là, je t'avoue que je suis assez surpris... Cet album fait la quasi unanimité chez (bdf) et son entourage. on a tous pris une claque dès les premières notes, et ça continue !
Selon moi, c'est le meilleur PTW avec The Opposite Of December (qui m'a fait connaître le groupe et qui déjà annonçait quelque chose de fort). Grosse prise de risque réussie avec brio avec ce ptit côté "western" ou Southern Rock.
Je suis surpris, donc, mais chacun ses goûts !

mat(taw)

mat(taw) le 22/04/2007 à 18:44:45

bah ouais exactement chacun ses goûts. Je me suis efforcé à bien expliquer pourquoi je n'adhère pas à cet album, j'espère que ceux qui l'apprécient comprendront mon avis (car ce n'est évidemment que mon avis et je ne dis pas que l'album est mauvais).

fantomas

fantomas le 23/04/2007 à 17:25:46

bien sûr, t'as même pas à te poser la question !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Helrunar - Niederkunfft
Asomvel - World Shaker